Canton d'Ollioules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Ollioules
Canton d'Ollioules
Situation du canton d'Ollioules dans le département du Var.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement(s) Toulon
Bureau centralisateur Ollioules
Conseillers
départementaux
Robert Beneventi
Laetitia Quilici
2021-2028
Code canton 83 10
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 15 brumaire an X[2],[3](4 novembre 1801)
Démographie
Population 41 294 hab. (2018)
Densité 461 hab./km2
Géographie
Superficie 89,66 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton d'Ollioules est une circonscription électorale française située dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour d'Ollioules dans l'arrondissement de Toulon. Son altitude varie de 0 m à 804 m (Évenos) pour une altitude moyenne de 187 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décret du , le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de . Le canton d'Ollioules n'est pas modifié par ce décret[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 Pierre-Marie Jean
Martelli-Chautard
  Notaire - Maire d'Ollioules
1845 1848 Jacques Robert Camille Auban   Chirurgien de la marine, directeur du service de santé à Toulon
Ancien conseiller d'arrondissement du canton de Toulon-Est
1848 1861 Antoine Léonard Barry   Lieutenant de vaisseau en retraite
Maire de La Seyne-sur-Mer (1852-1853)
1861 1869 Gaëtan François Noël Verlaque   Ingénieur en chef des Forges et chantiers, La Seyne-sur-Mer
1869[5] 1870 Edouard François Xavier Léopold
Antoine Gay
  Avocat à Toulon
1870 1870 Joseph Marie Hippolyte Cauvet   Négociant - Adjoint au Maire d'Ollioules
1870 1882 Alfred Lantier Républicain radical Négociant - Maire d'Ollioules (1880-1881)
1882 1886 François Gos Républicain Ingénieur agronome
1886 1892 Alfred Lantier Républicain Négociant - Maire d'Ollioules (1889-1905)
1892 1898 François Gos Républicain Ingénieur agronome, secrétaire général de la Revue de Viticulture, à Paris
1898 1910 François Coreil Soc.ind. Pharmacien, directeur du laboratoire municipal à Toulon
1910 1919 Claude Brun[6] Soc.ind. Propriétaire à Bandol
Président du Conseil Général
Directeur du Réveil Agricole à Marseille
1919 1922 François Coreil PRS Pharmacien à Toulon
Député (1910-1914)
1922 1928 Claude Brun USR Propriétaire à Bandol
Président du Conseil Général
Directeur du Réveil Agricole à Marseille
1928 1940 Paul Lemoyne SFIO
puis DVG
Négociant
Premier adjoint puis Maire d'Ollioules
1943 1945 Louis Plazy   Ancien professeur à l'école de médecine navale de Toulon
Maire de Sanary
Nommé conseiller départemental en 1943[7]
1945 1967 Octave Maurel SFIO Tonnelier
Maire de Bandol (1930-1941 et 1944-1965)
Ancien conseiller d'arrondissement
1967 1973 André Poulin FGDS puis PS Maire de Sanary-sur-Mer (1965-1971)
1973 1979 Jean Brunel UDR puis UDF Maire de Sanary-sur-Mer (1971-1989)
1979 1985 Guy Durbec PS Cadre des travaux publics
Sénateur (1978-1981)- Député (1981-1986)
Maire d'Ollioules
1985 2015 Ferdinand Bernhard UDF
puis MoDem
puis DVD
Chirurgien-dentiste
Maire de Sanary-sur-Mer depuis 1989
Ancien premier adjoint au maire d'Ollioules
Ancien vice-président du conseil général du Var

