Liste des constellations par date de création

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Voici la liste des constellations par date de création avec:

  • En blanc les 88 constellations toujours en usage définies par l'Union astronomique internationale en 1930
  • En gris clair les constellations autrefois en vigueur désormais devenues obsolètes
  • En gris foncé les tentatives notables pour créer de nouvelles constellations qui n'ont jamais obtenu de reconnaissance et furent rapidement oubliées

Note : Les Chinois ont historiquement regroupé différemment des Occidentaux les étoiles visibles depuis leur territoire. L'article Astérisme chinois décrit leur découpage.

Certains groupes de constellations nécessitaient des remarques. Vous les trouverez au bas de cette page.

Liste[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

La connaissance des constellations antiques nous provient de Ptolémée[1]. Leurs auteurs nous sont pour l'ensemble inconnus.

Constellation Nom latin Date Créateur(s) Remarques
Aigle Aquila Antiquité
Andromède Andromeda
Autel Ara
Balance Libra Une des douze constellations du zodiaque
Baleine Cetus
Bélier Aries Une des douze constellations du zodiaque
Bouvier Bootes
Cancer Cancer Une des douze constellations du zodiaque
Capricorne Capricornus Une des douze constellations du zodiaque
Cassiopée Cassiopeia
Centaure Centaurus
Céphée Cepheus
Petit Cheval Equuleus
Grand Chien Canis Major
Petit Chien Canis Minor
Cocher Auriga
Corbeau Corvus
Coupe Crater
Couronne australe Corona Australis
Couronne boréale Corona Borealis
Cygne Cygnus
Dauphin Delphinus
Dragon Draco
Éridan Eridanus
Flèche Sagitta
Gémeaux Gemini Une des douze constellations du zodiaque
Hercule Hercules
Hydre Hydra
Lièvre Lepus
Lion Leo Une des douze constellations du zodiaque
Loup Lupus
Lyre Lyra
Navire Argo Argo Navis En 1752, à cause de sa grande taille, Lacaille la découpa en 3 parties: la Carène, la Poupe et les Voiles, son "mât" fut utilisé pour créer la Boussole.
Ophiuchus ou Serpentaire Ophiuchus Elle est parfois considérée comme une constellation du zodiaque dans lequel elle se trouve effectivement.
Orion Orion
Grande Ourse Ursa Major
Petite Ourse Ursa Minor
Pégase Pegasus
Persée Perseus
Poisson austral Piscis Austrinus
Poissons Pisces Une des douze constellations du zodiaque
Sagittaire Sagittarius Une des douze constellations du zodiaque
Scorpion Scorpius Une des douze constellations du zodiaque
Serpent Serpens
Taureau Taurus Une des douze constellations du zodiaque
Triangle Triangulum
Verseau Aquarius Une des douze constellations du zodiaque
Vierge Virgo Une des douze constellations du zodiaque
Antinoüs Antinous 132 Hadrien Obsolète, ses étoiles furent "rendues" à la constellation de l'Aigle par l'UAI en 1930.

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Constellation Nom latin Date Créateur(s) Remarques
Triangle austral Triangulum Australe 1503 Vespucci Reprise par Keyser et de Houtman[2], puis présentée par Bayer[3].
Chevelure de Bérénice Coma Berenices 1536 Vopel Créée à partir du Lion. Elle est la seule constellation avec l'Écu de Sobieski qui doive son nom à un personnage historique (deux souverains) et à avoir subsisté. Elle fut popularisée par Gerardus Mercator, Tycho Brahe et Johann Bayer[3].
Colombe Columba 1592 Plancius Popularisée par Royer. Créée à partir du Grand Chien.
Gardien du pôle ou Polophylax (en) Custos Polarisorum Obsolète
-Abeille
-Mouche Australe
-Mouche
-Apis
-Musca Australis
-Musca
1595-1597 Plancius, Keyser et de Houtman[2] Présentée par Bayer[3]. Renommée "Mouche australe" par Lacaille en 1752 puis raccourcie "Mouche" lorsque la constellation de la Mouche Boréale devint obsolète.
Caméléon Chamaeleon Présentée par Bayer[3]
Dorade Dorado Présentée par Bayer[3], fut aussi connue sous le nom de "Xiphias" aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Grue Grus Présentée par Bayer[3], nommée "Flamand" en Angleterre durant le XVIIe siècle
Hydre mâle Hydrus Présentée par Bayer[3]
Indien Indus Présentée par Bayer[3]
Oiseau de paradis Apus Présentée par Bayer[3]
Paon Pavo Présentée par Bayer[3]
Phénix Phoenix Présentée par Bayer[3]
Poisson volant Volans Présentée par Bayer[3]
Toucan Tucana Présentée par Bayer[3]
Croix du Sud Crux 1597-1603 Plancius Présentée par Bayer[3]. Créée à partir du Centaure

