Assassin's Creed Origins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Assassin's Creed Origins
Image illustrative de l'article Assassin's Creed Origins

Éditeur Ubisoft
Développeur Ubisoft Montréal
Concepteur Ashraf Ismail
Jean Guesdon
Musique Sarah Schachner
Jesper Kyd (thème original de Ezio's family)

Début du projet Début 2014
Date de sortie
Franchise Assassin's Creed
Genre Action-aventure, infiltration, RPG
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Microsoft Windows, PlayStation 4, Xbox One

Moteur AnvilNext

Assassin's Creed Origins est un jeu vidéo d'action-aventure/RPG développé par Ubisoft Montréal et édité par Ubisoft, sorti le 27 octobre 2017 sur Microsoft Windows, PlayStation 4 et Xbox One.

Trame[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule en dans l'Égypte antique[1]. Elle met en scène Bayek, un Medjaÿ, à l'époque de la création de la confrérie des Assassins. Cet assassin sera confronté à « l'Ordre des Anciens », qui préfigure les futurs antagonistes Templiers des épisodes précédents[2]. Les membres de l'Ordre des Anciens que rencontre Bayek apparaissent sous des pseudonymes. Ainsi, le joueur affronte successivement le Héron, l'Ibis, le Serpent, le Scarabée, la Hyène, le Lézard, le Crocodile, le Scorpion, le Lion et le Chacal.

Le jeu met en scène des personnages historiques tels que Cléopâtre VII, Jules César ou encore Ptolémée XIII[3].

En 2017, le joueur incarne une employée d'Abstergo envoyée en Égypte, du nom de Layla Hassan, qui explore les mémoires de Bayek.

Personnages[modifier | modifier le code]

Le jeu montre la quête de vengeance de Bayek et Aya, un couple de guerriers Medjaÿ originaires de Siwa qui se font un devoir de protéger l'Égypte. Bayek est au service de Ptolémée puis de la reine Cléopâtre. Leur fils, Khemou, trouve la mort poignardé par un homme masqué, et Bayek dédie alors sa vie au seul but de retrouver cet homme et de le tuer. Alors qu'il croit sa vengeance accomplie, il apprend que l'homme qui a tué son fils fait partie d'un groupe occulte appelé l'Ordre des Anciens. Le groupe ayant de sombres projets pour l'Égypte, Bayek traque ses membres un à un et les élimine. C'est un homme respectueux des traditions et des dieux. Il fait toujours preuve d'un grand respect quand il s'agit d'honorer les morts. C'est en activant sa lame secrète pour tuer l'une de ses cibles qu'il perdra un doigt. Lui et Aya fonderont la confrérie des Assassins.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le jeu se déroule, comme dans les autres opus, dans un monde ouvert. Cette épisode toutefois est assez différent des précédents, avec beaucoup de nouveautés, notamment une grosse redéfinition des contrôles et du système de combat. Le jeu prend également de plus en plus des allures de RPG en adoptant un système de niveaux et un arbre de compétences à débloquer. La mini-map et la vision d'aigle disparaissent. Les différentes quêtes annexes, bien que moins nombreuses, sont dorénavant bien plus longues et complètes, elles apportent beaucoup à l'univers et au personnage.

Le système d'escalade des anciennes versions est ici simplifié, Bayek grimpe facilement partout. On dispose de différentes montures : dromadaire, cheval, char à 2 chevaux (4 dans l'hippodrome). De même, le héros pourra apprivoiser certaines bêtes sauvages, et les envoyer à sa place au combat.

Le héros possède un arsenal diversifié : arcs, épées, épées incurvées, massues, haches, lances, boucliers, ainsi que la lame secrète emblématique de la série (ici celle de Darius, l'assassin de Xerxes). Il peut compter sur la présence de Senu, un aigle pouvant être contrôlé et qui l'assiste durant ses missions, en détectant les cibles pour Bayek, le gibier et le butin des troupes ennemis en mouvement, il remplace à la fois la mini-map et la vision d'aigle avec l'aide des impulsions d'animus. Le joueur peut également récupérer des restes d'animaux (trophées et cuir souple ou dur) afin d'améliorer les équipements fixes (lame d'assassin, brassards (dégâts à l'arc et au corps à corps), armure (résistance aux dégâts et santé) sacoche, carquois).

