Championnat de France de handball masculin de D1 2014-2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Division 1 2014-2015
Description de l'image LNH D1 logo 2008.png.
Généralités
Sport handball
Organisateur(s) LNH
Édition 63e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date du
au
Participants 14 équipes
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie Division 1
Niveau inférieur Pro D2 2014-2015
Palmarès
Tenant du titre US Dunkerque HGL
Promu(s) en début de saison US Créteil
Istres OPHB
Vainqueur Paris Saint-Germain
Deuxième Montpellier AHB
Troisième Saint-Raphaël Var Handball
Relégué(s) Istres OPHB
Sélestat Alsace handball
Meilleur joueur Mikkel Hansen
Meilleur(s) buteur(s) Mikkel Hansen (201)

Navigation

Le championnat de France de handball masculin 2014-2015 est la soixante-troisième édition de cette compétition et la vingt-huitième édition depuis que la dénomination de Division 1 a été posée. Le championnat de Division 1 de handball est le plus haut niveau du championnat de France de ce sport.

Quatorze clubs participent à cette édition de la compétition, les douze premiers du précédent championnat ainsi que le champion de France de ProD2 2013-2014 (US Créteil) et le vainqueur des playoffs d'accès à la D1 (Istres OPHB).

Lors de cette saison, cinq clubs ont représenté la France dans les deux principales coupes européennes. Dunkerque, Paris et Montpellier, respectivement champion, vice-champion en titre et troisième, ont été qualifiés en Ligue des champions. Nantes et Toulouse, quatrième et cinquième de la saison précédente, sont entrés au deuxième tour de la Coupe EHF.

Le Paris Saint-Germain Handball remporte le titre de champion de France pour la deuxième fois de son histoire à l'occasion de la dernière journée du championnat. Il devance d'un point le Montpellier Agglomération Handball qui a été leader pendant 22 des 26 journées. La troisième place s'est elle aussi décidée à l'issue de la dernière journée du championnat : le Saint-Raphaël Var Handball devance ainsi le Chambéry Savoie Handball et l'US Dunkerque HGL.

En bas du classement, le promu d'Istres OPHB, dernier 24 de 26 journées, retrouve la Pro D2. Il est accompagné du Sélestat Alsace handball qui n'est pas parvenu à se maintenir, les nombreux transferts à l'intersaison et le changement d'entraineur à la trêve hivernale n'ayant pas eu l'effet escompté.

Participants[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des clubs engagés dans le championnat. En rouge, le champion.
Légende des couleurs
Club Classement
2013-2014
Entraîneur Salle Capacité
théorique
US Dunkerque HGL 1 Drapeau : France Patrick Cazal Salle Dewerdt 2 500
Paris Saint-Germain 2 Drapeau : France Philippe Gardent Stade Pierre-de-Coubertin
Halle Georges-Carpentier
4 016
4 272
Montpellier AHB 3 Drapeau : France Patrice Canayer Palais des sports René-Bougnol
Park&Suites Arena
3 000
8 500
HBC Nantes 4 Drapeau : France Thierry Anti Palais des sports de Beaulieu
Hall XXL du Parc des expositions de la Beaujoire
5 500
10 500
Fenix Toulouse Handball 5 Drapeau : Espagne Toni Garcia Palais des sports André-Brouat 3 751
Saint-Raphaël Var Handball 6 Drapeau : France Joël Da Silva Palais des sports Jean-François Krakowski 2 000
Cesson-Rennes Métropole HB 7 Drapeau : France Yérime Sylla Palais des Sports de la Valette
Parc des expositions de Rennes
1 400
5 500
Chambéry Savoie Handball 8 Drapeau : France Mario Cavalli
Drapeau : France Jackson Richardson (interim)
Drapeau : Croatie Ivica Obrvan
Le Phare 4 500
Pays d'Aix UCH 9 Drapeau : Croatie/Drapeau : Allemagne Zvonimir Serdarušić Complexe du Val de l'Arc 1 200
USAM Nîmes Gard 10 Drapeau : France Jérôme Chauvet
Drapeau : France Franck Maurice
Le Parnasse 4 191
Sélestat Alsace handball 11 Drapeau : France Jean-Luc Le Gall
Drapeau : France Christian Gaudin
CSI Sélestat
Rhénus Sport
2 200
5 500
Tremblay-en-France Handball 12 Drapeau : France David Christmann Palais des sports 1 020
US Créteil 1 (D2) Drapeau : France Benjamin Pavoni
Drapeau : France Christophe Mazel
Palais des sports Robert-Oubron 2 398
Istres Ouest Provence Handball 2 (D2) Drapeau : France Gilles Derot Halle polyvalente 2 000