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Constellation Nom latin Date Créateur(s) Remarques
Coq Gallus 1612-1613 Plancius Présentée par Bartsch, obsolète
Petit Crabe Cancer Minor (en) Créée à partir d'étoiles des Gémeaux adjacentes au Cancer, obsolète
Girafe Camelopardalis Présentée par Bartsch
-Guêpe
-Fleur-de-Lys
-Mouche Boréale
-Vespa
-Lilium
-Musca Borealis
Initialement nommée "Abeille" par Plancius, Bartsch la renomma "Guêpe" en 1624, ce nom étant déjà utilisé par Bayer. Elle fut également appelée "Essaim", autre traduction de "vespa".
Vers 1690 Hevelius la renomma la "Mouche", mais en 1752 Lacaille la renomma "Mouche Boréale" pour éviter la confusion avec son homonyme.
En 1679, Royer utilisa ses étoiles pour créer la constellation "Fleur-de-Lys" en l'honneur de Louis XIV, sans succès. Obsolète (rattachée au Bélier).
Jourdain Jordanus Obsolète
Licorne Monoceros Présentée par Bartsch
Tigre Tigris D'après le fleuve, Tigre. Présentée par Bartsch, ne fut pas reprise dans les Atlas de Bode et tomba rapidement dans l'oubli, obsolète
Chêne de Charles Robur Carolinum 1679 Halley Créée en l'honneur du roi Charles II d'Angleterre. Obsolète
Sceptre et Main de la Justice Sceptrum et Manus Iustitiae Royer Créée en l'honneur du roi Louis XIV. Son nom incommode poussa à la renommer plusieurs fois (Sceptrum Imperiale, Stellio, Scettro) jusqu'à son remplacement. Fut utilisé en partie pour créer le Lézard, le reste fut rattaché à Andromède. Obsolète
Chiens de chasse Canes Venatici 1687 Hevelius
Lézard Lacerta
Lynx Lynx Nommée ainsi car "ses étoiles sont si faibles qu'il faut des yeux de Lynx pour les voir".
Sceptre de Brandenburg Sceptrum Brandenburgicum 1688 Kirch Créée en l'honneur de la famille royale des Brandenburg. Obsolète, néanmoins son nom Sceptrum reste conservé par une de ses étoiles les plus brillantes, 53 Eridani.
Cerbère ou Rameau de Cerbère Cerberus ou Cerberus et Ramus 1690 Hevelius Fut parfois appelée simplement "Rameau" (Ramus Pomifer (en)). Obsolète
Écu de Sobieski ou Écu Scutum Créée en l'honneur du roi Jean III Sobieski de Pologne. Elle est la seule constellation avec la Chevelure de Bérénice qui doive son nom à un personnage historique (deux souverains) à avoir subsisté. Couramment nommé l'"Écu".
Petit Lion Leo Minor
Mont Mainalos Mons Maenalus D'après une montagne de Grèce. Obsolète
-Petit Renard et l'oie
-Petit Renard
-Vulpecula cum Anser
-Vulpecula
Originellement "le petit renard et l’oie" (Vulpecula cum Anser), Hevelius considérait le renard et l'oie comme une seule constellation. Elle fut coupée en deux parties puis à nouveau rassemblée sous le nom de "Petit Renard". L’oie qui était représentée dans la gueule du renard n’est plus présente officiellement mais a donné son nom à l’étoile α, « Anser ».
Sextant Sextans Avant Hevelius, le moine Antoine de Rheita créa en 1643 approximativement à cet endroit la constellation du "Suaire du Christ", mais elle ne fut jamais reconnue.
Petit Triangle Triangulum Minus Voisin du Triangle ou Grand Triangle. Malgré sa création simpliste, il connut un franc succès avant que ses étoiles ne soient intégrées au Triangle. Obsolète

XVIIIe siècle et plus récent[modifier | modifier le code]

