12 Heures de Sebring 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
12 Heures de Sebring 2012
Description de l'image Sebring 2012 logo.gif.
Généralités
Sport Compétition automobile
Édition 60e
Lieu(x) Sebring
Comté de Highlands
Drapeau de la Floride Floride
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date
Site(s) Sebring International Raceway
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France Team Oreca Matmut
Vainqueur Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Deuxième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Troisième Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport
Plus titré(s) -Pilote:
Drapeau : Danemark Tom Kristensen
-Constructeur:
Drapeau : Allemagne Porsche

Navigation

Les 12 Heures de Sebring 2012 sont la 60e édition de l'épreuve et se déroule le .

La course compte à la fois pour les American Le Mans Series 2012 et le tout nouveau Championnat du monde d'endurance FIA 2012[1]. Il s'agit de la toute première épreuve du Championnat du monde d'endurance FIA.

Circuit[modifier | modifier le code]

Le Sebring International Raceway, cadre des 12 Heures de Sebring 2012.

Les 12 Heures de Sebring 2012 se déroulent sur le Sebring International Raceway situé en Floride. Il est composé de deux longues lignes droites, séparées par des courbes rapides ainsi que quelques chicanes. Ce tracé a un grand passé historique car il est utilisé pour des courses automobiles depuis 1950. Ce circuit est célèbre car il a accueilli la Formule 1.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme des qualifications[2].