Transferts[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous regroupe les mouvements du mercato ayant eu lieu lors de la saison précédente[1]. L'intégration des joueurs d'une équipe réserve vers son équipe première n'est pas mentionnée.

Budget[modifier | modifier le code]

Le , lors de la conférence de presse de la rentrée de la nouvelle saison[2], il a été indiqué que, à la suite de l'arrivée du diffuseur beIN SPORTS[3], les droits TV « avoisineront en moyenne les 158 000 € avec une part fixe pour les clubs et du variable en fonction d’objectifs de développement mais aussi du classement général ».

De ce fait, la plupart des clubs voient leur budget 2014-15[4] augmenter par rapport la saison précédente[5] :

Clubs Budget 2014-15
(en millions d'€)
Budget 2013-14
(en millions d'€)
Paris Saint-Germain HB 14,76 en augmentation 13,58
Montpellier AHB 7,41 en augmentation 6,61
Dunkerque HGL 4,53 en diminution 4,60
HBC Nantes 4,23 en augmentation 3,80
Tremblay-en-France HB 3,99 en augmentation 3,45
Chambéry SH 3,89 en diminution 4,16
Pays d'Aix UCH 3,63 en augmentation 2,89
Saint-Raphaël VHB 3,59 en augmentation 3,50
US Créteil HB (P) 3,33 - promu
Fenix Toulouse 3,02 en augmentation 2,74
USAM Nîmes 2,65 en augmentation 2,24
Sélestat AHB 2,57 en augmentation 2,23
Cesson-Rennes MHB 2,02 en augmentation 1,96
Istres OPH (P) 1,88 - promu

Compétition[modifier | modifier le code]

Qualification européenne[modifier | modifier le code]

Qualifications européennes à l'issue de la saison 2013-2014
Compétition Clubs
Ligue des champions, phase de groupes US Dunkerque HGL (Champion de France)
Paris Saint-Germain (2e du championnat, invité)
Montpellier AHB (3e du championnat, invité)
Coupe EHF, 2e tour HBC Nantes (4e du championnat)
Fenix Toulouse Handball (5e du championnat, invité)

NB : les principes de qualification arrêtés la saison précédente sont en principe reconduits, mais devront être confirmés.

Conformément au règlement de la Fédération européenne de handball (EHF), la France ne dispose que d'une seule place en Ligue des champions et trois places en Coupe EHF, avec possibilité pour ces trois clubs de déposer un dossier auprès de l'EHF pour obtenir une qualification en Ligue des champions. L'attribution de cette ou ces place(s) sera décidée par un comité exécutif de l'EHF.

Les modalités de qualification pour la saison 2014/2015 sont les suivantes :

  • Le champion de France 2014/2015 est qualifié en Ligue des champions,
  • Le vice-champion de France 2014/2015 est qualifié en Coupe EHF,
  • Les vainqueurs des éditions 2014/2015 de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France sont qualifiés en Coupe EHF. Si le vainqueur d’une de ces deux coupe est déjà qualifié via le championnat, cette place qualificative est réattribuée selon le classement du championnat.

