Baker Street (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baker Street.

Baker Street

Chanson par Gerry Rafferty
extrait de l'album City to City
Sortie 1977
Durée min 01 s
Auteur-compositeur Gerry Rafferty
Label United Artists

Pistes de City to City

Baker Street est une chanson de Gerry Rafferty, son titre vient de la célèbre rue londonienne Baker Street.

Elle fait partie du deuxième album de Gerry Rafferty, City to City, enregistré en 1977. Sortie en single en 1978, elle a atteint la place de n°2 aux États-Unis. L'album, y compris Baker Street, a été coproduit par Rafferty et Hugh Murphy. Il a atteint les 5 millions d'exemplaires vendus d'après BMI[1].

En plus d'un solo de guitare, joué par Hugh Burns, l'arrangement est connu en particulier pour son célèbre solo en huit mesures de saxophone, qui intervient comme une pause entre les versets.

Histoire[modifier | modifier le code]

La mélodie était initialement destinée à être chantée, puis a été essayée pour la guitare. Raphael Ravenscroft (en), un musicien de session ayant par ailleurs participé à l'album The Final Cut de Pink Floyd, était dans le studio pour enregistrer un bref morceau de saxophone soprano ; il suggéra d'enregistrer le désormais célèbre solo en utilisant le saxophone alto qu'il avait dans sa voiture. Ce solo devint le « phénomène Baker Street » : une résurgence de la vente de saxophones et leur utilisation dans la musique pop mainstream et de la publicité TV.

Rafferty a écrit la chanson au cours d'une période où il essayait de se dégager des contrats des Stealers Wheel. Les problèmes juridiques entourant l'éclatement en 1975 de son ancien groupe empêchaient Rafferty d'effectuer une quelconque production en raison de différents sur des obligations contractuelles d'enregistrement ; il dut se déplacer régulièrement entre son domicile familial près de Glasgow et Londres, où il restait dans l'appartement d'un ami : à Baker Street[2].

La résolution de ses frustrations juridiques et financières est exprimée par la fin euphorique de la chanson : "When you wake up it's a new morning/ The sun is shining, it's a new morning/ You're going, you're going home." (« Quand vous vous réveillez, c'est un nouveau matin / Le soleil brille, c'est un nouveau matin / Tu vas, tu vas à la maison. »)

Le solo de saxophone est aussi l'objet d'une légende urbaine au Royaume-Uni, créé dans les années 1980 par l'écrivain britannique et diffuseur Stuart Maconie. Maconie a faussement prétendu que l'acteur et présentateur de télévision britannique Bob Holness avait joué le solo de saxophone sur l'enregistrement. Plus tard, la revendication a été largement répétée.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 2010 BMI London Award Winners, BMI, 5 octobre 2010
  2. Citation : "everybody was suing each other, so I spent a lot of time on the overnight train from Glasgow to London for meetings with lawyers. I knew a guy who lived in a little flat off Baker Street. We'd sit and chat or play guitar there through the night "