  • Les premiers de chaque catégorie du championnat du monde sont signalés par un fond jaune.
  • Les premiers de chaque catégorie des American Le Mans Series sont signalés par un fond vert.
Position Catégorie Équipe Pilote Temps Grille
1 LMP1 no 1 Audi Sport Team Joest André Lotterer 1 min 45 s 820 1
2 LMP1 no 2 Audi Sport Team Joest Tom Kristensen 1 min 46 s 215 2
3 LMP1 no 3 Audi Sport Team Joest Romain Dumas 1 min 46 s 935 3
4 P1 no 6 Muscle Milk Pickett Racing Klaus Graf 1 min 47 s 536 4
5 LMP1 no 15 OAK Racing Guillaume Moreau 1 min 48 s 319 62
6 LMP1 no 22 JRM David Brabham 1 min 48 s 439 5
7 LMP1 no 21 Strakka Racing Danny Watts 1 min 48 s 590 6
8 LMP1 no 12 Rebellion Racing Neel Jani 1 min 48 s 630 7
9 LMP1 no 13 Rebellion Racing Andrea Belicchi 1 min 48 s 956 8
10 LMP1 no 16 Pescarolo Team Emmanuel Collard 1 min 50 s 200 9
11 LMP2 no 24 OAK Racing Olivier Pla 1 min 50 s 467 10
12 LMP2 no 44 Starworks Motorsport Stéphane Sarrazin 1 min 50 s 823 11
13 LMP2 no 41 Greaves Motorsport Elton Julian 1 min 51 s 809 12
14 LMP2 no 23 Signatech Nissan Franck Mailleux 1 min 52 s 084 13
15 LMP2 no 25 ADR (en)-Delta John Martin 1 min 52 s 113 14
16 P2 no 055 Level 5 Motorsports Christophe Bouchut 1 min 52 s 129 15
17 P2 no 37 Conquest Endurance Martin Plowman 1 min 52 s 493 63
18 P2 no 95 Level 5 Motorsports Luis Díaz (en) 1 min 52 s 659 16
19 LMP2 no 49 PeCom Racing Pierre Kaffer 1 min 52 s 763 17
20 LMP2 no 31 Lotus Thomas Holzer (en) 1 min 53 s 080 18
21 PC no 9 RSR Racing Bruno Junqueira 1 min 54 s 510 19
22 PC no 06 CORE Autosport E. J. Viso 1 min 54 s 555 20
23 P1 no 016 Dyson Racing Chris Dyson 1 min 54 s 593 21
24 PC no 025 Dempsey Racing Dane Cameron (en) 1 min 54 s 628 22
25 PC no 7 Merchant Services Racing Pablo Sanchez 1 min 55 s 160 23
26 PC no 05 CORE Autosport Colin Braun (en) 1 min 55 s 208 24
27 PC no 5 Muscle Milk Pickett Racing Memo Gidley (en) 1 min 55 s 420 25
28 PC no 52 PR1 Mathiasen Motorsports Butch Leitzinger 1 min 55 s 460 26
29 PC no 8 Merchant Services Racing Kyle Marcelli 1 min 55 s 654 27
30 PC no 18 Performance Tech Motorsports Raphael Matos 1 min 55 s 848 28
31 LMGTE Pro no 51 AF Corse Gianmaria Bruni 1 min 58 s 427 29
32 LMGTE Pro no 59 Luxury Racing Jaime Melo 1 min 58 s 723 30
33 GT no 03 Corvette Racing Jan Magnussen 1 min 58 s 996 31
34 GT no 4 Corvette Racing Oliver Gavin 1;59 s 007 32
35 LMGTE Pro no 71 AF Corse Olivier Beretta 1 min 59 s 084 33
36 GT no 56 BMW Team RLL Joey Hand 1 min 59 s 776 34
37 GT no 01 Extreme Speed Motorsports Johannes van Overbeek 2 min 00 s 094 35
38 GT no 45 Flying Lizard Motorsports Jörg Bergmeister 2 min 00 s 119 36
39 LMGTE Pro no 97 Aston Martin Racing Stefan Mücke 2 min 00 s 174 37
40 LMGTE Am no 58 Luxury Racing Dominik Farnbacher 2 min 00 s 184 38
41 LMGTE Pro no 77 Team Felbermayr-Proton Richard Lietz 2 min 00 s 256 39
42 GT no 155 BMW Team RLL Jörg Müller 2 min 00 s 337 40
43 GT no 02 Extreme Speed Motorsports Anthony Lazzaro (en) 2 min 00 s 344 41
44 LMGTE Am no 57 Krohn Racing Niclas Jönsson 2 min 00 s 929 42
45 GT Team Falken Tire Wolf Henzler 2 min 01 s 632 43
46 LMGTE Am no 50 Larbre Compétition Pedro Lamy 2 min 01 s 640 44
47 LMGTE Am no 88 Team Felbermayr-Proton Paolo Ruberti (de) 2 min 01 s 787 45
48 GT no 48 Paul Miller Racing Sascha Maassen 2 min 02 s 150 46
49 LMGTE Am no 70 Larbre Compétition Jean-Philippe Belloc 2 min 02 s 732 47
50 LMGTE Am no 61 AF Corse-Waltrip Rui Águas 2 min 03 s 331 48
51 LMGTE Am no 55 JWA-Avila Joël Camathias 2 min 04 s 342 49
52 GTC no 30 NGT Motorsport Sean Edwards 2 min 06 s 674 50
53 GTC no 34 Green Hornet Racing Damien Faulkner 2 min 06 s 697 51
54 GTC no 022 Alex Job Racing Leh Keen (en) 2 min 06 s 711 52
55 GTC no 023 Alex Job Racing Dion von Moltke (en) 2 min 07 s 016 53
56 GTC no 11 JDX Racing Kévin Estre 2 min 07 s 264 54
57 GT no 044 Flying Lizard Motorsports Seth Neiman (en) 2 min 07 s 354 55
58 GTC no 031 NGT Motorsport Nicki Thiim 2 min 07 s 434 56
59 GTC no 66 TRG Spencer Pumpelly 2 min 07 s 550 57
60 GTC no 32 GMG Racing James Sofronas 2 min 08 s 607 58
61 GTC no 024 Competition Motorsports Cort Wagner 2 min 08 s 792 59
62 P2 no 54 Black Swan Racing Jon Fogarty 2 min 35 s 156 60
63 LMP2 no 29 Gulf Racing Middle East Jean-Denis Delétraz 14 min 43 s 720 EX
64 LMP2 no 28 Gulf Racing Middle East Pas de temps 61

Notes: La voiture no 29 de Gulf Racing Middle East est exclue pour ne pas avoir réussir a établir le temps minimum requis durant les qualifications[3].

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Butch Leitzinger à bord de l'Oreca FLM09 du PR1 Mathiasen Motorsport.