Classement[modifier | modifier le code]

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain (C) (F) 45 26 22 1 3 842 661 181
2 Montpellier AHB 44 26 21 2 3 801 683 118
3 Saint-Raphaël VHB 34 26 15 4 7 775 754 21
4 Chambéry SH 33 26 16 1 9 703 682 21
5 US Dunkerque HGL (T) 32 26 16 0 10 661 639 22
6 HBC Nantes (L) 31 26 13 3 9 737 713 24
7 Cesson Rennes MHB 24 26 10 4 12 651 674 -23
8 USAM Nîmes Gard 23 26 10 3 13 738 744 -6
9 US Créteil (P) 21 26 9 3 14 724 751 -27
10 Fenix Toulouse 20 26 8 4 14 749 753 -4
11 Tremblay-en-France Handball 20 26 9 2 15 703 748 -45
12 Pays d'Aix UCH 19 26 8 3 15 737 777 -40
13 Sélestat AHB 10 26 5 0 21 688 795 -107
14 Istres OPH (P) 8 26 3 2 21 691 826 -135
Champion de France et qualification pour la Ligue des champions
Qualification sur dossier pour la Ligue des champions
Qualification pour la Coupe EHF
Qualification sur dossier pour la Coupe EHF
Relégation en Division 2
(T) Tenant du titre 2014
(P) Promu 2014
(C) Vainqueur du Trophée des Champions 2014
(L) Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2014-2015
(F) Vainqueur de la Coupe de France 2014-2015

En cas d'égalité de points, le règlement[6] veut que les équipes se départagent selon les matchs de championnat opposant les deux équipes à égalité. Si égalité de but, l'équipe ayant marquée le plus de but à l'extérieur l'emporte. Si les deux équipes restent sur un score nul et égal à l'issue des deux matchs aller et retour (par exemple 19-19 et 19-19), la règle de la différence des buts au classement général (différence entre buts mis et buts encaissés) s'applique.

Matchs[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 22/05/2015

Résultats (dom.\ext.) PAUC Cess. Cham. Crét. USDK Istr. MAHB Nant. Nîmes PSG St-Ra. Sél. Toul. Tremb.
Pays d'Aix UCH 32-29 26-31 29-26 20-27 30-31 22-33 31-36 28-34 29-30 29-35 33-27 27-27 33-28
Cesson-Rennes MHB 24-24 23-21 26-23 21-22 29-21 27-27 25-30 29-27 23-26 23-23 27-31 25-24 25-29
Chambéry SH 29-28 17-18 28-26 25-24 22-22 29-27 25-24 28-21 33-32 29-26 30-24 33-24 29-30
US Créteil HB 31-29 25-26 35-31 21-28 24-24 30-34 25-28 28-27 21-29 35-35 41-31 31-28 25-23
US Dunkerque HGL 31-23 21-22 17-21 27-26 30-25 24-30 27-25 27-25 27-26 33-36 24-19 27-24 27-18
Istres OPH 28-35 22-26 26-34 26-30 25-32 26-32 29-32 27-35 24-28 32-33 33-27 28-31 26-30
Montpellier AHB 35-28 36-27 32-22 30-24 28-21 38-26 30-21 34-26 28-32 32-28 34-24 31-30 31-30
HBC Nantes 33-25 29-27 29-30 34-32 25-26 33-24 27-27 31-27 26-27 29-24 30-23 31-29 24-28
USAM Nîmes Gard 24-28 25-25 25-24 27-27 24-25 35-27 19-24 33-31 30-35 30-28 26-32 33-33 29-21
Paris Saint-Germain 31-27 35-19 35-23 35-31 23-17 41-20 36-20 33-21 37-27 27-22 36-26 34-31 35-26
Saint-Raphaël Var HB 36-33 31-29 26-25 25-29 23-21 38-30 27-34 27-27 37-34 32-31 31-22 33-28 32-30
Sélestat AHB 26-29 24-32 29-31 28-30 24-27 35-30 21-27 31-32 20-27 29-43 27-31 22-26 32-31
Fenix Toulouse HB 28-32 27-25 26-23 40-26 33-25 29-30 28-34 25-25 26-30 29-29 27-28 31-29 32-34
Tremblay-en-France HB 27-27 22-19 27-30 23-22 27-24 37-29 28-33 23-24 32-38 20-36 28-28 23-25 28-33
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

