Amblans-et-Velotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Velotte.

Amblans-et-Velotte
Amblans-et-Velotte
Vue sur l'église.
Blason de Amblans-et-Velotte
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Lure-2
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Lure
Maire
Mandat
Frédéric Debely
2014-2020
Code postal 70200
Code commune 70014
Démographie
Population
municipale
389 hab. (2015 en stagnation par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 45″ nord, 6° 24′ 41″ est
Altitude Min. 287 m
Max. 406 m
Superficie 9,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Amblans-et-Velotte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Amblans-et-Velotte
Liens
Site web amblans-et-velotte.fr

Amblans-et-Velotte est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le bassin houiller keupérien de Haute-Saône, il fait partie de la concession de Vy-lès-Lure exploitée de 1839 à 1944[1].

Communes limitrophes d’Amblans-et-Velotte
Adelans-et-le-Val-de-Bithaine Bouhans-lès-Lure
Genevreuille Amblans-et-Velotte Magny-Vernois
Mollans Vy-lès-Lure

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Amblans-et-Velotte fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune était historiquement rattachée depuis la Révolution française au canton de Lure. Celui-ci a été scindé en 1985 et la commune rattachée au canton de Lure-Nord. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du Canton de Lure-2[2].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la petite communauté de communes des Franches-Communes (CCFC), créée en 2001 et qui comptait environ 4 200 habitants.

Dans le cadre des dispositions de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales[3], qui prévoit toutefois d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants, le schéma départemental de coopération intercommunale de 2011 a prévu la fusion de la CCFC avec d'autres petites intercommunalités[4].

Toutefois, la commune a préalablement été détachée le de la CCFC pour rejoindre à cette date la communauté de communes du pays de Lure[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie, maison des services, centre culturel et sportif.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 11 avril 2016)
Frédéric Debely PS Cadre d'entreprise publique
Vice-président de la CC du pays de Lure (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, Amblans-et-Velotte comptait 389 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450478550606603587580588573
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
501507511500483454462443444
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
438419375321307340338299270
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
279278255258281288347356364
2013 2015 - - - - - - -
378389-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Blason : D'azur à trois épis de blé empoignés tigés d'or mouvants de la pointe de l'écu accostés de deux molettes d'éperon à six pointes aussi d'or, à une foi d'argent mouvant des flancs de l'écu et brochant en pointe sur les tiges

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le puits communal[10] et la fontaine-lavoir de Velotte[11] sont inscrits comme monuments historiques depuis 1986.

  • L'église d'Ambans.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Maxime Destremau, lieutenant de vaisseau ayant organisé la défense de Tahiti le 22 septembre 1914, lors de la Bataille de Papeete, mort pour la France en 1915, se trouve dans le caveau de la famille d'Amedor de Mollans, liée à sa femme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Amblans-et-Velotte », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 août 2016)
  3. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  4. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 22 août 2016), p. 5.
  5. « Présentation du projet de SDCI révisé » [PDF], Intercommunalité, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 23 juillet 2016).
  6. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  7. Ch.L., « Amblans crée une plateforme internet de partage, d’échanges et de services », L'Est républicain, édition de Vesoul,‎ (lire en ligne).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Puits communal d'Amblans », notice no PA00102108, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Puits communal de Velotte », notice no PA00102109, base Mérimée, ministère français de la Culture.