10h29 (mise en grille et tour de formation). Pour diverses raisons, plusieurs autos partent du fond de la grille. C'est le cas : de la Oak Pescarolo-Judd no 15 de Guillaume Moreau qui a été contrôlé avec une boite à air non conforme, de la HPD-Honda no 22 où un changement de volant non prévu a eu lieu avant le départ, de la Porsche no 77 (température d'habitacle non conforme) et enfin de la Porsche de l'équipe Falken Tire en raison d'un changement de moteur. Deux autos prennent le départ depuis la voie des stands : la Lola no 28 (changement de pneus avant le départ) et la Porsche no 55. Quant à la seconde Lola du Gulf Racing Middle East, elle est exclue car les pilotes ne sont pas descenduS en dessous des temps au tour minimumS pendant les essais et par conséquent, ils ne peuvent pas prendre part à la course. La Porsche no 45 du Flying Lizard Motorsports pilotée au départ par Jörg Bergmeister entre en collision avec une voiture pendant le tour de formation[4],[5]. 10h30 (départ) : Marcel Fässler s'élance depuis la pole position mais Allan Mcnish le dépasse dans le virage no 17 au premier tour. 10h42 : La Ferrari no 51 alors pilotée par Toni Vilander rentre dans les garages et y reste 1 heure pour réparation[4]. 10h43 : Une autre Ferrari de l'écurie AF Corse, la no 61 engagée en GTE Am connait également des problèmes et est annoncée au ralenti sur le circuit[4]. 10h44 : La voiture de sécurité entre en piste pour la première fois pour une durée de 16 minutes, le temps d'évacuer la Ferrari no 61. 10h53 : L'Audi no 2 d'Allan Mcnish effectue son premier arrêt (carburant + pneus). L'Audi no 1 prend la tète de la course[4]. 11h16 : La Ferrari d'Olivier Beretta et la Corvette d'Oliver Gavin sont en plein duel pour la première place dans la catégorie GT (GT de l'American Le Mans Series et GTE Pro du Championnat du monde d'endurance FIA)[4]. 11h20 : Pendant les ravitaillements des Audi de Mcnish et Fässler, la HPD-Honda de Klaus Graf prend le commandement de l'épreuve devant la HPD-Honda du Strakka Racing[4],[5]. 11h25 : Après les ravitaillements des autres LMP1, Allan Mcnish reprend la tête de la course[4].12h00 : Marcel Fässler part en tète à queue[4]. 13h00 : La Morgan-Judd du Conquest Racing est arrêtée sur le circuit[4]. 13h01 : La voiture de sécurité entre en piste pour une durée de 22 minutes pendant que les équipes d'intervention tractent la Morgan, hors des limites de la piste[4]. 13h36 : Olivier Lombard glisse sur une flaque d'huile et sort de la piste au volant de son Oreca-Nissan. La Ferrari no 59 glisse également et le percute. Les deux voitures abandonnent[4]. 13h37 : La voiture de sécurité entre en piste pour la troisième fois et pour une durée de 26 minutes, le temps de retirer les deux voitures impliquées, hors de la piste[4]. 14h04 : Lucas Luhr, en lutte pour la 4e place de la catégorie LMP1 dépasse la Lola B12/60-Toyota de Nicolas Prost[4].

L'Audi R18 TDI no 2 gagnante des 12 Heures de Sebring 2012.