  • Leader du classement
CRE Montpellier AHB PSG
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
  • Journée par journée
Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Paris Saint-Germain 5 5 3 3 3 3 3 5 3 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 1 1 1
Montpellier AHB 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2
Saint-Raphaël VHB 11 7 4 4 4 5 5 4 2 2 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 4 3 3 3 3
Chambéry SH 9 14 8 10 7 6 7 6 6 7 7 6 6 4 4 4 4 5 5 5 5 5 5 5 5 4
US Dunkerque HGL 8 6 10 7 6 4 4 2 4 5 4 7 7 8 5 5 5 4 4 4 4 3 4 4 4 5
HBC Nantes 4 2 2 2 2 2 2 3 5 4 5 4 4 5 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6
Cesson-Rennes MHB 7 3 5 5 5 7 8 8 8 6 6 5 5 6 7 8 9 7 7 7 8 7 7 7 8 7
USAM Nîmes Gard 2 10 11 12 9 11 13 11 10 13 13 13 12 12 12 11 11 11 11 11 11 11 9 8 7 8
US Créteil 1 4 7 11 12 13 10 10 12 10 11 11 11 11 10 10 10 8 8 9 10 10 12 12 12 9
Fenix Toulouse 6 9 6 6 8 8 9 9 9 9 8 9 9 9 11 12 12 12 12 12 12 12 10 9 9 10
Tremblay-en-France 13 12 12 9 11 9 6 7 7 8 9 8 8 7 8 7 7 9 9 8 7 8 8 10 10 11
Pays d'Aix 10 8 9 8 10 12 12 12 11 11 10 10 10 10 9 9 8 10 10 10 9 9 11 11 11 12
Sélestat AHB 14 11 13 13 13 10 11 13 13 12 12 12 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13
Istres OPH 12 13 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14
Légende :      : première place ;      : qualification européenne (2e à 4e place) ;      : places de reléguable (13e et 14e place)

Principaux faits de la saison[modifier | modifier le code]

Articles principaux : 2014 en handball et 2015 en handball.
  • 10 et 11 septembre : cette première journée du championnat est marquée par la défaite à domicile du tenant du titre, US Dunkerque HGL, face à Cesson-Rennes MHB 21 à 22[7].
  • 17 et 18 septembre : parmi les résultats de cette deuxième journée, à noter les victoires de Montpellier, nouveau leader, face à Chambéry 32 à 22 et de Saint-Raphaël face au Paris S-G 32 à 31.
  • du 5 au 9 novembre : la 8e journée de D1M[8] et les quarts de finale de la Coupe de la Ligue[9] illustrent la densité des équipes de l'élite avec, en 11 matchs, 3 matchs nuls (dont un suivi de prolongations), 6 victoires par un but d'écart et 1 victoire par deux buts d'écart. Parmi les résultats positifs, on peut remarquer le retour en forme de Dunkerque, vainqueur du Paris-SG et à Montpellier, la confirmation du bon début de saison de Cesson-Rennes, auteur d'un match nul face à Montpellier et vainqueur à Créteil en Coupe de la Ligue et la première victoire d'Istres à Aix. Au rayon des déceptions, on peut noter les deux défaites consécutives de Paris, une première depuis l'arrivée du QSI, les difficultés du leader du championnat, Montpellier, tenu en échec à Cesson et battu à domicile par Dunkerque.
  • 3 et 4 décembre : 12e journée du championnat. L'affiche de cette journée oppose le leader invaincu (10 victoires et 2 nuls), Montpellier, qui se déplace à Paris, son dauphin. Déjà défait à trois reprises, Paris abandonnerait quasiment le titre à son adversaire en cas de défaite avec 6 points de retard et un match retour à Montpellier. Parfaitement lancés par un Omeyer impérial (21 arrêts au total), le PSG fait le trou en seulement 9 minutes (9-4), accroit son avance à la mi-temps (18-9) et ne baisse à aucun moment le rythme pour s'imposer dans les grandes largeurs (36-20)[10]. Parmi les autres résultats notables, Istres, lanterne rouge, s'est imposé à Toulouse (29-30) et Dunkerque a subi sa 5e défaite à Tremblay.
  • Du 10 au 12 décembre : 13e et dernière journée de la phase aller du championnat[11]. Les deux favoris, Montpellier et Paris, sont en tête, les Parisiens ayant 2 points de retard et un point d'avance sur l'équipe surprise, Saint-Raphaël. Le champion en titre, Dunkerque, pénalisé par un effectif limité et de nombreux blessés, est à la peine avec une 7e place (7 victoires, 6 défaites, différence de buts de -2), mais reste à seulement deux points de la 4e place occupée par Nantes et un point de Cesson Rennes qui est la seconde équipe surprise de cette première partie de championnat. En bas du classement, Istres, grâce à son match nul acquis à Créteil, a laissé sa place de lanterne rouge à Sélestat, lourdement défait à domicile face à Paris (29-43). Mais avec seulement deux points de retard sur Créteil et Nîmes et trois sur Aix, la bataille pour le maintien n'a pas encore décidé des deux clubs relégués.

