Assassin's Creed (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Assassin's Creed
Description de cette image, également commentée ci-après

Logotype du film.

Titre original Assassin's Creed
Réalisation Justin Kurzel
Scénario Bill Collage
Adam Cooper
Michael Lesslie
Acteurs principaux
Sociétés de production New Regency
Ubisoft Motion Pictures
DMC Film
The Kennedy/Marshall Company
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Durée 116 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Assassin's Creed est un film franco-américain de science-fiction réalisé par Justin Kurzel, sorti en 2016. Il s'agit du premier long-métrage produit par la société Ubisoft Motion Pictures qui se charge d'adapter au cinéma les jeux vidéo édités par Ubisoft. Le film s'inscrit dans l'univers de fiction éponyme : Assassin's Creed.

Les producteurs du film souhaitaient à l'origine adapter un jeu vidéo déjà sorti précédemment. Cependant, afin d'éviter que le public du film ne soit restreint aux admirateurs des jeux et au vu des critiques négatives qui ressortent des films prenant ce modèle, il en fut décidé autrement[1]. Écrit par Adam Cooper, Bill Collage et Michael Leslie et interprété par Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons, le film traite d'une toute nouvelle histoire se déroulant durant l'Inquisition espagnole au XVe siècle. En août 2016, un producteur du film révèle que l'objectif majeur de ce film n'est pas forcément d'engendrer beaucoup de recettes au box-office mais plutôt de rendre la licence encore plus populaire auprès du public afin de favoriser des ventes pour les jeux vidéo[2],[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Assassin's Creed se déroule dans un univers fictif dans lequel le monde a été créé par Ceux qui étaient là avant, des individus disposant d'une puissance technologique très avancée. À leur disparition, ils laissent sur Terre des artefacts (du nom de fragments d'Éden) permettant d'assurer le progrès de l'Humanité. Opposés par leurs idéaux, les Assassins et les Templiers ne considèrent pas de la même façon comment l'Homme doit évoluer, ainsi, les Assassins recherchent la liberté individuelle tandis que les Templiers veulent contrôler les populations et les guider.

L'entreprise Abstergo Industries, officieusement contrôlée par les Templiers, étudie les mémoires génétiques des individus (grâce à la technologie appelée Animus) pour trouver les réponses dans le passé au questionnement de la localisation des artefacts. Après cet évènement, la société Abstergo Entertainment voit le jour, toujours contrôlée par les Templiers, cette société propose des produits de divertissement permettant l'exploitation des mémoires génétiques de chacun. Abstergo Entertainment développe ensuite Helix, qu'il rend disponible auprès du grand public.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'Inquisition espagnole punit ceux dont elle considère que le comportement s'écarte de l'othodoxie.
L'Inquisition espagnole punit ceux dont elle considère que le comportement s'écarte de celui des parfaits orthodoxes. Pour ce faire, elle utilise plusieurs moyens de torture.

Callum Lynch est un descendant d'une société secrète, les Assassins. Il est censé être déclaré mort après sa condamnation à la peine capitale par injection létale. Toutefois, il est récupéré par une société du nom de Abstergo Industries afin que sa mémoire génétique soit exploitée pour retrouver la Pomme, un Fragment d'Eden qui selon le Dr Sophia Rikkin, permettra de briser le cycle de violence de l'humanité[4]. C'est ainsi que Callum Lynch découvre son ancêtre, le Maître Assassin Aguilar de Nehra durant la période de l'Inquisition espagnole. Il acquiert par la même occasion des compétences qui lui serviront à affronter dans le présent l'Ordre des Templiers[5].

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En 1492, l’Inquisition espagnole sévit en Andalousie alors que les troupes d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand V combattent les musulmans et cherchent à s’emparer de la ville de Grenade. Au quartier général de la Confrérie espagnole des Assassins, Aguilar de Nerha prête serment et jure de lutter contre son ennemi millénaire, l’Ordre des Templiers, notamment en l’empêchant d’obtenir un mystérieux artefact, la Pomme d’Eden. 

