Aldébaran (essai nucléaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aldébaran
Puissance nucléaire Drapeau de la France France
Localisation Moruroa
Drapeau de la Polynésie française Polynésie française
Coordonnées 21° 50′ 00″ S, 138° 50′ 00″ O
Date
Type d'arme nucléaire Bombe A
Puissance 28 kt
Type d'essais Atmosphérique
Altitude du site à 10 m (sur barge)
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Aldébaran
Géolocalisation sur la carte : Océanie
(Voir situation sur carte : Océanie)
Aldébaran

Aldébaran est un essai nucléaire effectué en 1966 à Mururoa en Polynésie française. Il a été le premier d'une série de 193 essais nucléaires en Polynésie[1].

Le 1er juillet, un incident technique se produit quelques minutes avant le tir, qui est annulé et reporté au lendemain.

Le , les représentants de la Polynésie ont été invités sur le porte-avions Foch pour assister à l'explosion. Les conditions atmosphériques sont moins favorables que la veille, et l'essai provoque une grave contamination de l’île de Mangaréva et de l’atoll de Totegegie[2]. Elle est d'une puissance d'environ vingt-huit kilotonnes, soit un peu moins de deux fois plus que la bombe d'Hiroshima et Nagasaki, alors que le général Pierre Billotte, ministre chargé des départements et territoires d’Outre-Mer annonce une charge identique à celle de Little Boy[3].

L’armée, qui achetait les légumes verts aux Tahitiens de Mangaréva, arrête dès le lendemain sans explication. Les Tahitiens, quant à eux, ont continué à consommer leur production de légumes verts et manger les poissons du lagon[4].

Chaque année, des Polynésiens organisent une cérémonie en mémoire de ce premier tir nucléaire français en Polynésie[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Dumortier, Les Atolls de l'atome: Mururoa & Fangataufa, Marines éd., , p. 102.
  2. « Aldébaran, prélude à la contamination des Gambier », sur http://moruroa.assemblee.pf, (consulté le 28 février 2016).
  3. Bruno Barrillot, Les irradiés de la République. Les victimes des essais nucléaires français prennent la parole, Groupe de recherche et d'information sur la paix, , p. 116.
  4. Gambier sous le vent nucléaire - Thalassa - 2008 - 32 min
  5. « 2 juillet : commémoration du premier tir nucléaire en Polynésie française », sur http://polynesie.la1ere.fr/, (consulté le 2 juillet 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]