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Joseph-Marie-Joachim-Omer Gautier
(1787-1851)
  Ex-enseigne de vaisseau, propriétaire à Sanary
1839 1845 Boniface Picon
(1774-1852)
  Propriétaire, maire de La Seyne
1845 1848 François-Marie-Prosper Laugier   Négociant, maire de Bandol
1848 1852 Joseph-Marie-Antoine-Bénonin Ansaldy
(1816-1890)
  Négociant à Bandol
1852 1858 Jean-André Gast
(1793-1868)
  Commerçant à Ollioules
1858 1869      
1869 1869 Vincent Allègre Républicain Avocat au barreau de Toulon
Député (1876-1881) - Sénateur (1882-1883, 1888-1899)
1869 1870 Joseph-Marie-Antoine-Bénonin Ansaldy
(1816-1890)
  Négociant à Bandol
1870 1871 Marc-Antoine Arnaud
(1802-1888)
  Propriétaire, maire de Sanary
1871 1874
(décès)
Jean-Baptiste Rouden
(1838-1874)
  Propriétaire, ancien Président de la Commission municipale de Bandol en 1870
1874 1880 Joseph-Blaise-Paul Rouden
(1823-1895)
  Propriétaire à Bandol
1880 1886 Fortuné Suquet
(1817-1892)
  Capitaine marin à Bandol
1886 1901 Joseph Baye Républicain Capitaine marin, propriétaire à Bandol
1901 1910 François Clément Rad. puis PRS Expéditeur de fleurs et légumes, maire de Bandol (1911-1914)
1910 1913 Alphonse Coutton Républicain
anticollectiviste
Boulanger, maire de Sainte-Anne-d'Évenos (1900-1919)
1913 1931 Marius Trotobas SFIO Cafetier, maire d'Ollioules (1919-1941)
1931 1937 Octave Maurel
(1886-1969)
SFIO Expéditeur, maire de Bandol (1930-1941)
Président du Conseil d'arrondissement (1933-1937)
1937 1940 Marius Trotobas PSdF Cafetier, maire d'Ollioules (1919-1941)
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Ferdinand Bernhard   DVD Chirurgien-dentiste
Maire de Sanary-sur-Mer
2015 2021 Lætitia Quilici   LR Docteure en chimie
Adjointe au maire de Bandol
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Robert Beneventi   LR Maire d'Ollioules, conseiller régional
2021 en cours Laetitia Quilici   LR Conseillère sortante, adjointe au maire d'Ollioules

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Ferdinand Bernhard et Lætitia Quilici (Union de la Droite, 47,3 %) et Alain Demarlier et Muriel Fiol (FN, 35,7 %). Le taux de participation est de 48,01 % (17 144 votants sur 35 706 inscrits)[9] contre 49,77 % au niveau départemental[10] et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Ferdinand Bernhard et Lætitia Quilici (Union de la Droite) sont élus avec 62,24 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,72 % (9 975 voix pour 17 396 votants et 35 706 inscrits)[12].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[13]. Dans le canton d'Ollioules, ce taux de participation est de 32,42 % (11 713 votants sur 36 126 inscrits)[14] contre 33,03 % au niveau départemental[15]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Robert Beneventi et Laetitia Quilici (LR, 53,16 %) et Jérôme Corbeil et Muriel Fiol (RN, 31,36 %)[14].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[16], 36,4 % dans le département[15] et 35,88 % dans le canton d'Ollioules[14]. Robert Beneventi et Laetitia Quilici (LR) sont élus avec 67,73 % des suffrages exprimés (8 396 voix pour 12 965 votants et 36 132 inscrits)[14],[17],[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, le canton d'Ollioules regroupe 4 communes entières[4].

Liste des 4 communes du canton d'Ollioules au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Ollioules
(bureau centralisateur)
83090 Métropole Toulon Provence Méditerranée 19,89 13 771 (2018) 692 modifier les donnéesmodifier les données
Bandol 83009 CA Sud Sainte Baume 8,59 8 404 (2018) 978 modifier les donnéesmodifier les données
Évenos 83053 CA Sud Sainte Baume 41,95 2 423 (2018) 58 modifier les donnéesmodifier les données
Sanary-sur-Mer 83123 CA Sud Sainte Baume 19,23 16 696 (2018) 868 modifier les donnéesmodifier les données
Canton d'Ollioules 8310 89,66 41 294 (2018) 461 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
18 98722 38925 93428 50734 12339 00342 18938 65839 071
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 41 294 habitants[Note 2], en augmentation de 5,49 % par rapport à 2013 (Var : +3,8 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
39 14541 294
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[21].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[8].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 362
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Ollioules », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 14 juillet 2021).
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 819.
  4. a et b Décret no 2014-270 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Var.
  5. « Journal officiel de l'Empire français », sur Gallica, (consulté le 4 août 2020).
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH117/PG/FRDAFAN84_O19800035v0311330.htm
  7. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 17 septembre 1943, (en ligne).
  8. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  9. « Résultats du premier tour pour le canton d'Ollioules », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  10. « Résultats du premier tour pour le département du Var », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton d'Ollioules », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  13. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 24 juin 2021)
  14. a b c et d « Résultats pour le canton d'Ollioules », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 26 juin 2021)
  15. a et b « Résultats pour le département du Var », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 juin 2021)
  16. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le 3 juillet 2021)
  17. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton d'Ollioules. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 3 juillet 2021)
  18. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton d'Ollioules. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 3 juillet 2021)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]