KS Kielce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
KS Kielce
Logo du KS Kielce
Généralités
Nom complet Klub Sportowy Vive Tauron Kielce
Noms précédents Iskra Kielce (1965-1973)
Korona Kielce (1973-1991)
Iskra Kielce (1991-1999)
Strzelec Kielce (2000)
Kolporter Kielce (2001-2002)
Vive (Targi/Tauron) Kielce (depuis 2002)
Fondation 1965
Couleurs jaune et bleu
Salle Hala Legionów
(4 200 places)
Siège 5 rue Robotnicza,
25-662 Kielce
Championnat actuel Championnat de Pologne
Président Drapeau : Pays-Bas Bertus Servaas
(depuis 2002)
Entraîneur Drapeau : Espagne Talant Dujshebaev
Drapeau : Pologne Bogdan Wenta (manager)
Site web vtkielce.pl
Palmarès principal
National[1] Champion de Pologne (15)
Coupe de Pologne (15)
International[1] Ligue des champions (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Ligue des champions 2017-2018
0

Dernière mise à jour : 8 janvier 2018.

Le Klub Sportowy Kielce est un club de handball masculin situé à Kielce en Pologne et évoluant en première division du championnat de Pologne. Du fait de partenariat de sponsoring, le club est également connu sous le nom de Vive Tauron Kielce. Le club est présidé par le néerlandais Bertus Servaas depuis 2002 et est entraîné par l'espagnol Talant Dujshebaev depuis février 2014.

Avec 14 titres de champion, il est le deuxième club de handball polonais derrière le Śląsk Wrocław. En 2016, il est le premier club polonais à remporter la Ligue des champions.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts avec Iskra[modifier | modifier le code]

La section handball du club omnisports d'Iskra Kielce (Iskra étant une usine d'armement situé à Kielce) est fondée en décembre 1965. Lors des premières années, les ouvriers de l'usine étaient les principaux sportifs de ce club omnisports.

Et après cinq ans de compétition, la section handball est promue en III Liga et la section ne passe qu'une saison dans cette division puisqu'elle parvient à se hisser en II Liga.

Arrivée dans l'ombre de l'élite du handball polonais, la section termine à une très belle troisième place puis une cinquième place lors de la saison 1972/1973.

Avec le Korona[modifier | modifier le code]

Au printemps 1973, les deux principaux clubs omnisports de Kielce, le "SHL" et l'"Iskra" décident de fusionner pour former un important club : le est créé le Korona Kielce. Les principales sections de ce club étaient le football, le handball, le cyclisme ainsi que la moto.

Lors de la saison 1974/1975, la section handball du MKS Korona réussit à intégrer pour la première fois l'Ekstraklasa. Malheureusement, leur première saison parmi l'élite du handball polonais n'est pas couronnée de succès puisque le club est toute de suite relégué en II Liga. Mais le club retrouve l'Ekstraklasa lors de la saison 1977/1978 et est donc une nouvelle fois promu dans l'élite, une saison 1977/1978 qui se finit par une huitième place. Ensuite, la très belle troisième place lors de la saison 1978/1979 n'est pas confirmée les saisons suivantes et le club est relégué à nouveau en II Liga en 1983.

Mais cette relégation ne dure que le temps d'une saison puisque le Korona remporte la II Liga et retrouve donc l'Ekstraklasa. De plus, il parvient à remporter son premier sacre, la Coupe de Pologne, dont la finale s'est disputée devant son public.

Depuis 1985, le club intègre sa propre salle de sport ayant une capacité de 1600 spectateurs et situé dans la rue Krakowska. Mais par la suite, le club omnisports du Korona Kielce eût d'importants problèmes financiers et c'est ainsi qu'en 1991, la direction de la section handball préférera prendre son autonomie.

Retrouvailles avec Iskra et début de l'âge d'or[modifier | modifier le code]

Le 18 avril 1991, le club revient alors sur ses origines et se renomme Iskra Kielce, retrouvant ainsi son appellation d'origine.

