Tina Maze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tina Maze Alpine skiing pictogram.svg
Tina Maze Semmering 2010.jpg
Tina Maze à Semmering en 2010
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active Depuis 1998-aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Slovénie Slovénie
Naissance 2 mai 1983 (31 ans)
Lieu de naissance Slovenj Gradec
Taille 172 cm
Poids de forme 67 kg
Club CRN - SK Crna
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 2 2 0
Championnats du monde 2 4 0
Coupe du monde (globes) 3 5 4
Coupe du monde (épreuves) 23 23 21
* Dernière mise à jour : 12 février 2014

Tina Maze, née le 2 mai 1983 à Slovenj Gradec (Slovénie), est une skieuse alpine slovène, active depuis 1998 au niveau international. Au cours de sa carrière, elle a notamment remporté deux médailles d'or aux Jeux olympiques de Sotchi 2014 en descente et en slalom géant (les deux premiers titres de la Slovénie aux Jeux d'hiver), deux médailles d'argent en super G et en slalom géant aux Jeux olympiques de Vancouver 2010 où elle était la porte-drapeau de son pays, et cinq médailles aux Championnats du monde : un titre mondial en slalom géant en 2011 (premier titre de l'histoire pour la Slovénie), un autre en super G en 2013 et quatre médailles d'argent (en slalom géant en 2009 et 2013 ainsi qu'en super-combiné en 2011 et 2013).

Tina Maze participe à la Coupe du monde depuis la saison 1999. Elle s'est illustrée dans toutes les disciplines remportant au moins une épreuve dans chacune des cinq spécialités, à l'instar de Petra Kronberger, Pernilla Wiberg, Janica Kostelić, Anja Pärson et Lindsey Vonn. Sa domination sur la saison de Coupe du monde 2012-2013 est telle qu'elle remporte le gros globe de cristal bien avant son terme, dès le 24 février, auquel elle ajoute ensuite les petits globes du super G et du slalom géant. Elle marque par ailleurs l'histoire de son sport cette même saison, en devenant la toute première femme à dépasser la barre des 2000 points au classement général et en établissant un nouveau record hommes et femmes confondus (2414 points). Tina Maze totalise vingt-deux victoires et soixante-deux podiums sur le circuit international.

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts (1999-2004)[modifier | modifier le code]

Tina Maze commence le ski à l'âge de deux ans et réalise des débuts prometteurs : dès 1999, elle participe à la coupe d'Europe de ski alpin et remporte plusieurs victoires en slalom géant. Elle fait ses débuts en coupe du monde la même saison. Elle décroche son premier top dix dès sa sixième course en 2001, lors du géant de Maribor. En 2002, elle signe son premier podium en coupe du monde, de nouveau lors d'un géant à Maribor, puis participe aux Jeux olympiques où elle se classe douzième du slalom géant. Après avoir remporté le titre de championne de Slovénie de la discipline, elle commence la saison 2003 en obtenant sa première victoire en coupe du monde lors du géant inaugural à Sölden, ex æquo avec Andrine Flemmen et Nicole Hosp[1], puis termine cinquième du géant des championnats du monde de Saint-Moritz. En 2004, elle remporte un nouveau titre national en slalom géant et s'ouvre aussi au slalom en terminant deuxième des championnats de Slovénie. Ses résultats en coupe du monde sont plus décevants puisqu'elle ne monte qu'une fois sur le podium, en février à Zwiesel[2].

Révélation et années difficiles (2005-2008)[modifier | modifier le code]

La saison 2005 est celle de la révélation pour Tina Maze. Alors qu'elle devient plus polyvalente en signant son premier podium en super G à Altenmarkt, elle remporte aussi trois victoires en slalom géant, à Saint-Moritz[3], Santa Caterina[4],[5] et Maribor[6] et termine quatrième du classement de la discipline à moins de 100 points de Tanja Poutiainen, et dixième du classement général. Ces bonnes performances lui valent le titre honorifique de sportive slovène de l'année[7].

Maze entame la saison 2006 par sa deuxième victoire à Sölden[8],[9] et se sent confiante pour la suite : « Je me sens plus forte qu'il y a trois ans. Gagner ici me donne de l'énergie pour toute la saison. Il y a trois ans, j'avais gagné ici mais ensuite mon ski était allé de mal en pis. Mon but cette saison sera de skier aussi bien qu'aujourd'hui. [...] Je suis fière de partager le podium avec Janica Kostelić et Anja Pärson. Le fait qu'elles gagnent des descentes et des super G me motive. Je peux le faire aussi. »[10]. Mais si elle décroche deux nouveaux podiums, en géant à Lienz[11] et en super G à Saint-Moritz, elle est moins performante que l'hiver précédent et se classe quatorzième du classement général. Aux Jeux olympiques, elle ne fait pas mieux qu'en 2002, terminant douzième du slalom géant et 39e du super G.

