Irlande du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 20′ 52″ N 6° 15′ 35″ O / 53.34778, -6.25972

Irlande du Sud
Deisceart Éireann ga

Southern Ireland en

19211922

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de l’État libre d’Irlande

Informations générales
Statut Monarchie constitutionnelle, membre du Commonwealth
Capitale Dublin
Langue Irlandais, anglais
Monnaie Livre irlandaise
Fuseau horaire UTC+0
Histoire et événements
Proclamation
Government of Ireland Act 1920
Indépendance irlandaise

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'Irlande du Sud (en anglais : Southern Ireland, en irlandais : Deisceart Éireann) est le nom de la plus grande des deux régions irlandaises créées lors de la partition de l'Irlande par le Government of Ireland Act 1920 au sein du Royaume-Uni[1]. Cette région regroupe 26 des 32 comtés d'Irlande. Les comtés restant forment l'Irlande du Nord. Cette entité est restée en place entre le et le . Elle préfigure l'État libre d'Irlande qui lui succède.


Partition de l’île en deux entités étatiques

Le Government of Ireland Act 1920 prévoyait pour l'Irlande du Sud les institutions suivantes :

Il avait également été envisagé que les deux parties de l'Irlande se partageraient les institutions suivantes :

Le Parlement, bien que légalement établi, n'a jamais fonctionné (par exemple, aucune loi n'a été adoptée). Le Parlement de l'Irlande du Sud de l'Irlande ne s'est réuni qu'une seule fois avec seulement quatre membres présents. Aucun gouvernement de l'Irlande du Sud n'a jamais été constitué non plus. Le Conseil de l'Irlande qui devait être créé en vue de la création éventuelle d'un Parlement pour l'ensemble de l'Irlande, n'a lui aussi jamais vu le jour. L'exception notable à l'échec de la mise en place des institutions de l'Irlande du Sud, furent les tribunaux qui fonctionnèrent normalement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alvin Jackson, Home Rule: An Irish History, 1800–2000, Oxford University Press,‎ , 198–9 p. (ISBN 019522048X, lire en ligne)