Cinq siècles plus tard, en Basse-Californie, Callum Lynch, alors un jeune garçon, découvre avec horreur en rentrant chez lui que son père vient d’assassiner sa mère. Terrifié, Callum entend alors son père lui dire de s’enfuir et de vivre caché lorsqu’un détachement de 4x4 arrive en trombe et capture son père. Au pare-brise de l’un des véhicules est accroché une croix grecque, le symbole de l’Ordre des Templiers. 

En 2016, Lynch, désormais adulte, est emprisonné et condamné à mort par injection létale pour homicide volontaire. Cependant, il se réveille quelque temps après avoir été déclaré officiellement mort, avec à son chevet la scientifique Sophia Rikkin. Il est retenu à Madrid, dans une installation surveillée par des gardes armés appartenant à la Fondation Abstergo. Sophia explique à Lynch que cette organisation, en réalité une façade de l’Ordre des Templiers des temps modernes, a pour but d’améliorer l’humanité en cherchant des moyens d’éliminer la violence. 

Lynch, après avoir été sédaté, est équipé de deux lames de poignet ayant appartenu à Aguilar de Nerha et connecté à une machine complexe appelée Animus. Lynch, qui est en réalité un lointain descendant d’Aguilar, est alors soumis à une « régression » : son cerveau se synchronise avec les souvenirs d’Aguilar contenus dans son ADN, de sorte que Lynch peut ainsi revivre la vie de son ancêtre espagnol et que Sophia et son équipe, grâce à de multiples capteurs et projecteurs, peuvent entendre et voir ces mêmes souvenirs. Abstergo cherche ainsi à déterminer l’emplacement de la Pomme d’Eden qu’Aguilar a eue en sa possession. La régression conduit l’esprit de Lynch aux environs de Grenade, en 1492. Aguilar est alors en mission avec son mentor, son amie Maria et d’autres Assassins afin de secourir le fils du sultan Mohammed XII, qui règne à Grenade. Les Assassins craignent en effet que le sultan ne livre la Pomme d’Eden en sa possession en guise de rançon aux Templiers, menés par un certain Ojeda, qui viennent de mettre la main sur son fils. Après une attaque des Assassins (dont Aguilar) et une course-poursuite en chariot, Aguilar, Maria, leur Mentor ainsi que le fils du sultan sont capturés par Ojeda. 

En parallèle, Alan Rikkin, le père de Sophia et directeur de la Fondation Abstergo, et donc haut gradé dans la hiérarchie des Templiers, rend compte de l’avancement de ses travaux devant les Aînés, les maîtres de son ordre. Ces derniers comptent cesser de financer le projet Animus, estimant que les résultats ne sont pas la hauteur des investissements. Rikkin proteste, arguant que ce projet est le meilleur moyen pour les Templiers d’atteindre leur objectif : supprimer le libre-arbitre. Sophia, quant à elle, rend visite à Lynch. Elle lui explique alors son but : utiliser les souvenirs d’Aguilar de Nerha pour localiser la cachette actuelle de la Pomme d’Eden, qui peut aider les Templiers à éradiquer la violence en leur fournissant des indications sur les origines génétiques de la délinquance et de la criminalité.

Alors que la plupart des Assassins emprisonnés au sein d’Abstergo pensent que Lynch va mener les Templiers à la Pomme d’Eden, Lynch est placé de force dans l’Animus pour une deuxième régression. Il se retrouve au moment où Aguilar, Maria et leur Mentor sont sur le point d’être exécutés pour s’être opposés à l’Inquisition. Le Mentor est brûlé vif, mais Aguilar et Maria parviennent à se libérer et, après une longue course-poursuite, échappent aux troupes d’Ojeda en effectuant un « Saut de la Foi », un saut dans le vide du haut d’une tour. Lynch ne supportant pas ce dernier souvenir, il se désynchronise et convulse, et la régression est brutalement arrêtée. 

