Balance (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir balance.
Balance
Image illustrative de l'article Balance (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Libra
Génitif Librae
Abréviation Lib
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 213,75° et 238,75°
Déclinaison Entre -29,5° et 0,0°
Taille observable 538 deg2 (29e)
Visibilité Entre 65° N et 90° S
Méridien 20 juin, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 2 (α2, β)
À l’œil nu 88
Bayer / Flamsteed 44
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante β Lib (2,6)
La plus proche HD 131977 (19,3 al)
Objets
Objets de Messier 0
Essaims météoritiques Librides de mai
Constellations limitrophes Hydre
Loup
Ophiuchus
Scorpion
Tête du Serpent
Vierge

La Balance est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 31 septembre au 22 octobre. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre la Vierge à l'ouest et le Scorpion à l'est.

La Balance désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l'écliptique traversé par le Soleil du 23 septembre au 22 octobre. C'est dans ce sens qu'il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

C'est une constellation modeste qui ne contient aucune étoile de première magnitude. Elle était jadis considérée comme les pinces du scorpion (ses étoiles en tirent leur nom). Dans la mythologie classique, elle était la balance d'Astrée, la déesse vierge de la Justice, la déesse elle-même étant représentée par une constellation voisine, la Vierge.

Zigne zodiacal de la balance ornant la méridienne de la Basilique Ste-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs à Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

Comme le nom des étoiles principales de cette constellation l'atteste, la Balance était à l'origine (chez les Grecs en particulier) soit considérée comme les pinces de la constellation du Scorpion, soit considérée comme la balance où Zeus plaça le sort des Grecs et des Troyens pendant la guerre de Troie, soit considérée comme étant la balance d'Astrée (ou Thémis) lorsque cette dernière quitta la terre pour devenir la constellation de la Vierge. On pense que ce sont les Romains qui ont introduit cette constellation dans le corpus. Elle apparaît dans le Calendrier julien en 46 av. J.-C. mais elle était déjà présente à l'époque de l’Égypte antique, notamment sur le zodiaque retrouvé dans le temple d'Esna construit par Ptolémée VIII.

La constellation de la Balance a été placée à l'équinoxe d'automne pour représenter l'équilibre entre la durée du jour et de la nuit. La Balance était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Balance

La Balance est une constellation relativement faible, sans intérêt par elle-même. Elle se repère à partir du Scorpion, dont elle constituait autrefois les pinces.

Visibilité nocturne de la constellation.

Dans l'alignement général SE / NO de la constellation, on repère assez facilement les deux extrémités primitives des pinces : β au Nord, α au Sud, à une quinzaine de degrés de la tête du Scorpion.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles de la Balance.

Les étoiles les plus brillantes de la Balance forment un rectangle. α et β Librae sont le fléau de la balance, et γ et δ en sont les plateaux.

α Librae (Zuben Elgenubi)[modifier | modifier le code]

α Librae, ou Zuben Elgenubi, la « pince du Sud » en arabe, également appelée Kiffa australis, la « balance du Sud », est une étoile double optique : elle est formée de deux étoiles, α1 Librae de magnitude 5,15 (nommée en premier car elle se situe plus à l'ouest) et α² Librae de magnitude 2,77. Ces deux étoiles sont probablement liées gravitationnellement car elles se déplacent de concert à 77 années-lumière de nous. Elles sont cependant éloignées de près de 5 500 unités astronomiques et à cette distance, devraient orbiter l'une autour de l'autre en plus de 200 000 ans.

α² Librae est elle-même une étoile double, composée de deux étoiles de classe A à peu près identiques et très rapprochées.

Zuben Eschamali (β Lib)[modifier | modifier le code]

Zuben Eschamali, la « pince du Nord » en arabe, encore appelée Kiffa borealis, la « balance du Nord », est l'étoile la plus brillante de la constellation, cent-trente fois plus lumineuse que le Soleil. C'est une étoile blanche très chaude, tournant rapidement sur elle-même, cent fois plus vite que le Soleil.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

γ Librae est une géante jaune, éloignée de 152 années-lumière.

δ Librae est une étoile variable à éclipses de type Algol et de période 2,33 jours ; c'est une étoile double très resserrée dont la magnitude chute donc périodiquement de 4,90 à 5,90 en six heures seulement.

σ Librae (Brachium) est une géante rouge, trois cents fois plus lumineuse que le Soleil.

ι Librae est une étoile quadruple distante de cent-dix années-lumière, dont les deux principales composantes sont respectivement de magnitude 4,7 et 5,2.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

La Balance abrite l'amas globulaire NGC 5897, distant d'environ 50 000 années-lumière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Libra (The Deep Photographic Guide to the Constellations)