William Daley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daley.
William Daley
Portrait de William M. Daley, en 2011.
Portrait de William M. Daley, en 2011.
Fonctions
24e chef de cabinet de la Maison Blanche
13 janvier 20119 janvier 2012
Président Barack Obama
Prédécesseur Rahm Emanuel
Pete Rouse (par intérim)
Successeur Jacob Lew
32e secrétaire du Commerce des États-Unis
30 janvier 199719 juillet 2000
Président Bill Clinton
Prédécesseur Mickey Kantor
Successeur Norman Mineta
Biographie
Nom de naissance William Michael Daley
Date de naissance 9 août 1948 (65 ans)
Lieu de naissance Chicago, États-Unis
Parti politique Parti démocrate
Père Richard Daley
Diplômé de Université Loyola de Chicago
École de droit « John Marshall »
Profession Homme d'affaires

William Daley
Chefs de cabinet de la Maison Blanche
Secrétaires du Commerce des États-Unis

William Michael Daley, né le 9 août 1948 à Chicago, est un homme d'affaires et homme politique américain, membre du Parti démocrate, ancien chef de cabinet de la Maison Blanche. Ancien secrétaire du Commerce sous l'administration Clinton, il est le fils de Richard Daley, qui fut maire de Chicago de 1955 à 1976 et le frère de Richard M. Daley, qui fut également maire de Chicago de 1989 à 2011, tous deux issus du Parti démocrate.

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Il est titulaire d'un baccalauréat en arts de l'université Loyola de Chicago, et d'un baccalauréat de droit obtenu à l'école de droit « John Marshall ». Il a ensuite accompli un carrière de juriste au sein du cabinet Daley & George, sauf entre 1977 et 1980, lorsqu'il était membre du conseil consultatif des possibilités économiques.

Parcours dans le monde des affaires[modifier | modifier le code]

Nommé premier vice-président de la banque Amalgamated Bank of Chicago en 1989, il en devient président-directeur général (PDG) dès l'année suivante, mais démissionne en 1993 afin de retourner pratiquer le droit en tant qu'associé du cabinet Mayer, Brown & Platt jusqu'en 1997. Au cours de cette même période, il siège au conseil d'administration de Fannie Mae, sur nomination de Bill Clinton.

En décembre 2001, il est choisi comme président de SBC Communications Inc., afin de participer à la réforme de la communication de l'entreprise. Il change d'employeur en mai 2004, lorsqu'il devient président pour le Midwest de JPMorgan Chase et Bank One Corp., afin de superviser les opérations post-fusion à Chicago. Il a par la suite faite partie du conseil d'administration de Merck & Co., de Boeing, de Boston Properties, Inc. et de son ancienne université.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Administration Clinton[modifier | modifier le code]

Après avoir été conseiller spécial de Bill Clinton en 1993, chargé de la ratification de l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA), William M. Daley est nommé, le 30 juin 1997, secrétaire du Commerce des États-Unis, un poste dont il démissionne en juillet 2000, afin de participer à la campagne électorale du vice-président.

Campagnes présidentielles[modifier | modifier le code]

Suite à sa démission, il a en effet pris le poste de la campagne présidentielle du démocrate Al Gore, qui sera finalement défait par le républicain George W. Bush suite à un recomptage contesté des suffrages en Floride. Il se retire alors de la vie politique, mais y fait son retour le 5 novembre 2008, lorsqu'il est désigné membre du conseil consultatif de la transition présidentielle de Barack Obama, dont il avait été l'un des ardents partisans tout au long des primaires démocrates.

Administration Obama[modifier | modifier le code]

Le 6 janvier 2011, William M. Daley est choisi par Barack Obama comme chef de cabinet de la Maison Blanche, en remplacement de Rahm Emmanuel, démissionnaire en octobre 2010 afin de se présenter à l'élection du maire de Chicago le 22 février 2011. Depuis cette démission, l'intérim est assuré par Pete Rouse. Le choix de Daley a été condamné par les organisations progressistes, car il est un opposant déclaré à la réforme du système de santé et à la loi de régulation financière et de protection des consommateurs[1]. Il entre en fonction sept jours plus tard.

Il démissionne le 9 janvier 2012, il est remplacé par Jake Lew.

Éléments familiaux et personnels[modifier | modifier le code]

Il est né à Chicago en 1948, étant le septième et plus jeune enfant de Richard J. Daley, maire de la ville entre 1955 et 1976. Sa famille est intimement liée à la politique locale, dans la mesure où deux de ses frères ont également occupé des mandats électifs : John P. Daley a été parlementaire de l'Illinois, et Richard M. Daley a été maire de Chicago de 1989 à 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]