Sophia et Alan Rikkin décident de donner des gages de confiance à Lynch afin qu’il les aide de leur plein gré à retrouver la Pomme d’Eden, ce qui améliorerait la qualité des régressions. Alan lui révèle notamment que son père est également détenu par Abstergo à Madrid et lui offre une lame d’Assassin pour se venger de la mort de sa mère. Lynch se confronte à son père, qui lui avoue qu’il a tué sa mère pour qu’elle ne soit pas capturée et exploitée par Abstergo comme l’est Lynch. Il lui demande aussi de ne pas retourner dans l’Animus, car trouver la Pomme d’Eden permettrait aux Templiers de supprimer le libre-arbitre et donc de dominer l’humanité. Cependant, Lynch refuse, souhaitant détruire les Assassins puisqu’ils sont à l’origine de la mort de sa mère. Il renonce toutefois à tuer lui-même son père. 

Lynch demande à être conduit dans l’Animus. La régression ramène Lynch à Grenade, où Aguilar et Maria cherchent à rencontrer le sultan pour récupérer la Pomme d’Eden afin d’éviter qu’elle ne tombe entre les mains des Templiers alors que le sultan s’apprête à l’échanger contre la vie de son fils. Aguilar et Maria font irruption alors que Tomas de Torquemada, meneur de l’Inquisition, vient d’obtenir la Pomme. Un violent combat éclate alors, au cours de laquelle Ojeda prend Maria en otage tandis qu’Aguilar fait de même avec Torquemada. Ojeda exige d’Aguilar qu’il laisse partir Torquemada et la Pomme, faute de quoi il tuera Maria. Aguilar est sur le point d’obéir mais Maria, fidèle au Credo des Assassins, choisit de se sacrifier pour protéger la Pomme. Enragé, Aguilar engage un duel acharné avec Ojeda, qu’il finit par tuer avant de s’enfuir avec la Pomme d’Eden.   

Aguilar est pris en chasse par un grand nombre de soldats espagnols, menés par Torquemada. Toutefois, il parvient à s’échapper en effectuant un autre Saut de la Foi, auquel Lynch résiste, à l’inverse de l’Animus, qui dysfonctionne. Cependant, la régression continue et Sophia apprend alors ce qu’Aguilar a fait de la Pomme d’Eden : il l’a confiée à Christophe Colomb, qui a été enterré avec elle à l’intérieur de la cathédrale de Séville. Néanmoins, une autre vision se manifeste alors dans la salle de l’Animus, mais qui n’est pas un souvenir. Il s’agit d’une vision de plusieurs ancêtres Assassins de Lynch (dont Aguilar et Arno Dorian, le protagoniste d’Assassin’s Creed : Unity), y compris sa propre mère. En parallèle, une révolte éclate au sein de la Fondation Abstergo. Les prisonniers Assassins réussissent à tenir tête aux gardes d’Abstergo et trois d’entre eux parviennent à la salle de l’Animus, alors que Lynch interagit avec la vision de sa mère, qui lui rappelle le Credo des Assassins, et de son père, qui vient d’être tué dans la révolte. Lynch embrasse alors pleinement son héritage d’Assassins et décide de rejoindre la révolte des Assassins. Après un âpre combat, il parvient à s’enfuir avec deux d’entre eux. 

Lynch se rend à Londres, où Alan et Sophia Rikkin, qui ont récupéré la Pomme d’Eden, s’apprêtent à la présenter aux Aînés lors d’une cérémonie des Templiers. Lynch parvient à s’infiltrer dans les couloirs et retrouve Sophia. Cette dernière comprend que Lynch est venu pour tuer son père et récupérer la Pomme d’Eden. Sophia, qui a connu une grande désillusion en apprenant qu’Alan Rikkin ne cherche pas tant à éradiquer la violence pour le bien de l’humanité qu’à asservir cette dernière, ne cherche pas à arrêter Lynch, qui assassine Alan en pleine cérémonie, à la grande horreur des invités. Sophia, dévastée, jure de se venger alors que Lynch retrouve les deux autres Assassins avec qui il s’est enfui et contemple la ville de Londres, la Pomme d’Eden en sa possession.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[11] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[12]

Production[modifier | modifier le code]

Préproduction[modifier | modifier le code]

Extrait d'un article publié sur UbiBlog en 2016

Ubisoft Motion Pictures considère Michael Fassbender comme le meilleur acteur de sa génération. Les studios avaient besoin d’un acteur extraordinaire capable de jouer deux rôles : un héros du passé et un héros du présent. C’est la première raison qui a déterminé leur choix[13].

