Myria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Myria (symbole ma[1],[2],[3] ou M[4], en conflit avec méga), parfois myrio (symbole mo), est un ancien préfixe représentant 104 (dix mille) fois l'unité qui suit[5]. Son nom provient du grec μύριοι (« myriade »), qui signifie à la fois « dix mille »[6],[a] et « un grand nombre indéterminé »[b].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le préfixe myria fait partie du système métrique d'origine, adopté en France en 1795[7], mais il n'est pas retenu en 1961[8], quand les préfixes sont pour la première fois fixés internationalement en 1960 par la 11e Conférence générale des poids et mesures[9].

En 1685, John Wallis avait proposé le nom myrio[10], et ce nom a effectivement été utilisé au xixe siècle, notamment en Angleterre[11],[12].

C'est en bonne partie le problème posé par le symbole de myria qui a conduit à son abandon. En 1905, le Comité international des poids et mesures (CIPM), ne souhaitant conserver que des symboles de préfixe d'une seule lettre, assigne à myria le symbole M (le symbole du myriamètre devient ainsi Mm au lieu de mam[13]). Mais les ingénieurs de l'industrie électrique commencent à utiliser M comme symbole du préfixe méga, notamment pour le mégawatt et le mégohm. Cet usage se développe au point qu'en 1935 le CIPM entérine méga et son symbole M, et abandonne myria[14]. Les États-Unis, qui ont autorisé l'usage du myriamètre et du myriagramme en 1866, renoncent à leur tour à utiliser myria, en 1975[15],[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce sens de dix mille est conservé dans quelques noms commençant par myria, comme myriagone.
  2. Ce sens de grand nombre est conservé dans de nombreux noms scientifiques commençant par myria : Myrialepis, Myrianthus, Myriapode, Myriaporaetc.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 14608 du 26 juillet 1919, portant règlement d'administration publique pour l'exécution de la loi du 2 avril 1919 sur les unités de mesure.
  2. Décret no 48-389 du 28 février 1948, portant règlement d'administration publique pour l'exécution de la loi du 14 janvier 1948 modifiant la loi du 2 avril 1919 sur les unités de mesure.
  3. Trésor de la langue française à l'article myria-, avec les exemples : myriamètre (mam), myriagauss (maGs), myriagramme (mag), myrialitre (mal), myriapièze (mapz).
  4. Décret no 43820 du 28 juillet 1903, portant modification du Tableau des mesures légales annexé à la loi du 4 juillet 1837.
  5. Neuvième Conférence générale des poids et mesures, Résolution 12, pages 114 et 115 : myriastokes, myriagauss.
  6. Edinburgh Encyclopedia
  7. Loi no 749 du 18 germinal de l'an III relative aux poids et mesures (7 avril 1795).
  8. Décret no 61-501 du 3 mai 1961, relatif aux unités de mesure et au contrôle des instruments de mesure.
  9. Onzième Conférence générale des poids et mesures, Résolution 12, page 87.
  10. (en) John Wallis, A Proposal about Printing a Treatise of Algebra, Historical and Practical, Université d'Oxford, John Davis, (lire en ligne), p. 16.
  11. (en) Le Roy Clark Cooley, The New Text-book of Chemistry : For Use in High Schools and Academies, .
  12. (en) The West American Scientist, .
  13. Jean-René Benoît, Comité international des poids et mesures, « Annexe 1 », dans Procès-Verbaux des Séances, vol. 3, Paris, Gauthier-Villars, imprimeur-libraire du Bureau des Longitudes, de l'École polytechnique, (lire en ligne [PDF]), p. 175.
  14. Comité international des poids et mesures, Procès-Verbaux des Séances, vol. 17, Paris, Gauthier-Villars, imprimeur-libraire du Bureau des Longitudes, de l'École polytechnique, , p. 76.
  15. (en) Richard W. Roberts (Federal Register FR Doc.75-15798 (1975-06-18)), Metric System of Weights and Measures : Guidelines for Use, États-Unis, Director of the National Bureau of Standards, .
  16. (en) Lewis V. Judson (d'après un travail antérieur de Louis A. Fisher (1905) (NBS Special Publication 447; NIST SP 447; 003-003-01654-3), « Appendix 7 », dans Weights and Measures Standards of the United States, a brief history, États-Unis, Louis E. Barbrow (US Department of Commerce, National Bureau of Standards), 1er octobre 1976 (date originelle : 1963) (lire en ligne [PDF]), p. 33.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]