Constellation Nom latin Date Créateur(s) Remarques
Renne Tarandus vel Rangifer 1736 Le Monnier Obsolète
Boussole Pyxis 1752 Lacaille À partir du mât du Navire Argo, pourrait avoir été nommé le "Mât". À partir de ses étoiles, Bode tenta de créer la constellation de la Navigation (Lochium Funis (en)), sans succès.
Burin Caelum
Carène Carina À partir du Navire Argo (datant de l'Antiquité, mentionné par Ptolémée)
Compas Circinus À partir du Centaure et du Loup
Fourneau Fornax À partir de l'Éridan
Horloge Horologium
Machine pneumatique Antlia
Microscope Microscopium
Octant Octans
Peintre Pictor
Poupe Puppis À partir du Navire Argo (datant de l'Antiquité, mentionnée par Ptolémée)
Règle Norma
-Réticule
-Cadrant Solaire
-Reticulum
-Solarium
Alexander Jamieson remplaça dans son atlas le Réticule par le Cadrant Solaire (Solarium (en)). Ce fut repris par Elijah Hinsdale Burritt dans son atlas une dizaine d'années plus tard. Il ne fut jamais populaire.
Sculpteur Sculptor
Table Mensa ou Mensa Mons Originellement nommée Mensa Mons, la Montagne-table, son nom vient de la montagne surplombant Le Cap, en Afrique du Sud, où Nicolas-Louis de Lacaille réalisait ses relevés.
Télescope Telescopium À partir du Sagittaire et de la Couronne australe
Voiles Vela À partir du Navire Argo (datant de l'Antiquité, mentionnée par Ptolémée)
Tortue (en) Testudo 1753 Hill à partir des Poissons, obsolète
Le Messier Custos Messium (en) 1775 Lalande Créée en l'honneur de Charles Messier. Obsolète
-Grive solitaire
-Chouette
-Turdus Solitarius
-Noctua
1776 Le Monnier Elle fut anonymement renommée la "Chouette" au plus tard en 1822, année à laquelle elle apparaît dans un atlas d'Alexander Jamieson sous ce nom. Obsolète
Taureau de Poniatowski Taurus Poniatovii 1777 Poczobutt-Odlanicki Créée en l'honneur du roi Stanislas II de Pologne. Obsolète
Télescope de Herschel Telescopium Herschelii 1781 Hell Créée en l'honneur de l'astronome anglais Sir William Herschel. Obsolète
Gloire de Frédéric ou Honneur de Frédéric Frederici Honores ou Honores Friderici ou Gloria Frederici 1787 Bode Créée en l'honneur de Frédéric le Grand. Obsolète
Harpe de George Psalterium Georgii ou Harpa Georgii 1789 Hell Créée en l'honneur du roi George III du Royaume-Uni. Obsolète
Quadrant ou Quadrant Mural Quadrans Muralis 1795 Lalande Malgré sa faible reconnaissance, elle laissa son nom à des essaims de météorites : les Quadrantides. Obsolète
Montgolfière Globus Aerostaticus 1798 Obsolète
Chat Felis 1799 Obsolète
Machine électrique Machina Electrica 1800 Bode Obsolète
Imprimerie Officina Typographica 1801 Obsolète

Remarques[modifier | modifier le code]

  • En 1627, l'allemand Julius Schiller, jugeant certainement la voûte céleste trop païenne à son goût, tenta vainement de la christianiser, remplaceant les constellations du zodiaque par celles des douze apôtres du Christ, Orion par saint Joseph, le Cygne par la Croix et sainte Hélène, la Grande Ourse par la Barque de saint Pierre, le Navire Argo par l'Arche de Noë, etc. Il nous laissa sa vision chrétienne du ciel dans un atlas aux superbes illustrations: Coelum Stellatum Christianum. (Voir le lien externe pour plus de détails)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ptolémée présenta dans son Almageste une liste de 48 constellations qui firent référence pendant de nombreux siècles.
  2. a et b Le 2 avril 1595, les explorateurs néerlandais Keyser et de Houtman partent en voyage vers les Indes orientales. Durant leur périple, ils cartographièrent 135 étoiles australes. Plancius avait préalablement formé Keyser en vue de cette tâche. Celui-ci décéda durant le voyage et de Houtman rapporta ses notes à Plancius qui les réarrangea et créa de nouvelles constellations qui perdurent encore de nos jours. Leur travail commun permit aussi à la constellation du Triangle Austral créée par Amerigo Vepucci près d'un siècle auparavant de ne pas tomber dans l'oubli et de subsister.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Bayer publia en 1603 son atlas astronomique Uranometria dans lequel il présenta une série de nouvelles constellations dont la plupart provenaient de Plancius, Keyser et de Houtman. Nombre de ces constellations obtinrent par la suite une grande reconnaissance et sont toujours utilisées de nos jours.

Sources[modifier | modifier le code]

  • UAI
  • "Dictionnaire de l'astronomie et de l'espace" - Éditions Larousse
  • "Astronomia" - Éditions Fabbri
  • "RedShift 3" - Alsyd
  • "SkyMap Pro 6" - C. A. Marriott

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]