Malgré des difficultés vers le début des années 1990, le club connait ensuite son apogée puisqu'il s'adjuge le titre de Champion de Pologne en 1993 et parvient ainsi à freiner la domination du Wybrzeże Gdańsk. Ce titre permet également au club de se qualifier pour la première Coupe d'Europe du club.

Un premier parcours européen dans la plus prestigieuse des compétitions, la Ligue des champions, où Kielce a réussi à éliminer les grecs du Ionikós de Néa Filadélphia sur un total de 62 à 42 (32-20;30-22) puis est éliminé en huitièmes de finale par les Allemands du SG Wallau-Massenheim sur un total de 48 à 66 (23-34;25-32). Malgré tout, lors de cette même saison 1993/1994, le club parvient à conserver son titre de Champion de Pologne.

Ce nouveau titre est synonyme d'un nouveau parcours en Ligue des champions où Kielce s'impose face au club roumain du Steaua Bucarest puis est de nouveau éliminé de la compétition en huitièmes de finale par les espagnols du Bidasoa Irún sur le total 42 à 56 (23-26;19-30). Mais, le club est devancé en Championnat par le Petrochemia Płock et se rattrape en remportant sa deuxième Coupe de Pologne.

La campagne européenne qui a suivi a donc été la Coupe des coupes où il fut éliminé en quart de finale par le club macédonien du RK Pelister Bitola. Cette saison 1995/1996 voit le club reconquérir le titre de Champion de Pologne et donc Kielce entreprend la saison suivante sa quatrième campagne européenne en Ligue des champions, une piètre campagne puisque le club est éliminé en seizièmes de finale de la compétition par les outsiders italiens du Principe Trieste 38 à 40 (22-21;16-19). Le bilan sur la scène nationale est également un échec puisque le club ne remporte rien, ni le titre de champion ni la Coupe de Pologne où il est battu en finale pour la troisième fois d'affilée, cette fois-ci par le Petrochemia Płock.

Sa troisième place en championnat lui vaut tout de même d'aller en Coupe de l'EHF lors de la saison 1997/1998, une campagne où Kielce parvient à se hisser en quarts de finale de la compétition, éliminé par le club allemand du THW Kiel, 54 à 58 (28-27;26-31). Lors de cette même saison, le club décroche son quatrième sacre de Championnat et se qualifie ainsi pour la Ligue des champions 1998-1999.

Si cette nouvelle campagne européenne se termine en seizièmes de finale, éliminé par les suisses du Pfadi Winterthur sur un total de 62 à 66 (35-24;27-32), le club parvient à conserver son titre de Champion de Pologne.

Le club démarre les années 2000 par élimination du tour principal en Ligue des champions et une nouvelle Coupe de Pologne, mais par la suite, le club termine troisième lors de la saison 2000/2001 puis dégringole à la cinquième place la saison suivante.

2002-2013 : le rachat[modifier | modifier le code]

En 2002, le club est racheté par l'homme d'affaire néerlandais Bertus Servaas et le Iskra Kielce change de nom pour devenir Vive Kielce. C'est ainsi qu'en 2003, le KS Kielce remporte sa troisième coupe ainsi que son sixième championnat au détriment de son grand rival, le Wisła Płock, du fait que ce sont, avec le Wybrzeże Gdańsk, les deux clubs qui dominent le handball polonais depuis les années 1990.

Mais les saisons suivantes, c'est le Wisła Płock qui aura le dernier mot en remportant trois éditions de suite, suivi du Zagłębie Lubin qui réussit en 2007 à s'interposer dans cette domination Płock-Kielce. Pendant ce temps, Kielce remporte malgré tout deux nouvelles coupes de Pologne en 2004 et en 2006.

