Johann Bayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bayer.
Johann Bayer
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
Domaine

Johann Bayer (, Rain, Danube-Ries, Augsbourg) était un magistrat allemand passionné d'astronomie. Il a étudié à Ingolstadt, Augsburg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le grand travail de Johann Bayer fut le catalogue d'étoiles qu'il nomma Uranometria, édité à Augsbourg en 1603, et qui fut le premier atlas couvrant entièrement la sphère céleste.

Il contenait 51 cartes sidérales : une pour chacune des 48 constellations de Ptolémée, une pour les cieux les plus au sud et qui n'étaient pas connus par Ptolémée, et deux planisphères.

Pour ses cartes des constellations, Bayer utilisa les observations les plus modernes de son époque, celles du grand astronome danois Tycho Brahe.

Pour sa carte du ciel austral, il se référa aux relevés de deux navigateurs hollandais, Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman.

Uranometria introduisit les désignations de Bayer[1], qui sont encore employées aujourd'hui, ainsi que certaines des constellations modernes.

La nomenclature proposée par Bayer permit de simplifier grandement la classification des étoiles. Il imagina en effet de désigner les étoiles d'une même constellation en utilisant les lettres de l'alphabet grec : alpha pour l'étoile la plus lumineuse, bêta pour la deuxième plus brillante, et ainsi de suite. Si une constellation comportait plus de 24 étoiles (le nombre des lettres de l'alphabet grec), il utilisait ensuite l'alphabet latin.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le cratère de Bayer sur la lune a été nommé en son honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. (en) Nick Kanas, Star Maps: History, Artistry, and Cartography, Springer, , 2e éd. (ISBN 978-1-4614-0916-8), p. 119-120

Liens externes[modifier | modifier le code]