Navire Argo (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Navire Argo dans l'Uranographia de Johannes Hevelius.

Le Navire Argo (en latin Argo Navis ; génitif Argus Navis ; abréviation Arg) est une ancienne énorme constellation, parmi celles décrites par Aratos[N 1], puis par Ptolémée (Almageste). Cette constellation représentait l’Argo, le navire utilisé par Jason et les Argonautes. L'appartenance initiale de la Boussole est disputée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Description par Ptolémée au IIe siècle[modifier | modifier le code]

Dans son Almageste rédigé au IIe siècle, Ptolémée nomme et décrit 45 étoiles pour cette constellation[1].

Division de la constellation dans les années 1750[modifier | modifier le code]

À cause de sa taille (1884 degrés carrés), l'astronome Nicolas-Louis de Lacaille la divisa dans les années 1750 en trois constellations plus petites :

En conséquence, le Navire Argo est la seule des 48 constellations listées par Ptolémée dans son Almageste à ne plus être officiellement reconnue[2].

Proposition d'une quatrième subdivision[modifier | modifier le code]

En 1844, l'astronome anglais John Herschel propose de renommer la constellation de la Boussole en la constellation du Mât suggérant ainsi d'en faire une quatrième subdivision de la constellation du Navire Argo mais cette suggestion n'est pas adoptée[3].

Observation du ciel[modifier | modifier le code]

Visibilité nocturne de la constellation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Phénomènes : « À la queue du grand Chien succède le vaisseau Argo, car sa marche n'est ordinaire, puisqu'il vogue en arrière, comme les navires dont les nautoniers tournent la poupe vers le port, quand on les remorque, et il touche bientôt la terre en rétrogradant ; c'est ainsi que le vaisseau Argo de Jason est remorqué par la poupe ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christian Heinrich Friedrich Peters et Edward Ball Knobel, Ptolemy's Catalogue of Stars : A Revision of the Almagest (publication scientifique), coll. « Carnegie Institution of Washington » (no 86), , 207 p. (ISBN 1293825751, lire en ligne), p. 92-93
  2. Willy Ley, « The Names of the Constellations », Galaxy Science Fiction,‎ , p. 90–99 (lire en ligne).
  3. (en) Ian Ridpath, Star Tales, Lutterworth Press, (ISBN 9780718894788, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]