L'année 2009 est marquée par l’arrivée d’une second sponsor, Targi, et marque le début de la domination du Vive Targi Kielce qui remporte par la suite chaque saison le doublé championnat-coupe. Dès lors régulièrement qualifié en Ligue des champions, le KS Vive Targi Kielce devient le second club dans l'histoire à gagner tous ses matchs (dix) de poule lors de la saison 2012-2013, après Ciudad Real lors de la saison 2009-2010[2]. Par la suite, profitant de son statut de tête de série, le club évite les grosses pointures du handball européen et se qualifie pour son premier Final Four[3], une première pour un club polonais[3]. Opposés le au FC Barcelone, huit fois vainqueur de la compétition (un record), en demi-finale à la Lanxess Arena de Cologne, les handballeurs de Kielce butent sur la grosse défense espagnole, et même s'ils reviennent à égalité à vingt minutes du terme du match, ne peuvent rivaliser et s'inclinent (23–28)[4]. Lors de la petite finale, disputée le lendemain contre le tenant du titre et initialement favori pour remporter l'épreuve, le THW Kiel, les Polonais créent la surprise en sur-dominant leur adversaire en première période[5], comptant jusqu'à neuf buts d'avance. Malgré le réveil des joueurs allemands, Kielce remporte le match (31–30)[5],[6], et se classe donc à la troisième place derrière FC Barcelone (2e) et le HSV Hambourg (1er).

Depuis 2014 : Dujshebaev aux commandes[modifier | modifier le code]

En 2014, Talant Dujshebaev, sans club depuis la faillite du BM Atlético de Madrid, est nommé entraîneur à compter du mois de février, Bogdan Wenta devenant manager général[7]. Le club continue à dominer sur la scène nationale en réalisant trois nouveaux doublés en 2014, 2015 et 2016.

Et, lors de la Ligue des champions 2014-2015, réalise une performance analogue à sa campagne 2012-2013 puisque le club remporte ses dix matchs de poules, puis élimine Montpellier et le RK Vardar Skopje pour atteindre les demi-finales où il retrouve comme deux ans plus tôt le FC Barcelone. À nouveau, le club s'incline face au club espagnol (28-33) puis s'impose face au THW Kiel 28 à 26 et termine ainsi à la troisième place.

Lors de la saison 2015-2016, avec un total de 21 points (9V, 3N, 2D), Kielce termine deuxième de son groupe derrière le FC Barcelone. Il affronte alors en huitièmes de finale le club biélorusse du HC Meshkov Brest, issu des poules basses. Vainqueur de quatre buts à l'extérieur (32-28), le club polonais ne se laisse pas surprendre lors du match retour à domicile en s'imposant 33 à 30. En quarts de finale, c'est le club allemand du SG Flensburg-Handewitt qui se dresse face à Kielce. La double confrontation entre les deux clubs s'avère extrêmement serrée puisqu'après un match nul 28-28 en Allemagne, Kielce s'impose d'un seul petit but 29 à 28 lors du match retour, une action litigieuse en faveur de Flensburg n'ayant pas été sifflée à la dernière seconde du match. Qualifié pour son troisième Final Four en quatre ans, Kielce crée la surprise en battant successivement les deux favoris, le Paris Saint-Germain en demi-finale (28-26) puis le MVM Veszprém KC en finale (35-35 après prolongation, 4-3 aux jets de 7 mètres), malgré un retard de neuf buts à la 45e minute[8].