Champion de France 2014-2015[modifier | modifier le code]

Champion de France de handball 2014-2015
Paris Saint Germain Handball
2e victoire

L'effectif du Paris Saint Germain Handball est :

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Élection du joueur du mois[modifier | modifier le code]

Chaque mois, l'Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) désigne trois joueurs parmi lesquels est élu le meilleur du mois en championnat :

Mois Joueur Club Autres nommés
Septembre[14] Nicolas Claire HBC Nantes Morten Olsen (St-Raphaël VHB) Thierry Omeyer (Paris SG)
Octobre[15] Dragan Gajić Montpellier AHB Raphaël Caucheteux (St-Raphaël VHB) Maxime Derbier (Cesson-Rennes)
Novembre[16] Mickaël Robin Cesson-Rennes Métropole HB Raphaël Caucheteux (St-Raphaël VHB) Timothey N'Guessan (Chambéry SH)
Décembre[17] Matthieu Drouhin Tremblay-en-France Handball Slaviša Đukanović (St-Raphaël VHB) Mikkel Hansen (Paris Saint-Germain)
Février[18] Paweł Podsiadło USAM Nîmes Gard Hugo Descat (US Créteil) Thierry Omeyer (Paris Saint-Germain)
Mars[19] William Annotel US Dunkerque HGL Daniel Narcisse (Paris Saint-Germain) Arnaud Siffert (Montpellier AHB)
Avril[20] Arnaud Siffert (Montpellier AHB) Adrien Dipanda (St-Raphaël VHB) Mikkel Hansen (Paris Saint-Germain)
Mai

Meilleurs handballeurs de l'année[modifier | modifier le code]

Au lendemain de la dernière journée du championnat, les récompenses suivantes ont été décernées aux Trophées LNH 2015, pour la première fois diffusés en direct sur beIN Sports le [21],[22] :

