Championnat de France masculin de handball 2011-2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 1 2011-2012
Description de l'image LNH D1 logo 2008.png.
Généralités
Sport handball
Organisateur(s) LNH
Édition 60e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 14 équipes
Site web officiel www.LNH.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Division 2

Palmarès
Tenant du titre Montpellier AHB
Promu(s) en début de saison US Créteil HB
Sélestat AHB
Vainqueur Montpellier AHB (14)
Deuxième Chambéry Savoie Handball
Troisième Saint-Raphaël VHB
Relégué(s) Istres OPH
USAM Nîmes Gard
Meilleur joueur Drapeau : Espagne Valero Rivera
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : France Guillaume Saurina (162)

Navigation

Le Championnat de France masculin de handball 2011-2012 est la soixantième édition de cette compétition et la vingt-septième édition depuis que la dénomination de Division 1 a été posée. Le championnat de Division 1 de handball est le plus haut niveau du championnat de France de ce sport.

Quatorze clubs ont participé à cette édition de la compétition. À la fin de la saison, Montpellier AHB est titré Champion de France pour la quatorzième fois de son histoire. Le champion et son dauphin, le Chambéry Savoie Handball, sont qualifiés pour la ligue des champions. Le Montpellier AHB ayant également remporté la Coupe de France et la Coupe de la Ligue, le Saint-Raphaël Var handball et le HBC Nantes, respectivement classés 3e et 4e, se qualifient pour la Coupe de l'EHF.

En bas du classement, le Istres OPH et l'USAM Nîmes Gard sont relégués en Division 2 et sont remplacés par deux clubs de cette même division, le Pays d'Aix Université Club handball, Champion de France de D2, et le Billère Handball, vainqueur des playoffs.

Les quatorze clubs participants[modifier | modifier le code]

  • Mise à jour 20/06/2011
Club Salle(s) Capacité
Chambéry Savoie Handball Le Phare 4 500
USAM Nîmes Gard Le Parnasse 3 391
Fenix Toulouse Palais des sports André-Brouat 3 751
Montpellier AHB Palais des sports René-Bougnol
Arena Montpellier
3 000
8 500
Paris Handball Stade Pierre-de-Coubertin 4 016
US Créteil Palais des sports Robert-Oubron 2 398
Dunkerque HBGL Salle Dewerdt 2 500
Istres Halle polyvalente 2 000
Saint-Raphaël Var HB Palais des Sports Intercommunal 2 000
Cesson Rennes Métropole Handball Palais des sports de la Valette 1 400
HBC Nantes Palais des sports de Beaulieu 5 500
US Ivry Gymnase Auguste-Delaune 1 500
Tremblay-en-France HB Palais des sports de Tremblay-en-France 1 200
Sélestat AHB CSI Sélestat 2 200

Compétition[modifier | modifier le code]

Qualification européenne[modifier | modifier le code]

Qualifications européennes à l'issue de la saison 2010-2011
Compétition Clubs
Ligue des champions, phase de groupes Montpellier HB et Chambéry SH
Ligue des champions, phase de qualifications Dunkerque HGL (Wild Card) éliminé
Coupe de l'EHF, 2e tour HBC Nantes
Coupe de l'EHF, 3e tour Saint Raphaël VHB et Dunkerque HGL
Modalités de qualification aux compétitions européennes de la saison 2012/2013[1]

Jusqu'à cette saison 2011/2012, la France disposait de 5 places en Coupe d'Europe : 2 en ligue des champions, 2 Coupe de l'EHF et une en coupe d'Europe des vainqueurs de coupe.

Dans le cadre d'une réforme des compétitions européennes, la Fédération européenne de handball (EHF) a opéré une fusion de la Coupe des Coupes et de la Coupe de l'EHF. Aussi, à compter de la saison 2012/2013, n'existeront plus que deux coupes d'Europe, la Ligue des Champion et la Coupe de l'EHF sous sa nouvelle forme. Conséquence de cette réforme, la France, au même titre que la plupart des autres nations, perd une place dans ces coupes d'Europe et ne dispose donc que de 4 places : 2 en ligue des champions et 2 en Coupe de l'EHF. Les modalités de qualification adoptées par le Comité Directeur de la LNH pour la saison 2012/2013 sont les suivantes :

Si le vainqueur de la Coupe de France et/ou de la Coupe de la Ligue 2011/2012 est qualifié en ligue des champions, la ou les places en Coupe de l'EHF sont attribuées en fonction du classement du Championnat de France 2011/2012.