14h28 : À bord de la Corvette officielle no 03, Jordan Taylor effectue des débuts encourageants et prend la tete de la catégorie GT[4]. 14h32 : Benoît Tréluyer effectue un arrêt non prévue et réinitialise son système électrique[4]. 14h37 : Tréluyer effectue un stop and go dû à une erreur de l'un des mécanicien à l’arrêt précédant. 14h41 : La voiture de sécurité entre en piste en raison de la sortie de piste de l'Oreca FLM09 no 025[4]. 15h03 : Dominik Kraihamer part à la faute à bord de sa Oak Pescarolo-Judd no 15. Elle est endommagée à l'arrière droit[4]. 16h02 : Fässler connait des difficultés avec sa boîte de vitesses. Il n'arrive plus à changer de rapport[4]. 16h10 : Marcel Fässler est contraint à rentrer aux garages pour effectuer une réparation sur sa boite de vitesse[4]. 16h27 : Timo Bernhard prend la tête de la course[4]. 16h34 : Cinquième entrée en piste de la voiture de sécurité pour une durée de 16 minutes[4]. 16h43 : Fässler rejoint la piste après trente minutes passé aux stands[4]. 16h53 : La voiture de sécurité rentre en piste à nouveau, pour une durée de 16 minutes[4]. 17h02 : Bernhard effectue un ravitaillement et Mcnish reprend la tête[4]. 17h41 : Allan Mcnish s’arrête à son stand à son tour et l'Audi no 2 pilotée par Romain Dumas reprend la tête de la course[4]. 17h45 : L'Aston Martin V8 Vantage GTE officielle engagée dans la catégorie GTE Pro et pilotée par Darren Turner sort de la piste[4]. 17h46 : Entrée en piste de la voiture de sécurité pour une durée de 20 minutes suite à la sortie de Turner[4]. 17h55 : Allan Mcnish repasse en tête après l’arrêt de Dumas[4]. 18h09 : Accident spectaculaire de l'Oreca FLM09 no 025 du Dempsey Racing qui emmène avec elle l'Oreca FLM09 no 18 du Performance Tech Motorsports. L'Oreca no 025 ne peut reprendre la piste. 18h10 : La voiture de sécurité entre en piste pour une durée de trente minutes. 19h02 : Mcnish s'arrete et Romain Dumas mène à nouveau la course. 19h03 : Neuvième entrée en piste de la voiture de sécurité[4]. 19h19 : C'est maintenant Rinaldo Capello qui passe en tête après l'arrêt de Dumas[4]. 19h34 : Le moteur Judd de la Oak Pescarolo no 15 casse après une belle remontée[4]. 19h35 : La voiture de sécurité entre en piste pour une durée de 13 minutes[4]. 19h50 : Peter Dumbreck perd la troisième place de la catégorie LMP1 à la suite d'un problème de suspension à l'arrière de sa HPD[4]. 20h01 : Onzième et dernière entrée en piste de la voiture de sécurité, pour une durée de 21 minutes[4]. 20h14 : Loïc Duval passe en tête de la course après l'arrêt de Capello[4]. 20h17 : L'Audi de Duval s'arrête, il est relayé par Tom Kristensen qui prend sa place au volant de l'Audi[4]. 20h50 : À bord de la HPD du Starworks Motorsport, Stéphane Sarrazin attaque la HPD du Level 5 Motorsports, pilotée alors par João Barbosa et prend la tête de la catégorie LMP2[4].21h09 : Nicolas Prost est arrêté sur la piste en raison d'un problème d'alimentation en carburant[4]. 21h46 : L'Audi no 3 s'arrête pour changer son capot arrière endommagé à la suite d'un contact avec un autre concurrent[4]. 21h47 : Alors qu'elle est troisième de la course derrière les deux Audi officielles rescapées, la HPD no 6 connait des ennuis pendant son ravitaillment en carburant[4].22h15 : Pedro Lamy, alors en tête de la catégorie GTE Am à bord de la Corvette C6.R ZR1 de Larbre Compétition, connait un ennui de différentiel et est contraint à l'abandon[4]. 22h29 : À bord de sa BMW M3 E92 GT2, Joey Hand livre une dernière bataille pour garder la tête de la catégorie GT (GT et GTE Pro sont réunies au sein de la même catégorie pour cette course) contre la Ferrari no 71 pilotée par Olivier Beretta. Finalement la BMW s'impose et la Ferrari termine troisième en raison d'une erreur de la part de Beretta. Dans les catégories GT et GTE Pro réunies, cinq voitures terminent dans le même tour[4].

Classement à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme de la course[6].