Catégorie Joueur Catégorie Joueur
Meilleur joueur Mikkel Hansen (Paris Saint-Germain) Trophée d'honneur Bertrand Gille (Chambéry SH)
Meilleur gardien de but Yann Genty (Chambéry SH) Meilleur défenseur Luka Karabatic (Pays d'Aix UCH)
Thierry Omeyer (Paris Saint-Germain) Rock Feliho (HBC Nantes)
Arnaud Siffert (Montpellier AHB) Mahmoud Gharbi (HBC Nantes)
Meilleur ailier gauche Michaël Guigou (Montpellier AHB) Meilleur ailier droit Dragan Gajić (Montpellier AHB)
Raphaël Caucheteux (Saint-Raphaël VHB) Luc Abalo (Paris Saint-Germain)
Valero Rivera (HBC Nantes) Pierrick Chelle (Fenix Toulouse)
Meilleur arrière gauche Mikkel Hansen (Paris Saint-Germain) Meilleur arrière droit Adrien Dipanda (Saint-Raphaël VHB)
Klemen Cehte (Pays d'Aix UCH) Jure Dolenec (Montpellier AHB)
Jérôme Fernandez (Fenix Toulouse) Valentin Porte (Fenix Toulouse)
Meilleur demi-centre Diego Simonet (Montpellier AHB) Meilleur pivot Issam Tej (Montpellier AHB)
Nicolas Claire (HBC Nantes) Mathieu Lanfranchi (Cesson Rennes MHB)
Daniel Narcisse (Paris Saint-Germain) Miha Žvižej (Fenix Toulouse)
Meilleur espoir Théo Derot (Istres OPH) Meilleur entraîneur Patrice Canayer (Montpellier AHB)
Théophile Caussé (US Dunkerque HGL) Patrick Cazal (US Dunkerque HGL)
Ludovic Fabregas (Montpellier AHB) Joël Da Silva (Saint-Raphaël VHB)

Par ailleurs, le titre de meilleur joueur de Pro-D2 a été attribué à Sebastian Simonet (US Ivry) et celui de meilleur entraîneur de Pro-D2 à Rastko Stefanovič (US Ivry). Enfin le plus beau but de la saison a été décerné à Vladica Stojanović (de) (Pays d'Aix UCH).

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Les meilleurs buteurs de la saison sont[23] :

# Joueur Club Buts Tirs % Tir MJ BPM 7m
1 Drapeau : Danemark Mikkel Hansen Paris Saint-Germain 201 298 67,45 % 26 7,73 67
2 Drapeau : France Raphaël Caucheteux Saint-Raphaël VHB 194 258 75,19 % 26 7,46 72
3 Drapeau : Slovénie Dragan Gajić Montpellier AHB 164 237 69,20 % 26 6,31 62
4 Drapeau : Espagne Valero Rivera HBC Nantes 163 236 69,07 % 25 6,52 70
5 Drapeau : France Hugo Descat US Créteil 141 209 67,46 % 23 6,13 52
6 Drapeau : France Théo Derot Istres OPH 140 269 52,04 % 25 5,60 7
7 Drapeau : France Yvan Gérard Istres OPH 136 197 69,04 % 24 5,67 51
8 Drapeau : France Baptiste Butto US Dunkerque HGL 132 204 64,71 % 26 5,08 71
9 Drapeau : France Nicolas Claire HBC Nantes 129 233 55,36 % 26 4,96 13
10 Drapeau : Serbie Nemanja Ilić Fenix Toulouse 127 181 60,59 % 26 4,88 44

À noter qu'avec 201 buts marqués, Mikkel Hansen bat le record du nombre de buts marqués sur une saison en championnat.

Meilleurs gardiens de buts[modifier | modifier le code]

Yann Genty face au parisien Samuel Honrubia le 18/2/2015

Les meilleurs gardiens de buts de la saison sont[23] :

# Joueur Club Arrêts Tirs % arrêts MJ APM
1 Drapeau : France Yann Genty Chambéry Savoie Handball 324 876 36,99 % 26 12,46
2 Drapeau : Slovénie Aljoša Rezar (de) Tremblay-en-France HB 280 876 31,96 % 26 10,77
3 Drapeau : Serbie Slaviša Đukanović Saint-Raphaël VHB 264 781 33,80 % 26 10,15
4 Drapeau : France Thierry Omeyer Paris Saint-Germain 260 702 37,04 % 25 10,4
5 Drapeau : Suède Richard Kappelin (de) Sélestat Alsace Handball 245 751 32,62 % 25 9,80
6 Drapeau : France Arnaud Siffert Montpellier AHB 239 688 34,74 % 26 9,19
7 Drapeau : France Vincent Gérard US Dunkerque HGL 232 650 35,69 % 24 9,67
8 Drapeau : France Mickaël Robin Cesson Rennes MHB 200 575 34,78 % 18 11,11
9 Drapeau : Macédoine Borko Ristovski US Créteil 187 639 29,26 % 24 7,79
10 Drapeau : France Cyril Dumoulin Fenix Toulouse Handball 181 593 30,52 % 26 6,96

