Canton d'Athis-Mons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton d'Athis-Mons
Situation du canton d'Athis-Mons dans le département de Essonne.
Situation du canton d'Athis-Mons dans le département de Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Palaiseau
Bureau centralisateur Athis-Mons
Conseillers
départementaux
Pascal Picard
Christine Rodier
2015-2021
Code canton 91 02
Histoire de la division
Création 1964[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 54 972 hab. (2014)
Densité 3 245 hab./km2
Géographie
Superficie 16,94 km2
Subdivisions
Communes 3

Le canton d’Athis-Mons est une division administrative et une circonscription électorale française située dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 2 à 3.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 70,2 % 1 030,44
Espace urbain non construit 7,3 % 107,48
Espace rural 22,5 % 330,69
Source : Iaurif[3]

Le canton d’Athis-Mons est organisé autour de la commune d’Athis-Mons dans l’arrondissement de Palaiseau. Son altitude varie entre trente-deux mètres à Athis-Mons et quatre-vingt-quatorze mètres à Paray-Vieille-Poste, pour une altitude moyenne de cent douze mètres.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton d'Athis-Mons dans le département de l'Essonne avant 2015.

Le canton d’Athis-Mons comptait deux communes :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Athis-Mons 30 393 hab. 91200 91 3 02 027
Paray-Vieille-Poste 7 111 hab. 91550 91 3 02 479

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Athis-Mons comprend les trois communes suivantes[2] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Athis-Mons
(chef-lieu)
91027 Métropole du Grand Paris 8,56 31 434 (2014) 3 672
Juvisy-sur-Orge 91326 Métropole du Grand Paris 2,24 16 160 (2014) 7 214
Paray-Vieille-Poste 91479 Métropole du Grand Paris 6,14 7 378 (2014) 1 202

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
35 033 38 405 35 616 36 335 36 615 37 813 37 002 36 712
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges du canton d’Athis-Mons en 2009 en pourcentages[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,6 
5,1 
75 à 89 ans
7,4 
12,2 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
19,8 
20,7 
30 à 44 ans
21,6 
20,4 
15 à 29 ans
20,0 
21,5 
0 à 14 ans
18,8 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l’ancien département de Seine-et-Oise fut créé un canton d’Athis-Mons en 1964 qui comprenait les communes d’Athis-Mons, Morangis et Paray-Vieille-Poste.

Le canton d’Athis-Mons, division de l’actuel département de l’Essonne, fut créé par le décret no 67-589 du [8], il regroupait à l’époque les communes d’Athis-Mons et Paray-Vieille-Poste.

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton d'Athis-Mons est conservé et s'agrandit. Il passe de 2 à 3 communes[2].

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 54 972 habitants[9].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux du canton d’Athis-Mons jusqu'à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1973 Charles Dosias PCF  
1973 1998 René L’Helguen DVD puis RPR Maire d’Athis-Mons
1998 2015 Patrice Sac PS Vice-président du conseil général

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Pascal Picard   UMP Conseiller municipal de Paray-Vieille-Poste
2015 en cours Christine Rodier   UMP Maire d'Athis-Mons

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton d’Athis-Mons 0,1 % 3,9 % 21,1 % 28,1 % 30,9 % 16,0 %
Département de l’Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton d’Athis-Mons 0,1 % 3,7 % 4,0 % 11,9 % 9,4 % 7,3 %
Département de l’Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[15],[16],[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale d'Athis-Mons sur le site de l'EHESS.
  2. a, b et c Décret no 2014-230 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Essonne.
  3. Fiche multicommunale d’occupation des sols en 2008 sur le site de l’Iaurif. Consulté le 20/11/2010.
  4. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  5. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  6. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 08/07/2012.
  7. Pyramide des âges de l’Essonne en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  8. JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  9. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  10. Résultats de l’élection cantonale 1992 sur le site du Figaro. Consulté le 20/10/2009.
  11. Résultats de l’élection cantonale 1998 sur le site du Figaro. Consulté le 20/10/2009.
  12. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 17/05/2009.
  13. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 01/04/2011.
  14. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Departementales/elecresult__departementales-2015/%28path%29/departementales-2015/091/09102.html Consulté le 09/06/2015
  15. Rapport statistique cantonal sur le site de l’Insee. Consulté le 28/04/2010.
  16. Rapport statistique départemental sur le site de l’Insee. Consulté le 16/08/2009.
  17. Rapport statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 05/07/2009.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Pascal Picard   UMP  
2015 en cours Christine Rodier   UMP  

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Sylvie Clerc et Patrice Sac (Union de la Gauche, 33,58 %) et Pascal Picard et Christine Rodier (UMP, 32,85 %). Le taux de participation est de 45 % (14 271 votants sur 31 715 inscrits)[1] contre 47,42 % au niveau départemental[2] et 50,17 % au niveau national[3]. Au second tour, Pascal Picard et Christine Rodier (UMP) sont élus avec 52,07 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 45,02 % (6 996 voix pour 14 278 votants et 31 717 inscrits)[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]