Radiométrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une sphère intégrante, moyen de mesure de la puissance lumineuse ou de la réflectivité d'un objet.

La radiométrie est le domaine qui étudie la mesure des rayonnements, dont les rayonnements électromagnétiques comme la lumière visible.

Certains domaines de la radiométrie forment une discipline particulière. Dans le domaine de l'éclairage et de la captation d'images, la photométrie étudie les rayonnements du point de vue de la vision humaine[1]. L’actinométrie étudie les rayonnements du Soleil, de l’atmosphère et de la Terre au niveau du sol[2]. La spectroradiométrie est la mesure de grandeurs radiométriques dans des bandes étroites de longueur d'onde.

En astronomie, en particulier en radioastronomie, et dans la télédétection, les termes de radiométrie et de photométrie sont souvent interchangeables ; la visibilité d'un rayonnement n'a pas d'importance pour l'étude d'un astre, ni pour l'étude quantitative de la lumière qui traverse les instruments d'optique.

Grandeurs radiométriques[modifier | modifier le code]

Équivalent photométrique Grandeur radiométrique Symbole Unité SI (nom et symbole) Dimension
Quantité de lumière Énergie rayonnante Q_e joule (J) M⋅L2⋅T−2
Flux lumineux Flux rayonnant \phi_e watt (W) M⋅L2⋅T−3
Intensité lumineuse Intensité rayonnante I_e watt par stéradian (W⋅sr−1) M⋅L2⋅T−3
Luminance Rayonnance/Radiance L_e watt par stéradian par mètre carré (W⋅sr−1⋅m−2) M⋅T−3
Éclairement lumineux Éclairement énergétique E_e watt par mètre carré (W⋅m-2) M⋅T−3
Émittance lumineux Émittance M_e watt par mètre carré (W⋅m-2) M⋅T−3
Exposition lumineuse Exposition au rayonnement H_e joule par mètre carré (J⋅m-2) M⋅T−2

Le suffixe _v peut remplacer le _e pour signifier une quantité photométrique.

Il existe pour certaines grandeurs des termes complémentaires à cause de l'équivalence des racines latine (radi-) et français (rayon-) et de la transposition des termes de la photométrie (énergétique remplaçant lumineux).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Desvignes, Radiométrie. Photométrie., Techniques de l'ingénieur
  2. G.-Oscar Villeneuve, Glossaire de météorologie et de climatologie, Les Presses de l'Université Laval,‎ (ISBN 2-7637-6896-2, lire en ligne), p. 3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Meyzonnette et Thierry Lépine, Bases de Radiométrie Optique, Cépaduès,‎ , 2e éd., 252 p. (ISBN 2854285530)

Articles connexes[modifier | modifier le code]