À noter que le classement officiel liste les gardiens de buts selon le nombre d'arrêts, récompensant ainsi Yann Genty par ailleurs élu meilleur gardien de la saison. A contrario, si les gardiens de but sont classés selon le pourcentage d'arrêts comme dans certaines compétitions internationales, Thierry Omeyer présente alors la meilleure statistique avec 37,04 % d'arrêts et devance Yann Genty (36,99 %) et William Annotel (36,72 %).

Droits TV[modifier | modifier le code]

Pour la première fois depuis la création de la Ligue, une partie des droits TV est reversée aux 12 clubs qui ont assuré leur maintien avec une enveloppe globale de 4 millions d'euros. Ainsi, chaque club a reçu une part fixe (environ 120 000 euros) à laquelle se rajoute une part variable calculée en fonction des résultats et des objectifs de développement[24] :

Rang Club Part fixe Part variable Total
1 Paris Saint-Germain 120 000 € 97 000 € 217 000 €
2 Montpellier AHB 120 000 € 83 000 € 203 000 €
3 Saint-Raphaël VHB 120 000 € 74 000 € 194 000 €
4 Chambéry SH 120 000 € 50 000 € 170 000 €
5 US Dunkerque HGL 120 000 € 37 000 € 157 000 €
6 HBC Nantes 120 000 € 32 000 € 152 000 €
7 Cesson Rennes MHB 120 000 € 27 000 € 147 000 €
8 USAM Nîmes Gard 120 000 € 18 000 € 138 000 €
9 US Créteil 120 000 € 13 000 € 133 000 €
10 Fenix Toulouse 120 000 € 11 000 € 131 000 €
11 Tremblay-en-France Handball 120 000 € 9 000 € 129 000 €
12 Pays d'Aix UCH 120 000 € 7 000 € 127 000 €

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur de la saison 2014-2015
Compétition Vainqueur Commentaire
Championnat de France Paris Saint-Germain 2e titre
Coupe de France Paris Saint-Germain 3e victoire
Coupe de la Ligue HBC Nantes 1re victoire
Trophée des champions Paris Saint-Germain 1re victoire
Bilan en coupes d'Europe 2014-2015
Compétition Qualifiés Commentaire
Ligue des champions Paris Saint-Germain Éliminé en quarts de finale
Montpellier AHB Éliminé en huitièmes de finale
US Dunkerque HGL Éliminé en huitièmes de finale
Coupe EHF HBC Nantes Éliminé au deuxième tour
Fenix Toulouse Handball Éliminé au troisième tour
Qualifications européennes 2015-2016
Compétition Qualifiés Commentaire
Ligue des champions Paris Saint-Germain En tant que champion de France
Montpellier AHB Invité, en tant que vice-champion de France
Coupe EHF Saint-Raphaël VHB En tant que 3e du championnat
HBC Nantes En tant que vainqueur de la Coupe de la Ligue
Chambéry SH Invité, en tant que 4e du championnat
Promotions et relégations
Relégués en Championnat de France de D2 Istres OPH Après une saison en D1
Sélestat AHB Après quatre saisons en D1
Promu : Champion de France de D2 US Ivry Après une saison en D2
Promu : Vainqueur des barrages d'accession Chartres MHB 28 1re accession en D1

Qualification sur dossier pour la Ligue des Champions[modifier | modifier le code]

Trois clubs de la FFHB ont déposé un dossier au près de l'EHF pour espérer être repris pour disputer la prochaine Ligue des champions : le dauphin et le 3e du championnat, à savoir le Montpellier AHB et le Saint-Raphaël VHB, ainsi que le HBC Nantes, vainqueur de la Coupe de la Ligue. En tout douze formations européennes inspirent à décrocher l'un des six tickets pour la Ligue des champions mais finalement, seul le Montpellier AHB représente la France en compagnie du Paris Saint-Germain pour la saison 2015/2016.