Classement final[modifier | modifier le code]

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Montpellier HB (T) (C) (L) 47 26 23 1 2 887 712 175
2 Chambéry SH 39 26 19 1 6 728 656 72
3 Saint-Raphaël Var HB 36 26 18 0 8 742 718 24
4 HBC Nantes 31 26 12 7 7 729 717 12
5 Dunkerque HB 31 26 15 1 10 713 665 48
6 Fenix Toulouse 24 26 11 2 13 718 730 -12
7 Sélestat AHB (P) 22 26 10 2 14 732 761 -29
8 Union Sportive Créteil Handball (P) 21 26 10 1 15 688 748 -60
9 US Ivry 20 26 8 4 14 649 682 -33
10 Cesson Rennes MHB 20 26 9 2 15 691 707 -16
11 Tremblay-en-France 20 26 10 0 16 673 724 -51
12 Paris Handball 18 26 9 0 17 704 757 -53
13 Istres OPH 18 26 8 2 16 720 760 -40
14 USAM Nîmes Gard 17 26 8 1 17 685 722 -37
Qualification pour la Ligue des champions
Qualification pour la Coupe de l'EHF
Relégation en Division 2
(T) Tenant du titre 2011
(P) Promu de Division 2 (2011)
(C) Vainqueur Coupe de France 2011-2012
(L) Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2011-2012

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats (dom.\ext.) CHA CRE DUN IST IVR MON NAN NÎM PAR SRA SEL CES TOU TRE
Chambéry SH 29-21 31-28 27-23 25-20 31-34 27-26 35-18 38-25 25-23 31-29 27-24 27-17 32-15
US Créteil 29-28 30-29 22-21 21-28 29-36 33-33 27-26 31-28 26-28 28-26 25-26 31-34 28-22
Dunkerque HB 30-18 33-23 26-27 27-22 23-33 25-28 26-23 38-26 26-29 31-27 20-21 25-27 35-24
Istres OPH 30-31 27-31 18-29 35-27 31-40 26-32 32-22 30-37 26-24 34-23 27-25 24-28 32-29
US Ivry 27-28 27-21 27-28 26-26 21-34 22-22 25-27 32-26 28-29 29-29 27-26 32-26 23-20
Montpellier AHB 28-27 36-26 36-28 38-27 32-18 32-25 34-33 31-24 35-23 36-30 42-31 34-32 38-20
HBC Nantes 27-22 29-27 19-19 27-26 26-26 29-29 27-26 26-24 33-26 30-28 35-33 28-29 31-27
USAM Nîmes Gard 22-24 30-36 26-28 29-29 23-20 25-21 28-31 26-27 23-25 35-31 23-22 25-23 28-22
Paris Handball 22-24 25-26 26-25 37-28 27-26 29-31 33-31 28-25 24-32 24-31 26-28 27-26 31-23
Saint-Raphaël Var HB 20-23 36-26 27-28 31-30 27-26 32-44 39-30 32-29 31-23 35-29 29-26 31-30 25-29
Sélestat AHB 27-32 26-24 22-27 33-28 22-21 27-33 30-29 35-26 36-29 22-24 28-28 31-28 35-31
Cesson Rennes MHB 29-30 26-18 27-29 30-31 30-19 31-28 27-27 24-33 24-23 24-25 30-23 26-29 25-22
Fenix Toulouse 30-30 31-26 23-24 25-24 23-26 28-37 25-25 32-29 31-27 29-30 27-28 34-27 24-31
Tremblay-en-France 32-26 28-23 24-26 31-28 22-24 32-35 28-23 26-25 27-26 24-29 31-24 27-21 25-27
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Champion de France 2011-2012[modifier | modifier le code]

Champion de France de handball 2011-2012
Montpellier Handball
14e victoire

L'effectif du Montpellier Agglomération Handball est :

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Meilleurs joueurs[modifier | modifier le code]

Les acteurs majeurs de la saison 2011-2012 ont été récompensés lors de la Nuit du Handball le vendredi 1er juin 2012[2] :

Élection du joueur du mois[modifier | modifier le code]

Chaque mois, l'Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) désigne trois joueurs parmi lesquels est élu le meilleur du mois en championnat :