  • Les vainqueurs de chaque catégorie du championnat du monde sont signalés par un fond jaune.
  • Les vainqueurs de chaque catégorie des American Le Mans Series sont signalés par un fond vert.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1 2 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish
Drapeau : Danemark Tom Kristensen
Drapeau : Italie Rinaldo Capello
Audi R18 TDI M 325
Audi TDI 3,7 L Turbo V6
(Diesel)
2 LMP1 3 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
Drapeau : France Romain Dumas
Drapeau : France Loïc Duval
Audi R18 TDI M 321
Audi TDI 3,7 L Turbo V6
(Diesel)
3 LMP2 44 Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio
Drapeau : France Stéphane Sarrazin
HPD ARX-03b D 319
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
4 P2 055 Drapeau : États-Unis Level 5 Motorsports Drapeau : États-Unis Scott Tucker
Drapeau : Portugal João Barbosa
Drapeau : France Christophe Bouchut
HPD ARX-03b D 319
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
5 LMP2 24 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : France Jacques Nicolet
Drapeau : France Olivier Pla
Drapeau : France Matthieu Lahaye (en)
Morgan LMP2 D 318
Judd HK 3,6 L V8
6 LMP1 16 Drapeau : France Pescarolo Team Drapeau : France Emmanuel Collard
Drapeau : France Jean-Christophe Boullion
Drapeau : France Julien Jousse
Pescarolo 01 M 318
Judd GV5 S2 5.0L V10
7 LMP2 49 Drapeau : Argentine Pecom Racing Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc
Drapeau : France Soheil Ayari
Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer
Oreca 03 D 317
Nissan VK45DE 4,5 L V8
8 P1 016 Drapeau : États-Unis Dyson Racing Drapeau : États-Unis Chris Dyson
Drapeau : Royaume-Uni Guy Smith
Drapeau : Royaume-Uni Steven Kane (en)
Lola B12/60 D 317
Mazda MZR-R 2,0 L Turbo I4
(Butanol)
9 LMP2 41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport Drapeau : Allemagne Christian Zugel
Drapeau : Mexique Ricardo González
Drapeau : Équateur Elton Julian
Zytek Z11SN D 316
Nissan VK45DE 4,5 L V8
10 LMP1 21 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis
Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane
Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts
HPD ARX-03a M 316
Honda LM-V8 3.4L V8
11 LMP2 25 Drapeau : Royaume-Uni ADR (en)-Delta Drapeau : Australie John Martin
Drapeau : Royaume-Uni Robbie Kerr
Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Oreca 03 D 315
Nissan VK45DE 4,5 L V8
12 PC 06 Drapeau : États-Unis CORE Autosport Drapeau : Venezuela E. J. Viso
Drapeau : Venezuela Alex Popow
Drapeau : États-Unis Burt Frisselle
Oreca FLM09 M 312
Chevrolet 6,2 L V8
13 PC 52 Drapeau : États-Unis PR1 Mathiasen Racing Drapeau : États-Unis Butch Leitzinger
Drapeau : États-Unis Ken Dobson
Drapeau : Mexique Rudy Junco, Jr.
Oreca FLM09 M 311
Chevrolet 6,2 L V8
14 LMP2 31 Drapeau : Allemagne Lotus Drapeau : Allemagne Thomas Holzer
Drapeau : Allemagne Mirco Schultis
Drapeau : Italie Luco Moro
Lola B12/80 D 310
Lotus 3,6 L V8
15 PC 05 Drapeau : États-Unis CORE Autosport Drapeau : États-Unis Colin Braun
Drapeau : États-Unis Jon Bennett
Drapeau : États-Unis Eric Lux
Oreca FLM09 M 310
Chevrolet 6,2 L V8
16 LMP1 1 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Audi R18 TDI M 310
Audi TDI 3,7 L Turbo V6
(Diesel)
17 LMP1 22 Drapeau : Royaume-Uni JRM Racing Drapeau : Royaume-Uni Peter Dumbreck
Drapeau : Australie David Brabham
Drapeau : Inde Karun Chandhok
HPD ARX-03a M 309
Honda LM-V8 3.4L V8
18 GT 56 Drapeau : États-Unis BMW Team RLL Drapeau : Allemagne Dirk Müller
Drapeau : États-Unis Joey Hand
Drapeau : États-Unis Jonathan Summerton
BMW M3 GT2 (E92) D 307
BMW 4,0 L V8
19 GT 03 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Drapeau : Danemark Jan Magnussen
Drapeau : États-Unis Jordan Taylor
Drapeau : Espagne Antonio García
Chevrolet Corvette C6.R M 307
Chevrolet 5,5 L V8
20 LMGTE
Pro
71 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Monaco Olivier Beretta
Drapeau : Italie Marco Cioci
Ferrari 458 Italia GT2 M 307
Ferrari 4,5 L V8
21 GT 4 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin
Drapeau : États-Unis Tom Milner Jr.
Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook
Chevrolet Corvette C6.R M 307
Chevrolet 5,5 L V8
22 GT 155 Drapeau : États-Unis BMW Team RLL Drapeau : États-Unis Bill Auberlen