Équipe Statut Décision
Montpellier AHB 2e du Championnat de France Poule haute : Groupe B
Saint-Raphaël VHB 3e du Championnat de France Stop Non retenu, reversé en Coupe EHF
HBC Nantes Vainqueur de la Coupe de la Ligue Stop Non retenu, reversé en Coupe EHF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Transferts de la division 1 masculine », sur handzone.net,‎ (consulté le 21 août 2014)
  2. « Conférence de rentrée : une saison qui s’annonce passionnante ! », sur Site de la Ligue nationale de handball,‎ (consulté le 11 septembre 2014)
  3. « beIN SPORTS nouveau diffuseur officiel de la LNH », sur Site de la Ligue nationale de handball,‎ (consulté le 11 septembre 2014)
  4. « Qui pour détrôner Dunkerque ? », sur Journal L'Équipe (consulté le 11 septembre 2014)
  5. « LNH: Les budgets 2013-2014 », sur handnews.fr,‎ (consulté le 11 septembre 2014)
  6. « Règlement sportif 2014-2015 » [PDF], sur Site officiel de la LNH (consulté le 19 septembre 2014)
  7. « D1M - J1 - Cesson-Rennes fait chuter Dunkerque ! », sur Ligue nationale de handball,‎ (consulté le 14 septembre 2014)
  8. « LNH – J8 : Rien n'est acquis, en bas comme en haut. », sur Handzone.net,‎ (consulté le 10 novembre 2014)
  9. « CDL – 1/4 : Excepté à Toulouse, il ne fallait pas jouer à domicile », sur Handzone.net,‎ (consulté le 10 novembre 2014)
  10. « LNH-J12 - Montpellier sombre sans livrer combat », sur Handzone.net,‎ (consulté le 16 décembre 2014)
  11. « LNH-J13 – Bilan à mi-championnat », sur Handzone.net,‎ (consulté le 16 décembre 2014)
  12. « A Montpellier, le PSG marque les esprits », sur Handzone.net,‎ (consulté le 9 mai 2015)
  13. « Paris peut remercier chaleureusement Chambéry », sur Handzone.net,‎ (consulté le 2 mai 2016)
  14. « Nicolas Claire : Joueur du mois de septembre », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 28 novembre 2014)
  15. « Dragan Gajić : Joueur du mois d'octobre », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 28 novembre 2014)
  16. « Mickaël Robin : Joueur du mois de novembre », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 27 décembre 2014)
  17. « Mathieu Drouhin : Joueur du mois de novembre », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 18 février 2015)
  18. « Paweł Podsiadło : Joueur du mois de février », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 26 mars 2015)
  19. « William Annotel : Joueur du mois de mars », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 14 avril 2015)
  20. « Arnaud Siffert : Joueur du mois d'avril », sur Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) (consulté le 29 mai 2015)
  21. « Trophées LNH du handball », sur Site officiel de la LNH,‎ (consulté le 5 juin 2015)
  22. « Trophées LNH: Mikkel Hansen seul contre Montpellier », sur Handzone.net,‎ (consulté le 5 juin 2015)
  23. a et b « Statistiques du championnat de France », sur Site officiel de la LNH (consulté le 23 mai 2015)
  24. « Le PSG champion prévisible, St Raphaël 3e à l'énergie ! (paragraphe "Par ici la monnaie !") », sur Handzone.net,‎ (consulté le 5 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :