Siège d'Alexandrie (47 av. J.-C.)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège d'Alexandrie

Informations générales
Date 48-47 av. J.-C.
Lieu Alexandrie-Royaume lagide
Issue Victoire romaine
Belligérants
Royaume lagideRome
Commandants
Ptolémée XIII
Achillas
Arsinoé IV
Ganymède
Jules César
Cléopâtre VII
Mithridate de Pergame
Forces en présence
31 à 20 000 fantassins
2 000 cavaliers
Legio VI Ferrata
Gabiniani
Pertes
InconnuInconnu

Guerre civile de César

Coordonnées 31° 12′ nord, 31° 00′ est
Géolocalisation sur la carte : Égypte
(Voir situation sur carte : Égypte)
Siège d'Alexandrie

Le siège d'Alexandrie inclut une série d'escarmouches et batailles qui ont lieu entre les forces de Jules César, Cléopâtre VII, Arsinoé IV, et Ptolémée XIII, entre 48 et 47 av. J.-C. . Pendant ce temps, César est engagé dans la guerre civile contre les forces du Sénat romain.

Prélude[modifier | modifier le code]

Après la Bataille de Pharsale, entre les forces de César et celles de Pompée et le Sénat, la majorité des forces commandées par Pompée sont dispersés ou soumises à César. Pompée, cependant, s'échappe via Amphipolis en Égypte, et est tué lors du débarquement  par Achillas et Lucius Septimius, anciens soldats de son armée. L'assassinat a été organisé par l'eunuque Pothin et Théodote de Chios, conseillers du pharaon, Ptolémée jugeant que César serait heureux de la mort de son adversaire.

Les événements[modifier | modifier le code]

Mais César est horrifié par le meurtre de Pompée et exige de l'argent de Ptolémée dont le père  Ptolémée XII Aulète  se rend à  Rome afin de régler le litige entre Ptolémée et sa sœur  de Cléopâtre VII. César choisit de favoriser Cléopâtre.

Achillas, rejoint Pothin et résiste à César. Au commandement de l'armée qui lui est confiée par Pothin, il marche sur Alexandrie avec 20 000 fantassins et 2 000 cavaliers.[1] César, qui est à Alexandrie, n'a pas suffisamment de forces pour résister. Il envoie des ambassadeurs à Achillas qui les  assassine, mettant un terme à toute réconciliation. Achillas  marche sur Alexandrie et occupe la plus grande partie de la ville. Pendant ce temps, Arsinoé, la jeune sœur de Ptolémée, rejoint Achillas. En 47 av. J.-C., des dissensions éclatent, Arsinoé fait tuer Achillas par Ganymède, un eunuque à qui elle confie le commandement des armées[2],[3],[4],[5]. Ganymède remporte quelques victoires sur  César, dont les forces sont moins nombreuses. Néanmoins les officiers de Ganymède sous prétexte de vouloir la paix, négocient avec César pour remplacer Arsinoé par Ptolémée XIII, qui a été libéré[6] . Les Romains reçoivent le renfort de Mithridate de Pergame et Antipater de Judée. Un dernier affrontement la bataille du Nil a lieu sur le côté ouest du Nil. César est victorieux et Ptolémée se noie en tentant de monter sur un navire[7].

Suite[modifier | modifier le code]

La couronne de Ptolémée revient conjointement à son jeune frère Ptolémée XIV et Cléopâtre. Arsinoé est emmenée à Rome  comme prisonnière, bannie du  Temple d'Artémis à Éphèse, et exécutée sur les ordres de Cléopâtre et de Marc Antoine.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. William Smith, Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, vol. 1, , 9 p.
  2. Jules Cesar, Commentarii de Bello Civili III. 108—112.
  3. Jules César, De Bello alexandrino, 4.
  4. Dion Cassius, XLII, 36-40.
  5. Lucain, X, 519-523.
  6. De Bello alexandrino 23-24.
  7. « César - Guerre d'Alexandrie », sur bcs.fltr.ucl.ac.be (consulté le 30 décembre 2017).