Drapeau : Allemagne Jörg Müller
Drapeau : Allemagne Uwe Alzen
BMW M3 GT2 (E92) D 307
BMW 4,0 L V8
23 LMGTE
Pro
77 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Autriche Richard Lietz
Drapeau : France Patrick Pilet
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 306
Porsche 4,0 L Flat-6
24 GT 48 Drapeau : États-Unis Paul Miller Racing Drapeau : États-Unis Bryce Miller (en)
Drapeau : Allemagne Sascha Maassen
Drapeau : Royaume-Uni Rob Bell
Porsche 911 GT3 RSR (997) D 303
Porsche 4,0 L Flat-6
25 PC 7 Drapeau : États-Unis Merchant Services Racing Drapeau : États-Unis Chapman Ducote
Drapeau : Mexique Javier Acheverria
Drapeau : Mexique Pablo Sanchez
Oreca FLM09 M 303
Chevrolet 6,2 L V8
26 GT 044 Drapeau : États-Unis Flying Lizard Motorsports Drapeau : États-Unis Seth Neiman
Drapeau : États-Unis Darren Law
Drapeau : États-Unis Andy Lally
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 303
Porsche 4,0 L Flat-6
27 GT 02 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau : États-Unis Ed Brown
Drapeau : États-Unis Jeff Segal
Drapeau : États-Unis Anthony Lazzaro
Ferrari 458 Italia GT2 M 303
Ferrari 4,5 L V8
28 P1 6 Drapeau : États-Unis Muscle Milk Pickett Racing Drapeau : Allemagne Klaus Graf
Drapeau : Allemagne Lucas Luhr
Drapeau : France Simon Pagenaud
HPD ARX-03a M 302
Honda 3,4 L V8
29 LMGTE
Am
88 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 298
Porsche 4,0 L Flat-6
30 P2 54 Drapeau : États-Unis Black Swan Racing Drapeau : États-Unis Tim Pappas
Drapeau : États-Unis Bret Curtis
Drapeau : États-Unis Jon Fogarty
Lola B11/80 D 298
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
31 LMGTE
Am
70 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Pascal Gibon
Drapeau : France Christophe Bourret
Drapeau : France Jean-Philippe Belloc
Chevrolet Corvette C6.R M 297
Corvette 5,5 L V8
32 LMP1 12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : France Nicolas Prost
Drapeau : Suisse Neel Jani
Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld
Lola B11/60 M 296
Toyota RV8KLM 3,4 L V8
33 GTC 023 Drapeau : États-Unis Alex Job Racing Drapeau : États-Unis Bill Sweedler
Drapeau : États-Unis Townsend Bell
Drapeau : Afrique du Sud Dion von Moltke
Porsche 997 GT3 Cup Y 292
Porsche 4,0 L Flat-6
34 LMGTE
Pro
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau : Mexique Adrián Fernández
Aston Martin Vantage GTE M 292
Aston Martin 4,5 L V8
35 GTC 022 Drapeau : États-Unis Alex Job Racing Drapeau : États-Unis Cooper MacNeil
Drapeau : États-Unis Leh Keen (en)
Drapeau : Canada Louis-Philippe Dumoulin
Porsche 997 GT3 Cup Y 291
Porsche 4,0 L Flat-6
36 LMP1 13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : Italie Andrea Belicchi
Drapeau : Suisse Harold Primat
Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
Lola B11/60 M 291
Toyota RV8KLM 3,4 L V8
37 GTC 34 Drapeau : États-Unis Green Hornet Racing Drapeau : États-Unis Peter LeSaffre
Drapeau : Irlande Damien Faulkner
Drapeau : Pays-Bas Sebastiaan Bleekemolen
Porsche 997 GT3 Cup Y 290
Porsche 4,0 L Flat-6
38 GT 17 Drapeau : États-Unis Team Falken Tire Drapeau : États-Unis Bryan Sellers
Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
Drapeau : Autriche Martin Ragginger (de)
Porsche 911 GT3 RSR (997) F 290
Porsche 4,0 L Flat-6
39
Abandon
LMGTE
Am
50 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Patrick Bornhauser
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Portugal Pedro Lamy
Chevrolet Corvette C6.R M 288
Corvette 5,5 L V8
40 GTC 66 Drapeau : États-Unis TRG Drapeau : États-Unis Spencer Pumpelly
Drapeau : États-Unis Marc Bunting
Drapeau : Venezuela Emilio Di Guida
Porsche 997 GT3 Cup Y 287
Porsche 4,0 L Flat-6
41 LMGTE
Am
61 Drapeau : Italie AF Corse-Waltrip Drapeau : États-Unis Robert Kaufman
Drapeau : États-Unis Michael Waltrip
Drapeau : Portugal Rui Águas
Ferrari 458 Italia GT2 M 283
Ferrari 4,5 L V8
42 PC 5 Drapeau : États-Unis Muscle Milk Pickett Racing Drapeau : Mexique Memo Gidley
Drapeau : États-Unis Michael Guasch
Drapeau : Nouvelle-Zélande Roger Wills
Oreca FLM09 M 282
Chevrolet 6,2 L V8
43 GTC 11 Drapeau : États-Unis JDX Racing Drapeau : Canada Chris Cumming
Drapeau : France Kévin Estre
Drapeau : Allemagne Mark Bullitt
Porsche 997 GT3 Cup Y 282
Porsche 4,0 L Flat-6
