Andrew Card

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrew Hill Card, Jr.

alt=Description de l'image Andrew Card award crop.jpg.
Nom de naissance Andrew Card
Naissance 10 mai 1947
Holbrook Massachusetts
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Autres activités
secrétaire aux Transports
24 février 1992-20 janvier 1993
Formation
Famille
Kathleene Card (épouse)
3 enfants

Andrew Hill "Andy" Card Jr. (né le 10 mai 1947) est un homme politique américain et un lobbyist, membre du parti républicain, membre de la chambre des représentants du Massachusetts (1975-1983), secrétaire au transport (1992-1993) dans le gouvernement de George H. W. Bush et chef de cabinet de la Maison Blanche auprès du président George W. Bush du 20 janvier 2001 au 14 avril 2006.

Il aujourd'hui est membre du conseil d'administration de l'Union Pacific Railroad[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre des Boy Scouts of America, diplômé de l'Université de Caroline du Sud, de la United States Merchant Marine Academy et de la John F. Kennedy School of Government de l'université Harvard, Andrew Card effectua son service militaire dans la marine marchande de 1966 à 1967.

Il commença une carrière politique à la chambre des représentants du Massachusetts (19751983) et tenta d'obtenir en 1983 la nomination républicaine pour se faire élire gouverneur.

Card informe le Président Bush de la seconde attaque sur les tours jumelles du World Trade Center le 11 septembre 2001. « America is under attack » lui dit-il.

Andrew Card travailla ensuite pour l'administration de Ronald Reagan. Il était le conseiller du président pour les affaires intergouvernementales, en liaison avec les gouverneurs et l'ensemble des élus locaux.

De 1989 à 1992, il fut conseiller du président George H. W. Bush avant de devenir son secrétaire aux transports. Il dirigea l'équipe de transition républicaine à la fin de l'année 1992 jusqu'à la mise en place de l'administration Clinton.

Card au côté de George W. Bush, de Laura Bush, de Bill Clinton, de George H. W. Bush,et de Condoleezza Rice lors des funérailles du pape Jean-Paul II.

De 1993 à 1998, Card fut le président de l'American Automobile Manufacturers Association (AAMA) regroupant les sociétés Chrysler Corporation, Ford Motor Company et General Motors Corporation.

En 1999, il devint le vice-président de General Motors chargé des relations externes de l'entreprise. Il avait notamment la charge de la représentation de GM devant le Congrès des États-Unis.

En 2000, il leva des fonds pour la campagne présidentielle du gouverneur du Texas, George W. Bush. Le 26 novembre 2000, Bush le nomma pour être son futur chef de cabinet à la Maison-Blanche.

Lors des attentats du 11 septembre 2001, Andrew Card informa George W. Bush que deux avions avaient percuté les tours jumelles du World Trade Center et que les États-Unis étaient attaqués, alors que le président rencontrait les élèves de la Emma E. Booker Elementary School à Sarasota en Floride[2].

Personnalité consensuelle, respecté y compris par les adversaires politiques du président Bush[3], Card quitta la Maison-Blanche à sa demande en avril 2006. Selon Bob Woodward, Card démissionna à cause de la guerre en Irak et pour avoir échoué à obtenir par 2 fois la démission de Donald Rumsfeld, le ministre de la défense, qu'il considérait comme responsable des déboires de l'armée américaine en Irak[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]