Le joueur peut décider de jouer avec le temps (l'heure du jour) et il est possible de prendre des photos avec une caméra libre pour partager son aventure avec d'autres joueurs.

Développement[modifier | modifier le code]

Le développement du jeu commence début 2014, après la fin de celui d'Assassin's Creed IV Black Flag[4]. Après la sortie d'Assassin's Creed Syndicate qui ne rencontre pas le succès escompté, Ubisoft décide de ne plus suivre un cycle annuel de sortie pour sa licence et reporte le jeu à 2017[5],[6].

Des informations fuitent sur le jeu en janvier 2017, il est alors titré Assassin's Creed Empire[7]. Le jeu est officiellement annoncé sous le titre Origins le 11 juin, juste avant le début de l'E3 2017[8].

Le 25 août 2017, un partenariat commercial est annoncé avec Final Fantasy XV, du contenu d'Assassin's Creed Origins apparaîtra dans le jeu et réciproquement[9].

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Le jeu est commercialisé sur PlayStation 4, Xbox One et Microsoft Windows le 27 octobre 2017. En plus de l'édition standard comprenant uniquement le jeu complet, différentes éditions sont proposées avec différents bonus, comme le season pass, différentes armes additionnelles, une carte du jeu, un artbook, la bande son ou encore une figure de Bayek et Senu, l'aigle femelle qui l'accompagne[10].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 9/10[11]
Gamekult (FR) 8/10[12]
GameSpot (US) 8/10[13]
IGN (US) 9/10[14]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[15]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 96%[réf. souhaitée]
Metacritic 95/100[réf. souhaitée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Assassin's Creed Origins : l'Egypte antique pour terrain de jeu ! », sur Clubic.com (consulté le 12 juin 2017)
  2. Julien Hubert, « Assassin's Creed Origins : l'Ordre des Anciens révélé dans ce nouveau trailer », sur gameblog.fr,
  3. « Cléopâtre et son Jules entrent en scène dans Assassin's Creed Origins », sur gamekult.com, (consulté le 21 octobre 2017).
  4. (en) Ethan Gach, « Assassin's Creed Origins Finally Announced For Real, Set In Egypt », sur Kotaku, Gawker Media,
  5. (en) « A message from the Assassin's Creed team », Ubisoft, (consulté le 13 août 2017)
  6. (en) Seth G. Macy, « Ubisoft confirms no Assassin's Creed this year », IGN, (consulté le 13 août 2017)
  7. Kaaraj, Assassin's Creed Empire : De nouvelles fuites sur le lieu et le héros, 24 mars 2017, Jeuxvideo.com.
  8. (en) Gabe Gurwin, « Everything we know about Assassin's Creed Origins », sur Digital Trends,
  9. Maxime Claudel, Toujours plus : un cross-over Final Fantasy XV et Assassin’s Creed Origins annoncé, 25 août 2017, Numerama.
  10. « Guide Assassin’s Creed Origins – Aigle Senu à quoi il sert et comment l’appeler », sur generation-game.com
  11. Julien Hubert, « Test de Assassin's Creed Origins », sur gameblog, (consulté le 26 novembre 2017).
  12. Amaebi, « Test de Assassin's Creed Origins », sur gamekult.com, (consulté le 26 novembre 2017).
  13. (en) Alessandro Fillari, « Assassin's Creed Origins Review », sur gamespot.com, (consulté le 26 novembre 2017).
  14. Alanah Pearce, « Test de Assassin's Creed Origins », sur IGN, (consulté le 26 novembre 2017).
  15. Kaaraj, « Test de Assassin's Creed Origins », sur jeuxvideo.com, (consulté le 26 novembre 2017).