En octobre 2011, des négociations entre Ubisoft Motions Pictures et Sony Pictures sont en cours pour permettre une adaptation au cinéma d'un film inspiré de la licence Assassin's Creed[14]. L'acteur irlandais Michael Fassbender (Prometheus, la saga X-Men, Macbeth) est pressenti depuis le début pour interpréter un personnage principal du film et en l'occurrence, un Assassin. C'est le seul acteur à avoir été approché pour ce rôle en raison de la considération que lui porte Ubisoft Motion Pictures[13]. L'acteur est officiellement annoncé en juillet 2012 pour sa participation dans le film. Il rejoint par ailleurs les producteurs du film par l'intermédiaire de sa société DMC Film (fondée avec Conor McCaughan)[15].

Cependant, en juillet 2012, les négociations entre Sony Pictures et Ubisoft Motion Pictures n'aboutissant pas, la production se tourne finalement vers d'autres compagnies, comme Regency Enterprises en tant que société de coproduction. Ce faisant, Ubisoft garde le contrôle créatif sur son film[16]. La nouvelle société de coproduction est officiellement annoncée en octobre 2012 en même temps que Twentieth Century Fox en tant que distributeur dans la plupart des pays[17].

Début 2013, l'écriture du scénario est confiée à Michael Lesslie, connu pour son travail sur le film Macbeth[18]. En juin de la même année, le producteur Frank Marshall (Jurassic World, Jason Bourne, etc.) est en négociation avec Ubisoft Motion Pictures pour rejoindre les producteurs du film[19]. Le mois suivant, le réalisateur Scott Frank procède à des réécritures du scénario[20].

En janvier 2014, le profil LinkedIn de la productrice Fannie Cailloux, qui n'est pourtant pas impliquée dans le film, annonce un début de tournage pour le mois d'août 2014[21]. Trois mois plus tard, une nouvelle réécriture du scénario du film est nécessaire. Les scénaristes Bill Collage et Adam Cooper, connus pour le film Exodus en sont chargés[22]. À la même période, le réalisateur Daniel Espinosa, originellement annoncé est finalement remplacé par Justin Kurzel[23],[24], recommandé par Michael Fassbender[13]. En janvier 2015, l'actrice française Marion Cotillard rejoint la distribution[25]. Justin Kurzel, Michael Fassbender et Marion Cotillard ont tous les trois déjà été réunis sur le film Macbeth, réalisé par le premier. L'actrice Alicia Vikander devait initialement intégrer la distribution mais, préférant s'impliquer dans Jason Bourne, elle fut remplacée par Ariane Labed[26],[23].

Tournage[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Le tournage du film commence le sur l'île de Malte. Durant quatre semaines, l'équipe du film y est restée pour tourner les scènes se déroulant en Espagne dans le film. De septembre à novembre 2015, le tournage a eu lieu dans les studios britanniques de Pinewood (célèbre pour avoir tourné la série de James Bond, par exemple). Là-bas, ce sont les scènes prenant place dans l'Animus qui ont été tournées. Enfin, deux semaines de tournage ont été nécessaires en Espagne afin de filmer la scène introductive du film. C'est finalement début 2016, juste avant l'arrivée de l'équipe du film de l'épisode VIII de Star Wars que le tournage s'achève[1].

Durant le tournage, le réalisateur Justin Kurzel a tenu à ce que les scènes de combats, d'escalades et les cascades soient réalisées sans image de synthèse. Le Saut de la Foi qui apparaît dans le film a ainsi été réalisé à trois reprises. La prise finale s'est effectuée à 38 mètres de hauteur et la vitesse de la chute du cascadeur Damien Walters était de 98 km/h[27]. Quasiment tout a été tourné dans de vrais lieux, afin de donner un rendu réaliste. Le producteur Patrick Crowley déclare à propos du film « qu’il s’agit probablement d’un des plus gros tournages en extérieur jamais mis en place ». Le réalisateur du film souhaite donner un sentiment de réalité aux spectateurs, afin de donner à voir quelque chose qui puisse vraiment se passer dans la vie[13].

