Assassins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assassin.
Cet article court présente un sujet plus développé dans : Nizârites.
Assassins
arabe : حشاشين Hashshashin
Shiite Calligraphy symbolising Ali as Tiger of God.png

Repères historiques
Fondation XIe siècle
Fondateur(s) Vieux de la Montagne Hassan ibn al-Sabbah
Lieu de fondation Alamut

Les Assassins[1] (en arabe : حشاشين, Hashshashin) est un nom utilisé pour se référer aux Nizârites, entre le XIe siècle et le XIIIe siècle.

Souvent décrits comme un ordre secret mené par un mystérieux « Vieux de la Montagne » Rachid ad-Din Sinan, les Nizârites ismaéliens étaient une secte islamique qui s'est formée à la fin du XIe siècle à partir d'une scission au sein de l'ismaélisme. Les Nizârites ont été redoutés par les Croisés qui les ont désignés collectivement comme « Assassins ».

Ruines de la forteresse d'Alamut

En 2011, le professeur émérite d'études du Proche-Orient à l'Université de Princeton, Bernard Lewis, a décrit les Assassins comme une secte radicale de l'islam[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Rendu artistique d'Hassan ibn al-Sabbah.

Les origines des Assassins se retrouvent juste avant la Première croisade, vers 1094 à Alamut, au nord de l'Iran moderne, lors d'une crise de succession au califat Fatimide[3]. La secte a commencé au Château d'Alamut des montagnes de l'Elbourz[4].

Plus d'histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire de l'islam.

Alors que le terme « Assassins » se réfère généralement à l'ensemble de la secte médiévale des Nizârites, il s'agit seulement d'une classe d'acolytes connus comme les fedayin effectivement engagés dans des travaux d'assassinat[Quoi ?]. Manquant d'une véritable armée, les Nizârites se sont appuyés sur ces guerriers pour mener à bien de l'espionnage et des assassinats d'ennemis importants (califes, vizirs, sultans et chefs croisés).

Les Nizârites instauraient[Quoi ?] une menace militaire à l'empire seldjoukide sunnite dans leurs territoires en capturant de nombreuses forteresses de montagne dans toute la Perse, et plus tard en Syrie, sous la direction d'Hassan ibn al-Sabbah.

Opérations[modifier | modifier le code]

Seulement le classe du acolytes de Nizâri Ismaélisme nommé fida'iassassins. Le Nizârites a connu assassins comme fedayin (sens faire un sacrifice de soi)[Quoi ?][4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roger Arnaldez, « Assassins, secte », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 29 avril 2017).
  2. B. Lewis - The Assassins: A Radical Sect in Islam Hachette UK, 17 février 2011 (ISBN 0297863339) Consulté 2017-05-09
  3. Anne-Marie Eddé, « Assassins », dans AndréVauchez, Encyclopedia of the Middle Ages, Oxford, (ISBN 9780227679319)
  4. a et b Andrea L. Stanton, Edward Ramsamy, Peter J. Seybolt - Cultural Sociology of the Middle East, Asia, and Africa: An Encyclopedia p.21, SAGE, 5 January 2012, (ISBN 141298176X) Consulte 2017-05-01

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lectures supplémentaires[modifier | modifier le code]

  • (en) Farhad Daftary, The Isma'ilis, Their History and Doctrines, Cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 0-521-37019-1)
  • (en) Enno Franzius, History of the Order of Assassins, New York, Funk & Wagnalls,