44 P2 37 Drapeau : États-Unis Conquest Endurance Drapeau : Royaume-Uni Martin Plowman
Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson
Drapeau : Belgique Jan Heylen
Morgan LMP2 D 281
Judd HK 3,6 L V8
45 GTC 024 Drapeau : États-Unis Competition Motorsports Drapeau : États-Unis Bob Faieta
Drapeau : États-Unis Cort Wagner
Drapeau : États-Unis Michael Avenatti
Porsche 997 GT3 Cup Y 279
Porsche 4,0 L Flat-6
46 GT 01 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau : États-Unis Scott Sharp
Drapeau : États-Unis Johannes van Overbeek
Drapeau : États-Unis Guy Cosmo
Ferrari 458 Italia GT2 M 278
Ferrari 4,5 L V8
47 LMP2 28 Drapeau : Émirats arabes unis Gulf Racing Middle East Drapeau : France Fabien Giroix
Drapeau : France Maxime Jousse
Drapeau : Suède Stefan Johansson
Lola B12/80 D 277
Nissan VK45DE 4,5 L V8
48 GTC 32 Drapeau : États-Unis GMG Racing Drapeau : États-Unis James Sofronas
Drapeau : États-Unis Alex Welch
Drapeau : États-Unis René Villeneuve
Porsche 997 GT3 Cup Y 276
Porsche 4,0 L Flat-6
49 PC 18 Drapeau : États-Unis Performance Tech Motorsports Drapeau : États-Unis Anthony Nicolosi
Drapeau : États-Unis Ricardo Vera
Drapeau : Brésil Raphael Matos
Oreca FLM09 M 274
Chevrolet 6,2 L V8
50 LMGTE
Am
57 Drapeau : États-Unis Krohn Racing Drapeau : États-Unis Tracy Krohn
Drapeau : Suède Niclas Jönsson
Drapeau : Italie Michele Rugolo
Ferrari 458 Italia GT2 D 265
Ferrari 4,5 L V8
51 PC 9 Drapeau : États-Unis RSR Racing Drapeau : Brésil Bruno Junqueira
Drapeau : États-Unis Tomy Drissi
Drapeau : Mexique Roberto González
Oreca FLM09 M 255
Chevrolet 6,2 L V8
52 LMGTE
Am
55 Drapeau : Royaume-Uni JWA-Avila Drapeau : États-Unis Bill Binnie
Drapeau : Suisse Joël Camathias
Drapeau : Finlande Markus Palttala
Porsche 911 GT3 RSR (997) P 252
Porsche 4,0 L Flat-6
53 GT 45 Drapeau : États-Unis Flying Lizard Motorsports Drapeau : États-Unis Patrick Long
Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
Drapeau : Allemagne Marco Holzer
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 251
Porsche 4,0 L Flat-6
54
Abandon
GTC 031 Drapeau : États-Unis NGT Motorsport Drapeau : Danemark Nicki Thiim
Drapeau : Venezuela Angel Benitez, Sr.
Drapeau : Venezuela Angel Benitez, Jr.
Porsche 997 GT3 Cup Y 236
Porsche 4,0 L Flat-6
55
Abandon
LMP1 15 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : France Guillaume Moreau
Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer
Drapeau : Belgique Bertrand Baguette
OAK Pescarolo 01 D 233
Judd DB 3,4 L V8
56
Non classé
LMGTE
Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : Finlande Toni Vilander
Ferrari 458 Italia GT2 M 215
Ferrari 4,5 L V8
57
Abandon
GTC 30 Drapeau : États-Unis NGT Motorsport Drapeau : Royaume-Uni Sean Edwards
Drapeau : États-Unis Henrique Cisneros
Drapeau : États-Unis Carlos Kauffman
Porsche 997 GT3 Cup Y 205
Porsche 4,0 L Flat-6
58
Abandon
PC 025 Drapeau : États-Unis Dempsey Racing Drapeau : États-Unis Duncan Ende
Drapeau : France Henri Richard
Drapeau : États-Unis Dane Cameron
Oreca FLM09 M 172
Chevrolet 6,2 L V8
59
Abandon
P2 95 Drapeau : États-Unis Level 5 Motorsports Drapeau : États-Unis Scott Tucker
Drapeau : Mexique Luis Díaz
Drapeau : États-Unis Ryan Hunter-Reay
HPD ARX-03b D 85
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
60
Abandon
LMP2 23 Drapeau : France Signatech Nissan Drapeau : France Franck Mailleux
Drapeau : France Jordan Tresson
Drapeau : France Olivier Lombard
Oreca 03 D 85
Nissan VK45DE 4,5 L V8
61
Abandon
LMGTE
Pro
59 Drapeau : France Luxury Racing Drapeau : France Frédéric Makowiecki
Drapeau : Brésil Jaime Melo
Drapeau : France Jean-Karl Vernay
Ferrari 458 Italia GT2 M 83
Ferrari 4,5 L V8
62
Abandon
PC 8 Drapeau : États-Unis Merchant Services Racing Drapeau : Canada Kyle Marcelli
Drapeau : Royaume-Uni Dean Sterling
Drapeau : États-Unis Lucas Downs
Oreca FLM09 M 38
Chevrolet 6,2 L V8
63
Abandon
LMGTE
Am
58 Drapeau : France Luxury Racing Drapeau : Allemagne Pierre Ehret
Drapeau : Allemagne Dominik Farnbacher
Drapeau : France François Jakubowski (en)
Ferrari 458 Italia GT2 M 0
Ferrari 4,5 L V8
Exclu LMP2 29 Drapeau : Émirats arabes unis Gulf Racing Middle East Drapeau : Côte d'Ivoire Frédéric Fatien
Drapeau : Japon Keiko Ihara
Drapeau : Suisse Jean-Denis Delétraz
Lola B12/80 D
Nissan VK45DE 4,5 L V8

