Esches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esches (homonymie).

Esches
Esches
Mairie de Esches.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Méru
Intercommunalité Communauté de communes des Sablons
Maire
Mandat
Denis Vanhoutte
2014-2020
Code postal 60110
Code commune 60218
Démographie
Gentilé Eschois
Population
municipale
1 543 hab. (2015 en augmentation de 22,85 % par rapport à 2010)
Densité 201 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 08″ nord, 2° 09′ 58″ est
Altitude Min. 57 m
Max. 142 m
Superficie 7,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Esches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Esches
Liens
Site web Mairie de Esches

Esches est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France .

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune partage son nom avec la petite rivière qui la traverse.

La commune est limitrophe de Méru, Amblainville, Fosseuse, Anserville, Mortefontaine-en-Thelle, Andeville.

Les hameaux d’Esches sont : Liécourt, la Lande, Harbonnières et Vignoru.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVe siècle, les huguenots chassés de Beauvais furent immobilisés à Esches. Au XVIIIe siècle, furent trouvés à Buchy (un lieu-dit de la commune) des épées, des glaives, des poteries et divers objets[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la troisième circonscription de l'Oise.

Elle fait partie depuis 1793 du canton de Méru[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 20 à 16 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes des Sablons, créée en 2000 et qui succédait au district des Sablons initialement dédié au développement économique.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 13 juin 2018)
Denis Vanhoutte   Technicien commercial,
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Esches sont les Eschois[4].

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 1 543 habitants[Note 1], en augmentation de 22,85 % par rapport à 2010 (Oise : +2,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
240272318352334357335346366
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
335351295316305299295304290
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
311359358301294289274271335
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
4475996225998281 0711 1041 2551 487
2015 - - - - - - - -
1 543--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune était relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,7 %) était en effet inférieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois supérieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune était supérieure à la population masculine. Le taux (51,2 %) était du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge était, en 2007, la suivante :

  • 48,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 17,7 %, 30 à 44 ans = 23,6 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 14,5 %) ;
  • 51,2 % de femmes (0 à 14 ans = 21,9 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 23,9 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 20,7 %).
Pyramide des âges à Esches en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,0 
90  ans ou +
2,3 
5,4 
75 à 89 ans
10,3 
8,1 
60 à 74 ans
8,1 
21,6 
45 à 59 ans
17,2 
23,6 
30 à 44 ans
23,9 
17,7 
15 à 29 ans
16,3 
22,6 
0 à 14 ans
21,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Esches et Méru se partagent le parc d’activités Méressan d'une superficie de 93 hectares[réf. nécessaire].

Culture locale et monuments[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L’église Saint-Rémi datant du XIIe siècle reconstruite en 1789.
  • La chapelle Saint-Hubert à la Lande.
  • Le château du XVIIIe siècle construit par le marquis de Hamecourt.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le pionniers de la télévision française Claude Santelli vécut une trentaine d'années à Esches et y est inhumé[10]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Esches sur la CC », Communauté de communes des Sablons (consulté le 24 mai 2009)
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Les maires élus et réélus avec les nouveaux conseils municipaux installés », L'Echo du Thelle, no 523,‎ , p. 12
  4. « Esches », sur http://www.habitants.fr (consulté le 24 mai 2009)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à Esches en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2010)
  10. Sandrine Raffin, « Il vécut trente-huit ans à Esches : Un vibrant hommage à Claude Santelli », L'Écho du Thelle, no 742,‎ , p. 4 « C’est donc à Esches qu’il vécut de 1963 à 2001. Pendant 38 ans, il a partagé la vie du village, offrant des livres aux écoliers à Noël, participant à la tombola de la kermesse, et venant même tourner le film « Milo mon amour » à Esches et Anserville, avec pour figurants des habitants, comme Marie-Hélène Piocelle, l’épouse de Pascal, président de l’association THEME (Tradition Mémoire et Histoire de Esches) ».