Mois Joueur Club % Autres nommés
Septembre Romain Guillard[3] Tremblay-en-France Handball 45 % David Juříček ( ? %, Montpellier AHB) László Fülöp ( ? %, Sélestat Alsace Handball)
Octobre Daouda Karaboué[4] Toulouse Handball 36 % Guillaume Saurina ( ? %, USAM Nîmes Gard) Fabrice Guilbert ( ? %, US Créteil)
Novembre Hugo Descat[5] US Créteil 36 % Jérôme Fernandez (? %, Toulouse Handball) Romain Ternel ( ? %, OC Cesson Handball)
Décembre Kornél Nagy[6] US Dunkerque 37,32 % Mladen Bojinović ( ? %, Montpellier AHB) Damien Scaccianoce ( ? %, USAM Nîmes Gard)
Janvier - -
Février Dragan Počuča[7] Tremblay-en-France Handball 49 % Dragan Gajić ( ? %, Montpellier AHB) Jérôme Fernandez (? %, Toulouse Handball)
Mars Diego Simonet[8] US Ivry 42,96 % Vincent Gérard (31,44 %, US Dunkerque HGL) Edin Bašić (25,60 %, Chambéry SH)
Avril Primož Prošt[9] Montpellier AHB 40 % Yann Genty (36 %, Istres OPH) Veljko Inđić (24 %, US Ivry)

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs
Rang Joueur Club Buts
1 Drapeau : France Guillaume Saurina USAM Nîmes Gard 162
2 Drapeau : Espagne Valero Rivera HBC Nantes 158
3 Drapeau : France Jérôme Fernandez Fenix Toulouse Handball 157
4 Drapeau : France Hugo Descat US Créteil 148
5 Drapeau : France Damien Scaccianoce USAM Nîmes Gard 146
6 Drapeau : Slovénie Dragan Gajić Montpellier Agglomération Handball 143
7 Drapeau : Pologne Paweł Podsiadło Sélestat Alsace handball 139
8 Drapeau : France Baptiste Butto Dunkerque Handball Grand Littoral 136
9 Drapeau : Tunisie Anouar Ayed Fenix Toulouse Handball 129
10 Drapeau : France Mathieu Lanfranchi Cesson Rennes Métropole Handball 128

Affluences[modifier | modifier le code]

Moyenne 2011/2012

+ 15 % d'augmentation par rapport à la saison 2010/2011

  • en 2010/2011: 167 746 spectateurs
  • en 2011/2012 : 192 967 spectateurs
Meilleures moyennes de spectateurs par match à domicile à mi-saison
  1. Nantes avec 4 058 spectateurs
  2. Montpellier avec 3 642 spectateurs
  3. Chambéry avec 3 319 spectateurs

Cette hausse est favorisée par l’émergence de nouvelles salles. Le développement du handball professionnel passe avant toute chose par le développement du principal outil des clubs : les salles. Les enceintes récemment sorties de terre (Montpellier, Chambéry, Toulouse) préfigurent celles à venir (Nantes et Dunkerque), l’objectif étant d’augmenter significativement la qualité de l’accueil des spectateurs, des partenaires et des médias. L’effet est déjà notable avec une hausse des affluences dans les salles ces dernières saisons, le nombre moyen de spectateurs pour un match de D1 étant passé de 1 270 en 2007- 2008 à plus de 2 000 aujourd’hui, soit une augmentation de plus de 40 % en quatre ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Modalités de qualification des clubs français en coupe d'Europe. », LNH (consulté le 4 juin 2012)
  2. « Récompenses à la Nuit du Handball », sur handzone.net, (consulté le 4 juin 2012)
  3. « Romain Guillard élu joueur du mois de septembre », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 27 août 2015)
  4. « William Accambray, meilleur joueur du mois d'octobre ! », sur toulouseblog.fr, (consulté le 27 août 2015)
  5. « Hugo Descat joueur du mois de novembre », sur sport365.fr, (consulté le 27 août 2015)
  6. « Kornél Nagy, meilleur joueur du mois de décembre ! », sur handzone.net, (consulté le 27 août 2015)
  7. « Dragan Pocuca, joueur du mois de février », sur handzone.net, (consulté le 27 août 2015)
  8. « Diego Simonet, meilleur joueur du mois de mars », sur handzone.net, (consulté le 27 août 2015)
  9. « Primoz Prost, meilleur joueur du mois d'avril », sur handzone.net, (consulté le 27 août 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]