Gerry (film, 2002)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Gus Van Sant. Pour le film d'Alain Desrochers, voir Gerry (film, 2011).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerry.

Gerry est un film américano-argentino-jordanien réalisé par Gus Van Sant et sorti en 2002.

Synopsis/Analyse[modifier | modifier le code]

Cette partie révèle la scene finale

Deux jeunes hommes nommés tous les deux Gerry s’enfoncent dans le désert californien, tout d’abord en voiture puis à pied. Au fur et à mesure que se poursuit leur errance et que s’amenuise l’espoir de retrouver leur chemin, leur amitié subit les premières difficultés...

Ceci constitue le scénario "visible" mais cache probablement en réalité un autre scénario, étant que les deux Gerry ne sont qu'une seule et même personne. Ce nouveau scénario décrit alors les changements psychologiques d'une personne face aux épreuves, la nécessité de passer à un autre état mental pour survivre. Le désert ne pourrait être après tout qu'un décor métaphorique représentant les difficultés de la vie. Le personnage passerait ainsi du Gerry (habillé en noir) faible au Gerry (habillé en bleu) fort. Le Gerry 2 est présent dès le début du film et "observe" déjà son ancien soi. Plusieurs points indéniables sont présents dans le film et appuient cette version :

- les deux personnages utilisent le mot "gerry" pour qualifier une situation "pourrie", une épreuve ;

- les deux personnages s'appellent Gerry ;

- un mini flash back montre que Gerry 2 "attendait" Gerry 1 au milieu de la route, chose impossible en réalité ;

- Gerry 1 perd la tête et parle à Gerry 2 qui lui dit d'arrêter alors que Gerry 2 est également visible à l'horizon ;

- Gerry 2 regarde Gerry 1 avec inquiétude, d'un air penseur, et lui dit de ne pas pleurer ;

- Gerry 2 cherche une solution, quitte à monter les falaises, tandis que Gerry 1 n'admet que la recherche de l'eau ;

- Gerry 1 dit "I'm leaving" (je pars) avant que Gerry 2 ne l'étrangle ;

- après avoir étranglé Gerry 1, on voit les deux Gerry couchés exactement dans la même position (or on voit ensuite Gerry 1 dans une position légèrement différente) ainsi qu'une scène de "lumière puis ombre puis lumière" dans le désert, représentant "le franchissement d'une étape" ;

- Gerry 1 aperçoit une autoroute et des voitures peu après l'étranglement. Or ils auraient logiquement dû l'apercevoir, et donc, s'il y avait réellement deux personnages, il n'y avait aucune raison de tuer l'autre juste avant de s'en sortir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Tout comme Gus Van Sant le fera pour son film suivant (Elephant), le scénario est inspiré d’un fait divers : deux jeunes gens égarés dans le désert dont un seul était sorti.
  • Matt Damon et Casey Affleck ont participé à l'écriture du film au fur et à mesure du tournage.
  • Pour accompagner la traversée des deux personnages, le réalisateur a choisi une partition d'Arvo Pärt, un compositeur de musique contemporaine.
  • L'équipe de Gerry est d'abord partie filmer en Argentine, mais, en raison du froid, elle a dû retourner aux États-Unis. Étant donné que les scènes ont été tournées par ordre chronologique, le début du film se déroule en Argentine, et la suite dans le désert californien.
  • Le film Daft Punk's Electroma (qui raconte la quête d'humanité de deux robots), du groupe français Daft Punk fait référence à Gerry tant dans l'utilisation de la voiture que du décor désertique.

Liens externes[modifier | modifier le code]