Historiques de noms[modifier | modifier le code]

Période Nom
1965 1973 Iskra Kielce
1973 1991 MKS Korona Kielce
1991 1994 Iskra Kielce
1994 1996 Iskra/Ceresit Kielce
1996 1998 Iskra Kielce
1998 1999 Iskra/Lider Market Kielce
2000 Strzelec/Lider Market Kielce
2001 2002 Kolporter/Lider Market Kielce
2002 Kolporter Kielce
2002 2009 Vive Kielce
2009 2014 Vive Targi Kielce
depuis 2014 Vive Tauron Kielce

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du KS Kielce
Compétitions nationales Compétitions Internationales

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2019-2020 du KS Kielce
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat. Nom Date de naissance Taille Sélection Club précédent Au club depuis
Gardiens
1 GB Drapeau de la Pologne Kornecki, MateuszMateusz Kornecki 9 241  (25 ans) 1,94 m Drapeau : Pologne Pologne NMC Górnik Zabrze 2019
12 GB Drapeau de la Pologne Wałach, MiłoszMiłosz Wałach 6 513  (17 ans) 1,88 m - Juvenia Rzeszów 2017
33 GB Drapeau de l'Allemagne Wolff, AndreasAndreas Wolff Capitaine 10 431  (28 ans) 1,98 m Drapeau : Allemagne Allemagne THW Kiel 2019
Ailiers
15 ALG Drapeau de la Pologne Jachlewski, MateuszMateusz Jachlewski 12 688  (34 ans) 1,85 m Drapeau : Pologne Pologne AZS-AWFiS Gdansk 2006
32 ALG Drapeau de l'Espagne Fernández Pérez, ÁngelÁngel Fernández Pérez 11 329  (31 ans) 1,92 m Drapeau : Espagne Espagne CBM Logroño 2018
18 ALD Drapeau de la Slovénie Janc, BlažBlaž Janc 8 342  (22 ans) 1,85 m Drapeau : Slovénie Slovénie RK Celje 2017
23 ALD Drapeau de la Pologne Moryto, ArkadiuszArkadiusz Moryto 8 058  (22 ans) 1,81 m Drapeau : Pologne Pologne MKS Zagłębie Lubin 2018
Arrières
11 ARG Drapeau de la Turquie Pehlivan, DorukDoruk Pehlivan 7 745  (21 ans) 2,01 m Drapeau : Turquie Turquie Handballclub Fivers Margareten 2019
20 ARG Drapeau de la Pologne Jurkiewicz, MariuszMariusz Jurkiewicz 13 746  (37 ans) 1,99 m Drapeau : Pologne Pologne Wisła Płock 2015
22 ARG Drapeau de la Biélorussie Kulesh, UladzislauUladzislau Kulesh 8 518  (23 ans) 2,06 m Drapeau : Biélorussie Biélorussie SKA Minsk 2018
24 ARG Drapeau de la Pologne Gebala, TomaszTomasz Gebala 8 705  (23 ans) 2,12 m Drapeau : Pologne Pologne Wisła Płock 2019
2 ARD Drapeau du Monténégro Vujovic, BrankoBranko Vujovic 7 826  (21 ans) 1,94 m Drapeau : Monténégro Monténégro RK Celje 2019
10 ARD Drapeau de l'Espagne Dujshebaev, AlexAlex Dujshebaev 9 776  (26 ans) 1,87 m Drapeau : Espagne Espagne Vardar Skopje 2017
19 ARD Drapeau de la Pologne Lijewski, KrzysztofKrzysztof Lijewski 13 227  (36 ans) 1,98 m Drapeau : Pologne Pologne Rhein-Neckar Löwen 2012
Demi-centres
5 DC Drapeau de la Croatie Karacić, IgorIgor Karacić 11 282  (30 ans) 1,98 m Drapeau : Croatie Croatie Vardar Skopje 2019
44 DC Drapeau de l'Espagne Dujshebaev, DanielDaniel Dujshebaev 8 116  (22 ans) 1,93 m Drapeau : Espagne Espagne RK Celje 2018
Pivots
13 P Drapeau de l'Espagne Aguinagalde, JulenJulen Aguinagalde 13 438  (36 ans) 1,95 m Drapeau : Espagne Espagne Atlético Madrid 2013
50 P Drapeau de la Biélorussie Karalek, ArtsemArtsem Karalek 8 616  (23 ans) 1,96 m Drapeau : Biélorussie Biélorussie Saint-Raphaël VHB 2018
56 P Drapeau de la France Guillo, RomaricRomaric Guillo 10 219  (27 ans) 2,07 m - HBC Nantes 2019
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)

