Candela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Candela (homonymie).
Candela
Informations
Système Système international d'unités (unité de base)
Unité de… Intensité lumineuse
Symbole cd

La candela (symbole cd, du mot latin qui signifie « chandelle ») est l'une des sept unités de base du Système international. Elle sert à mesurer l'intensité lumineuse ou éclat perçu par l'œil humain d'une source lumineuse. Elle a remplacé l'ancienne unité d'intensité lumineuse, la bougie.

Définition[modifier | modifier le code]

Depuis 1979[1],[2],[3], la candela est définie de la façon suivante :

« La candela est l'intensité lumineuse, dans une direction donnée, d'une source qui émet un rayonnement monochromatique de fréquence 540 ×1012 hertz et dont l'intensité énergétique dans cette direction est 1683 watt par stéradian. »

Repères[modifier | modifier le code]

  • La fréquence choisie correspond à une longueur d'onde de 555 nm, dans la partie vert-jaune du spectre visible, et qui est proche du maximum de sensibilité de l’œil humain à la lumière du jour.
    Spectre visible sur fond grisé. Le maximum de sensibilité de l'œil se situe vers 555 nm.
  • Une bougie a un éclat d'approximativement 1 cd dans le plan horizontal ; c'est pour conserver la grandeur correspondant à d'anciennes définitions de l'intensité lumineuse, réalisées avec des bougies que les définitions successives de la candela ont été choisies.
  • Une lampe à incandescence classique a un éclat moyen de l'ordre de 1 cd par watt de puissance électrique consommée[a].

Histoire[modifier | modifier le code]

La 9e conférence générale des poids et mesures (CGPM) adopte le le nom « candela »[4], qui s'ajoute à l'ancien nom de l'unité, la bougie nouvelle[5], que le comité international des poids et mesures (CIPM) avait défini en 1946[6] ː

« La grandeur de la bougie nouvelle est telle que la brillance du radiateur intégral à la température de solidification du platine[b], soit de 60 bougies nouvelles par centimètre carré. »

La 13e CGPM précise la définition en 1967 :

« La candela est l'intensité lumineuse, dans la direction perpendiculaire, d'une surface de 1/600 000 mètre carré d'un corps noir à la température de congélation du platine sous la pression de 101 325 pascals[7]. »

La 16e conférence générale des poids et mesures a établi la définition actuelle le [1].

Multiples et sous-multiples[modifier | modifier le code]

10n Préfixe Symbole Nombre[c]
   1024   yottacandela
Ycd
  Quadrillion
   1021   zettacandela
Zcd
  Trilliard
   1018   exacandela
Ecd
  Trillion
   1015   pétacandela
Pcd
  Billiard
   1012   téracandela
Tcd
  Billion
   109   gigacandela
Gcd
  Milliard
   106   mégacandela
Mcd
  Million
   103   kilocandela
kcd
  Mille
   102   hectocandela
hcd
  Cent
   101   décacandela
dacd
  Dix
   100   candela
cd
  Un
   10-1   décicandela
dcd
  Dixième
   10-2   centicandela
ccd
  Centième
   10-3   millicandela
mcd
  Millième
   10-6   microcandela
μcd
  Millionième
   10–9   nanocandela
ncd
  Milliardième
   10-12   picocandela
pcd
  Billionième
   10-15   femtocandela
fcd
  Billiardième
   10-18   attocandela
acd
  Trillionième
   10-21   zeptocandela
zcd
  Trilliardième
   10-24   yoctocandela
ycd
  Quadrillionième 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les lampes à incandescence classiques, aujourd'hui interdites dans de nombreux pays, ont une efficacité lumineuse entre 12 et 14 lm/W (Sources de lumière du XXIe siècle sur Google Livres). En admettant que la lumière se répartisse également dans toutes les directions, on divise cette dernière valeur par l'angle solide représenté par une sphère, soit 4π stéradians, on obtient une valeur approximative moyenne de l'intensité lumineuse de cette lampe : 12,5 / (4 × 3,14) soit environ 1 cd par watt.
  2. La température de solidification du platine est de 2 045 K.
  3. L'échelle longue utilisée ici est la référence dans les pays francophones, notamment en France, au Canada, ainsi que généralement en Europe (sauf en Grande-Bretagne). L'échelle courte est utilisée avant tout par les États-Unis d'Amérique, le Brésil, la Grande-Bretagne et les autres pays de langue anglaise (sauf le Canada).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « BIPM - Résolution 3 de la 16e CGPM », sur www.bipm.org (consulté le 10 avril 2017)
  2. « BIPM - candela », sur www.bipm.org (consulté le 10 avril 2017)
  3. Le Système international d'unités, Sèvres, France, BIPM, , 8e éd., 92 p. (ISBN 92-822-2213-6, lire en ligne), p. 26
  4. « BIPM - Résolution 7 de la 9e CGPM », sur www.bipm.org (consulté le 10 avril 2017)
  5. « CGPM : Comptes rendus de la 9e réunion (1948) - BIPM », p. 37 et 54
  6. « BIPM - CIPM, 1946 : Résolution », sur www.bipm.org (consulté le 10 avril 2017)
  7. « BIPM - Résolution 5 de la 13e CGPM », sur www.bipm.org (consulté le 10 avril 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]