Canton de Toulon-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Toulon-1
Canton de Toulon-1
Situation du canton de Toulon-1 dans le département de Var.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement(s) Toulon
Bureau centralisateur Toulon
Conseillers
départementaux
Robert Cavanna
Manon Fortias
2015-2021
Code canton 83 19
Histoire de la division
Création 1901[1]
Modification(s) 2 août 1973[2]
22 mars 2015[3]
Démographie
Population 49 095 hab. (2016)
Subdivisions
Communes fraction Toulon

Le canton de Toulon-1 est un canton français situé dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Toulon dans l'arrondissement de Toulon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton est créé par la loi du 8 juillet 1901, lors du redécoupage de la ville en quatre cantons. Toulon était auparavant divisée entre les cantons de Toulon-Est et de Toulon-Ouest.

Il a été modifié par le décret du 2 août 1973 créant les cantons de Toulon 5, 6, 7, 8 et 9[2].

Par décret du 27 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Toulon-1 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[3].

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1901 1913 Marius Escartefigue SFIO
puis Soc.ind.
Ingénieur civil à Toulon
Ancien conseiller général du Canton de Toulon-Ouest (1898-1901)
1913 1927
(décès)
Prosper Ferrero SFIO Journaliste
Maire de Toulon (1893-1897)
Député (1898-1910)
Ancien conseiller général du Canton de Toulon-Ouest (1895-1897)
1927 1937 Marius Escartefigue Ind.
puis PRS
Ingénieur civil
Député (1928-1932 et 1936-1940)
Maire de Toulon (1929-1940)
1937 1940 Gaudien Bartoli SFIO Principal de l'enregistrement à Toulon
1943 1945 Albert Coulon   Ingénieur Général mécanicien de la Marine
Maire de Toulon (1940-1944)
Nommé conseiller départemental en 1943[4]
1945 1958 Dominique Barcelon PCF Ouvrier à l'Arsenal
1958 1973 Jean Vitel UNR puis DVD Médecin
Député (1958-1962)
1973 1998
(décès)
Fabien Fogacci UDF Dentiste
Adjoint au Maire de Toulon
1998 2001 Michel Clément DVG Avocat
2001 2015 Jean-François Fogacci
(neveu de Fabien Fogacci)
DVD Administrateur territorial

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours
Robert Cavanna  
LR Maître de conférences à l’Université du Sud Toulon-Var
2e Adjoint au maire de Toulon, délégué aux affaires juridiques, aux Contentieux, aux Contrats publics et à l'Enseignement supérieur
Ancien conseiller général du Canton de Toulon-5 (2004-2015)
3e vice-président du Conseil départemental du Var
2015 en cours Manon Fortias   DVD Conseillère municipale de Toulon déléguée à l'Éducation

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Robert Cavanna et Manon Fortias (Union de la Droite, 44,35 %) et Laure Lavalette et Amaury Navarranne (FN, 36,08 %). Le taux de participation est de 43,57 % (11 751 votants sur 26 970 inscrits)[5] contre 49,77 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Robert Cavanna et Manon Fortias (Union de la Droite) sont élus avec 62,52 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 43,6 % (6 915 voix pour 11 760 votants et 26 970 inscrits)[8].

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 1973[modifier | modifier le code]

De 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Toulon-1 dans le Var de 1973 à 2015.

Le canton de Toulon-1 comprenait la portion de territoire de la ville de Toulon déterminée par l'axe des voies ci-après : au Nord, ligne allant de l'intersection de l'impasse Taradel et du quai du Commandant-Rivière au point de jonction du chemin du Temple et de la voie ferrée, voie ferrée, boulevard Flamenq, rue Bossuet, rue Thiers, rue Saint-Laurent, avenue de l'Élysée, rue du Roi-René, avenue du Général-Noguès et boulevard du Maréchal-Foch, à l'Est, place Jurien-de-la-Gravière et allée Castigneau, au Sud, l'Arsenal, avenue d'Estienne-d'Orves, carrefour Bon-Rencontre et boulevard du Général-Brosset, et à l'Ouest, quai du Commandant-Rivière (jusqu'à l'intersection avec l'impasse Taraclel)[2].

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Toulon
(bureau centralisateur)
83137 Métropole Toulon Provence Méditerranée Fraction : 47 082(2014)
Commune : 165 584 (2014)

Le canton est composé de la partie de la commune de Toulon située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune d'Ollioules, ligne de chemin de fer longeant l'emprise de la base navale de Toulon, cours du Las, avenue Aristide-Briand, autoroute A 50, avenue des Fusiliers-Marins, avenue du Quinzième-Corps, avenue du Ier-Bataillon-de-Choc, rue Serre, rue de Lyon, boulevard du Docteur-François-Fénelon, rue Curie, rue Sagnes, rue Gorlier, place Martin-Bidoure, rue Bossuet, place Parmentier, rue Bossuet, rue Lacordaire, boulevard Flamenq, voie de chemin de fer, pont Louis-Armand, avenue de la Victoire-du-8-Mai-1945, rue Alexandre-Borelly, chemin de Ronde, rue Francis-Garnier, corniche Marius-Escartefigue, route du Faron, passage Michel-Berthèle, avenue du Val-Fleuri, avenue de Siblas, boulevard Raynouard, avenue du Vert-Coteau, rue Cap-Aniort, rue du Commandant-Morazzani, voie de chemin de fer, boulevard des Acacias, rue Bernard-Palissy, rue du Général-Caillet, boulevard du Maréchal-Joffre, rue Brusquet, avenue Benoît-Malon, avenue d'Orient, croisement entre l'avenue d'Orient et la rue de Suez, ligne droite jusqu'à l'avenue du Général-Weygand, avenue Alphonse-Juin, boulevard Léon-Bourgeois, rue de l'Amiral-Nomy, rond-point Henri-Fabre, avenue du 3e-Régiment-de-Tirailleurs-Algériens, quai Marcel-Pagnol, avenue Pierre-Loti, avenue du 21e-Régiment-d'Infanterie-Coloniale, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, place du Docteur-Horace-Cristol, boulevard Bazeilles, rue Marius-Lazare-Riolfo, rue du Président-Robert-Schuman, rue Marc-Baron, rue du Commandant-Infernet, place du Commandant-Pascal-Laurenti, rue du Commandant-Infernet, allée du Lieutenant-Colonel-Carmi, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, rue de l'Amiral-Jaujard, place Louis-Pasteur, rue Léon-Reboul, rond-point du Général-Bonaparte, avenue de la République, ligne droite passant par l'extrémité du quai de la Sinse, jusqu'au littoral.

Démographie[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009
----10 95911 00511 660-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 47 082 habitants[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]