Décimilli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Décimilli (symbole dm) est un préfixe officieux utilisé pour représenter 10−4 fois une unité (soit un dix-millième)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé après 1789[1] et autorisé officiellement en France jusqu'en 1961[2].

Il n'est plus guère utilisé que pour les ondes décimillimétriques (ondes électromagnétiques dont la longueur d'onde est comprise entre 0,1 et 1 mm) et leurs variantes (fréquence décimillimétrique, bande décimillimétrique)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis François Thomassin, Instructions sur les nouvelles mesures, Latour, 1801 :

    « Telle est la nomenclature du nouveau système métrique, fixée par la loi du 18 Germinal an 3. Elle se compose de douze mots en tout ; savoir : les cinq noms génériques, mètre, pour les longueurs ; are, pour les superficies ; stère, pour les solidités ; litre, pour les capacités ; et gramme, pour les pesanteurs ; et les sept prénoms, déca, qui veut dire dix ; hecto, cent ; kilo, mille ; myria, dix mille ; déci, dixième ; centi, centième ; milli, millième. Quelques auteurs emploient d’autres prénoms, tels que décimilli, centimillietc. pour désigner des dix-millièmes, des cent-millièmes, etc. de l’unité principale ; mais ces dénominations doivent être rejetées comme compliquant inutilement le système, d’ailleurs elles ne sont point autorisées par la loi. »

  2. Maurice Danloux-Dumesnils, Esprit et bon usage du système métrique, .
  3. « Ondes décimillimétriques », sur TERMIUM Plus (consulté le 22 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]