L'implication de Michael Fassbender dans le film est souvent louée par des critiques. L'acteur a en effet essayé d'adopter une conduite fidèle aux jeux vidéo tout en y apportant ses contributions[1],[13]. Il est décrit sur le tournage comme un Assassin très crédible. Son rôle lui impose de jouer deux personnages différents, pour cela, il a dû fournir un travail minutieux pour donner une personnalité à chacun de ses personnages[13].

En ce qui concerne les costumes, ils ont tous été cousus à la main. Selon la directrice de l'équipe responsable des costumes, c'est le plus gros projet auquel son équipe et elle ont dû participé. Ce n'est pas moins de 900 personnes qui ont été habillées à la mode espagnole du XVe siècle[1]. Les costumes ont dû être adaptés aux différents mouvements effectués par les cascadeurs et par les acteurs, afin de permettre une mobilité lors des scènes de parkour et pour faire face à la poussière et à la saleté trainant dans les lieux de tournage[13].

L'équipement ayant servi à filmer a été fourni par Panavision et par Love High Speed. Le film dispose de scènes en prise de vue aérienne, elles ont été réalisées grâce aux équipements de Flying Pictures et Aerial Camera Systems. Ces sociétés sont connues pour avoir fourni de l'équipement permettant le tournage de nombreux films ayant connu le succès au box-office (Star Wars : Le Réveil de la Force, 007 Spectre, Avengers : l'Ère d'Ultron...).

Post-production[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.La fin du tournage du film le annonce que ce dernier entre en phase de post-production. Les effets visuels sont assurés par les sociétés One Of Us, Hybride Technologies, Cinesite et Double Negative. Ce sont des sociétés connaissant beaucoup d'expériences dans le domaine des effets visuels, ayant travaillé sur de nombreux films à succès (The Revenant, Star Wars : Le Réveil de la Force, Captain America : Civil War, Interstellar...). Plus de 150 personnes ont travaillé sur les effets visuels et spéciaux du film.

Musique[modifier | modifier le code]

Assassin's Creed
Original Motion Picture Score
Bande originale de Jed Kurzel
Film Assassin's Creed
Sortie 23 décembre 2016
Genre musique de film
Label Decca

La musique a été composée par Jed Kurzel. La bande sonore contient 23 morceaux.

Toute la musique est composée par Jed Kurzel.

No Titre Durée
1. Initiation / Intro Running
2. Execution Onwards
3. Abstergo Rooftop
4. The Animus Room
5. 1st Regression – To Mountain Village / Wagon Chase
6. Cal Recuperates
7. Sofia + Rikkin
8. Bleeding Effect
9. Sofia’s Lab
10. 2nd Regression – Rooftop Chase
11. Tunnel Chase
12. Joseph And Cal
13. Cal Is Attacked
14. Patio Underground
15. Underground Fight
16. Columbus Suite – To The Port
17. Ancestors
18. Assassins’ Mutiny
19. Abstergo Breakout – Leap Of Faith
20. Seville To London
21. Assassination
22. Take Me To The Animus Theme End Credits
23. He Says He Needs Me

Sortie[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Malgré une critique peu élogieuse, le film parvient à séduire les spectateurs dès sa sortie. Assassin's Creed réalise un bon démarrage en France, où il rassemble 224 028 entrées le jour de sa sortie. Le journal Les Inrockuptibles prévoit que le film pourra engranger environ 2,5 millions d'entrées[28]. Le démarrage est un peu plus poussif aux Etats-Unis, où le film pâtit davantage de la concurrence due à la sortie, la semaine précédant Assassin's Creed, de Rogue One, le dernier film de l'univers Star Wars[29].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
54 647 948 $[30] 11
Drapeau de la France France 1 876 898 entrées[31] 7
Alt=Image de la Terre Mondial 240 697 856 $[30] 18

Il est à noter que ces chiffres ne concernent que quelques pays.

