AN-11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AN-11
Image illustrative de l'article AN-11
Présentation
Fonction Bombe atomique stratégique
Déploiement 1964-1967
Caractéristiques
Moteur Bombe à chute libre
Masse au lancement 1 500 kg
Charge Fission de 60 kt
Plateforme de lancement Bombardier à haute altitude

L'AN-11 est la première arme nucléaire française lors de la création de la Force de dissuasion nucléaire française.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'AN-11 est une bombe à fission, à plutonium, du même type que celle qui explosa à Nagasaki. Elle pèse environ 1 500 kg. C'est une bombe à chute libre destinée à être lancée par un bombardier à haute altitude. La charge explosive ést de 60 kt. L'explosion peut être déclenchée soit par minuterie, soit par un déclencheur basé sur un radar altimétrique, soit par impact.

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement de l'AN-11 a commencé à la fin des années 1950. Une version de développement a été utilisée lors de Gerboise Bleue, le premier essai nucléaire français le 13 février 1960. Le premier prototype a été testé le 1er mai 1962 et la bombe entra en service en 1964 pour les forces aériennes stratégiques.

Environ 40 AN-11 sont produites entre 1963 et 1967. Le bombardier était le Dassault Mirage IV, bien que le Vautour pouvait aussi transporter cette bombe.

Le 19 juillet 1966 s'est déroulé l'essai "Tamouré", réalisé en grandeur nature lorsqu'un Mirage IV A (n⁰ 9) a largué une bombe AN-11 au large de l'atoll de Mururoa.

Son remplacement par la bombe AN-22 a commencé en 1967.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Docavia Hervé Beaumont Mirage IV - Le bombardier stratégique Editions Larivière 2003 (ISBN 2-914205-02-3).