Causes des abandons[modifier | modifier le code]

  • Corvette no 50 : différentiel
  • Porsche no 031 : Accident
  • Oak Pescarolo-Judd no 15 : moteur
  • Ferrari no 51 : exclusion
  • Porsche no 30 : sortie de piste
  • Oreca-Chevrolet no 025 : accrochage
  • HPD-Honda no 95 : accrochage
  • Oreca-Nissan no 23 : sortie de piste
  • Ferrari no 59 : sortie de piste
  • Oreca-Chevrolet no 8 : accident[7]

Statistiques et informations diverses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Calendrier 2012 sur le site de l'ACO
  2. FIA, « FIA WEC 60th Annual 12 Hours of Sebring After Qualifying Practice », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 29 août 2014).
  3. FIA, « Audi Quickest In Warmup », sur SpeedTV.com, (consulté le 29 août 2014)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq et ar (en) Alain Pernot, « Audi writes another page in endurance history », Le Mans Racing, no 73,‎ , p. 33
  5. a et b « Sebring, H+2 : Audi déroule, déroule et déroule… », sur www.endurance-info.com (consulté le 26 avril 2016)
  6. 12 Heures de Sebring 2012 sur www.racingsportscars.com
  7. (en) Alain Pernot, « Audi writes another page in endurance history », Le Mans Racing, no 73,‎ , p. 32