Au 10 février 2017, le film avait engrangé près de 212 millions de dollars de recettes dans le monde. La sortie du film en Asie (Chine et Japon notamment) devrait permettre d'augmenter encore ce montant. Il est à noter également que en un week-end, le film a engrangé plus de 10 000 000 de dollars de recettes en Russie.

Critique[modifier | modifier le code]

Assassin's Creed reçoit des critiques globalement négatives pour les critiques professionnels alors que le public semble avoir apprécié dans l'ensemble le film. Sur le site agrégateur Internet Rotten Tomatoes, le film présente un taux d'approbation de 22 %, basé sur 50 critiques, avec une évaluation moyenne de 4,1/10. Les spectateurs ont aimé le film pour 70% d'entre eux[32]. Le consensus de la critique pour le site est que « Assassin's Creed est sans doute mieux fait (et certainement doté d'une meilleure distribution) que la plupart des adaptations de jeux vidéo ; malheureusement, le résultat final, saturé d'images de synthèse, reste laborieux, froid et sur-scénarisé »[33]. Sur Metacritic, le film a un score de 37 sur 100, basé sur 24 critiques, indiquant des « critiques généralement défavorables »[34]. Le score public est meilleur, avec une note moyenne de 6,9[35].

David Ehrlich d'IndieWiren donne la note B- au film, tout en déclarant « prétendre qu'il s'agit du meilleur film de jeu vidéo jamais réalisé est une sorte de compliment à double tranchant qui sonne comme une hyperbole, mais c'est une description correcte dans tous les cas »[36].