Manager général


Légende
  • P. : Poste
  • Nat. : Nationalité
  • Capitaine : Capitaine
  • Joueur en prêt entrant : Joueur prêté par un autre club
  • Joueur au centre de formation : Joueur au centre de formation
———

Dernière mise à jour : 4 juin 2019 Consultez la documentation du modèle

Transferts[modifier | modifier le code]

Année Nom Poste Provenance/Destination
Crystal Clear app kuser.svg Arrow facing left - Green.svg Arrivées
2019 Drapeau : Espagne Daniel Dujshebaev Arrière gauche Drapeau : Slovénie RK Celje (retour prêt)
Drapeau : Pologne Tomasz Gębala Arrière gauche Drapeau : Pologne Wisła Płock
Drapeau : France Romaric Guillo Pivot Drapeau : France HBC Nantes
Drapeau : Croatie Igor Karačić Demi-centre Drapeau : Macédoine du Nord RK Vardar Skopje
Drapeau : Pologne Paweł Paczkowski Arrière droit Drapeau : Ukraine HC Motor Zaporijia (retour prêt)
Drapeau : Monténégro Branko Vujović Arrière droit Drapeau : Slovénie RK Celje (retour prêt)
Drapeau : Allemagne Andreas Wolff Gardien de but Drapeau : Allemagne THW Kiel
2020 Drapeau : France Nicolas Tournat Pivot Drapeau : France HBC Nantes
2021 Drapeau : France Dylan Nahi Ailier gauche Drapeau : France Paris Saint-Germain
Crystal Clear app kuser.svg Arrow facing right - Red.svg Départs
2019 Drapeau : Pologne Bartłomiej Bis Pivot Drapeau : Pologne NMC Górnik Zabrze
Drapeau : Croatie Luka Cindrić Demi-centre Drapeau : Espagne FC Barcelone
Drapeau : Serbie Vladimir Cupara Gardien de but Drapeau : Hongrie Veszprém KSE
Drapeau : Croatie Filip Ivić Gardien de but Drapeau : Allemagne VfL Gummersbach
Drapeau : Pologne Michał Jurecki Arrière gauche Drapeau : Allemagne SG Flensburg-Handewitt
Drapeau : Croatie Marko Mamić Arrière gauche Drapeau : Allemagne SC DHfK Leipzig
Drapeau : Pologne Paweł Paczkowski Arrière droit Drapeau : Hongrie Veszprém KSE (prêt)

Personnalités liées au club[modifier | modifier le code]

Entraineurs[modifier | modifier le code]

Au cours de son histoire, le club a eu 25 entraîneurs :

Joueurs[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Joueur du KS Kielce.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de la salle.

Le club évolue dans la Hala Legionów, ouverte en 2006. La salle appartient à la ville de Kielce et est principalement utilisée pour le handball et le volley-ball, puisque le Effector Kielce y évolue également. La salle a une capacité de 4 200 places.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (pl) Le Vive entre dans l'histoire avec la manière ! sur sportowefakty.pl, le 23 février 2013
  3. a et b (en) Un brillant Kielce fait de son rêve une réalité sur ehfcl.com, le 28 avril 2013.
  4. LdC – 1/2 : Barcelone premier qualifié sur handnews.fr, le 1er juin 2013.
  5. a et b LdC – Finale 3/4 : Kiel s'incline pour la deuxième fois sur handnews.fr, le 2 juin 2013.
  6. Kielce s'offre Kiel sur lequipe.fr, le 2 juin 2013.
  7. « Talant Dujshebaev nouvel entraîneur de Kielce », sur handnews.fr, (consulté le 11 janvier 2014)
  8. « LDC M : Hold-up polonais à la Lanxess Arena », sur handzone.net, (consulté le 6 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]