Le Parisien quant à lui a trouvé l'adaptation plutôt réussie : « Malgré une sur-utilisation de l'image de synthèse — ça devient malheureusement une habitude à Hollywood —, cette superproduction est originale, intelligente, différente. On attend la suite avec impatience. » Avec le même avis, Le Journal de Saône-et-Loire, ajoute que « Kurzel met en scène, avec style, des héros désincarnés, dépourvus de toute empathie, à la psychologie inexistante »[37].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Durant la promotion du film, le réalisateur Justin Kurzel évoque la possibilité de concevoir des suites et en envisage une première durant la Guerre froide aux États-Unis durant les années 1950 en déclarant qu'il « envisage de ne pas aller trop loin dans l'Histoire, peut être [...] dans l'Amérique des années 50. [...] Traditionnellement, les jeux partent bien plus loin mais l'Histoire récente est assez passionnante et il y a matière à en faire un bon film noir »[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d AlloCine, « Assassin's Creed : on a visité le tournage et rencontré Michael Fassbender » (consulté le 16 août 2016)
  2. Judikael Hirel, « Un Oscar pour Assassin's Creed ? La méthode cinéma d'Ubisoft », (consulté le 17 août 2016)
  3. « Le film « Assassin's Creed » relance les ventes de jeux de la saga », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Assassin's Creed®|Film|Site officiel français », sur assassinscreed.ubi.com (consulté le 16 août 2016)
  5. Justin Kurzel, Assassin's Creed, (lire en ligne)
  6. « Assassin's Creed », sur allocine.fr (consulté le 29 mai 2015).
  7. a et b (en) « The 'Assassin's Creed' Movie Has A Release Date, Casts Marion Cotillard », sur forbes.com, (consulté le 29 mai 2015).
  8. La rédaction numérique de RTL, « "Assassin's Creed" : la sortie du film enfin prévue pour décembre 2016 », sur rtl.fr, (consulté le 29 mai 2015).
  9. "Le film Assassin's Creed avec Michael Fassbender a enfin une date de sortie" sur Première.fr
  10. « Assassin's Creed®, le film - Site officiel français », sur assassinscreed.ubi.com (consulté le 15 août 2016).
  11. « Fiche de doublage VF du film », sur RS Doublage (consulté le 10 décembre 2016)
  12. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 11 février 2017)
  13. a, b, c, d, e, f et g « LE FILM ASSASSIN’S CREED – Premières impressions sur le tournage à Almeria, en Espagne – Quelques mots avec l’équipe et Michael Fassbender - UbiBlog France - Ubisoft® », (consulté le 15 août 2016)
  14. (en) Marc Graser, « Sony breeds 'Creed' », Variety, (consulté le 10 août 2014)
  15. (en) Josh Wigler, « Michael Fassbender To Star In ‘Assassin’s Creed’ », MTV, (consulté le 10 août 2014)
  16. (en) Marc Graser et Elsa Keslassy, « Fassbender game for ‘Assassin’s Creed’ », Variety, (consulté le 10 août 2014)
  17. (en) Marc Graser, « New Regency, Fox partner on Ubisoft’s ‘Assassin’s Creed’ », Variety, (consulté le 10 août 2014)
  18. (en) Tatiana Siegel, « New Regency and Ubisoft Tap Brit Writer for 'Assassin's Creed' Film (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le 10 août 2014)
  19. (en) Borys Kit, « Frank Marshall to Produce 'Assassin's Creed' (Exclusive) », The Hollywood Reporter, (consulté le 10 août 2014)
  20. (en) Jim Vejvoda, « Scott Frank Rewriting Assassin's Creed Movie », IGN, (consulté le 16 août 2013)
  21. (en) Mike Mahardy, « Assassin's Creed Movie To Begin Shooting In August, Exec Says », IGN, (consulté le 25 janvier 2014)
  22. (en) Mike Fleming Jr., « ‘Exodus’ Scribes Adam Cooper & Bill Collage Take ‘Assassin’s Creed’ », Deadline.com, (consulté le 7 avril 2014)
  23. a et b AlloCine, « Les secrets de tournage du film Assassin's Creed » (consulté le 16 août 2016)
  24. (en) Mike Fleming, Jr., « Michael Fassbender Poised To Re-Team With ‘Macbeth’ Helmer On ‘Assassin’s Creed’ », Deadline.com, (consulté le 29 avril 2014)
  25. AlloCine, « Assassin's Creed : Marion Cotillard rejoint Michael Fassbender » (consulté le 16 août 2016)
  26. AlloCine, « Qui est la frenchie Ariane Labed, nouvelle venue au casting d'Assassin's Creed ? » (consulté le 16 août 2016)
  27. « Comment ont-ils réalisé le saut de la foi dans Assassin's Creed ? », sur hitek.fr (consulté le 17 août 2016)
  28. Bruno Deruisseau, « Les Inrocks - Box-office : "Rogue One" seul au sommet de 2016, "Assassin's Creed" fait mieux que "Warcraft" », sur Les Inrocks, (consulté le 26 décembre 2016)
  29. « Box Office US : Assassin's Creed démarre lentement, Rogue One en orbite », IGN France,‎ (lire en ligne)
  30. a et b (en) « Assassin's Creed », sur Box Office Mojo (consulté le 8 mars 2017)
  31. « ASSASSIN'S CREED », sur JP box-office.com (consulté le 8 mars 2017)
  32. « Assassin's Creed » (consulté le 24 décembre 2016)
  33. « Assassin's Creed (2016) », Rotten Tomatoes (consulté le 21 décembre 2016)
  34. « Assassin's Creed reviews », Metacritic (consulté le 21 décembre 2016)
  35. « Assassin's Creed » (consulté le 24 décembre 2016)
  36. (en) http://www.indiewire.com/2016/12/assassins-creed-review-best-video-game-movie-fassbender-1201760460/
  37. « Assassin's Creed : un plaisir plus « joystick » que cinématographique », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p. 38.
  38. « Assassin's Creed : Justin Kurzel évoque une suite durant la Guerre Froide », sur allocine.fr,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Matthew Miller (trad. Catherine Brusa et Aurélien Sagnier), Assassin's Creed, Éditions Larousse, (1re éd. 2015) (EAN 9782035923578, présentation en ligne)
    Cette encyclopédie présente les différents jeux de la série Assassin's Creed (allant du premier opus jusqu'à Assassin's Creed Unity) et leur contenu (époques et personnages historiques, scénario des jeux, ...) grâce à des illustrations et de nombreux témoignages de développeurs d'Ubisoft.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]