Après deux saisons prometteuses récompensées par quatre victoires, Maze réalise une année 2007 décevante avec seulement trois entrées dans le top dix. Elle sauve une saison 2008 marquée par des problèmes personnels grâce à une victoire inattendue lors de la descente de Saint-Moritz : alors qu'elle n'avait jamais signé de top dix dans la discipline, elle devance Maria Holaus et Lara Gut malgré un dossard très élevé, grâce notamment à des conditions climatiques favorables[12]. Elle rappelle néanmoins que « c'est sa piste favorite » et qu'elle a « toujours fait de grandes courses ici. »[13]

Retour au premier plan (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

2008-2009 : premier podium mondial[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 2009, une nouvelle victoire à domicile sur le slalom géant de Maribor permet à Tina Maze de revenir au premier plan[14]. Un mois plus tard, elle remporte en effet sa première médaille en championnats du monde en terminant deuxième du géant sur la piste de Val d'Isère et déclare que « c'est une magnifique sensation d'être sur le podium »[15],[16] Elle continue sur sa lancée en montant sur le podium de la descente et du super G de Bansko[17],[18], ainsi qu'au super G de Tarvisio[19], puis en remportant le slalom géant lors des finales disputées à Åre[20]. Avec cinq podiums et seize top dix au cours de l'hiver, elle réalise sa meilleure saison et termine troisième au classement du géant, septième en super G, sixième en descente et au général. Pour clôturer l'hiver, elle remporte deux titres de championne de Slovénie, en géant et en super G.

2009-2010 : deux médailles à Vancouver[modifier | modifier le code]

Tina Maze sur le podium aux Jeux olympiques de Vancouver après sa deuxième place en super G.
Tina Maze termine deuxième du super G des Jeux olympiques de Vancouver.

Maze commence la saison 2010 sur la lancée de l'hiver précédent, terminant deuxième du slalom géant d'Åre[21] puis décrochant son premier podium en slalom dans la station slovène de Maribor[22]. Elle décroche aussi plusieurs quatrièmes places et arrive en confiance à Whistler pour disputer les Jeux olympiques. En une semaine, elle finit dans le top dix des cinq épreuves qu'elle dispute et obtient deux médailles d'argent, en super G derrière Andrea Fischbacher[23] et en géant, à quatre centièmes de Viktoria Rebensburg[24], devenant la première Slovène à gagner une médaille d'argent aux Jeux olympiques d'hiver. Elle remporte aussi une épreuve de coupe du monde, le géant de Garmisch-Partenkirchen, station où se dérouleront les championnats du monde 2011[25]. Dans le top dix de tous les géants de la saison, elle décroche son premier globe de bronze en terminant troisième du classement de la spécialité. Ses sixième et huitième places en slalom et en super G lui offrent la quatrième place du classement général. Après une ultime victoire lors du géant de ses championnats nationaux, elle remporte pour la deuxième fois la distinction de sportive slovène de l'année[7].

2010-2011 : un titre historique pour la Slovénie[modifier | modifier le code]

Après un début d'hiver 2011 assez bon, marqué par plusieurs top dix, Tina Maze retrouve le podium en terminant troisième du géant de Saint-Moritz puis du slalom de Courchevel[26]. Lors du premier City Event couru en coupe du monde, un slalom parallèle disputé à Munich, elle s'incline en finale contre Maria Pietilä Holmner[27]. Grâce à ses bons résultats en slalom géant, elle fait partie des favorites de l'épreuve aux championnats du monde 2011. Comme l'année précédente en coupe du monde, elle remporte l'épreuve à Garmisch et obtient son premier titre de championne du monde, devenant la première Slovène à décrocher un titre mondial en ski alpin[28],[29]. Une semaine plus tard, à Åre, elle termine deuxième du super-combiné et de la descente[30],[31]. En fin de saison, elle remporte deux victoires dans des disciplines où son palmarès était encore vierge : en combiné à Tarvisio[32],[33] et en slalom lors de la dernière course de l'hiver à Lenzerheide[34]. Moins performante que l'hiver précédent en géant et en super G, elle progresse dans les autres disciplines, finit deuxième du classement du super-combiné et s'adjuge la troisième place du classement général de la coupe du monde. Elle achève sa saison avec un nouveau titre de championne nationale, cette fois en slalom, et est sacrée sportive slovène de l'année pour la troisième fois[7].

2011-2012 : dauphine de Lindsey Vonn[modifier | modifier le code]

Maze commence l'hiver 2012 par des contre-performances lors de la tournée américaine mais se rattrape vite en réalisant de bonnes prestations en slalom, comme en fin de saison précédente : troisième à Flachau[35], elle monte sur la deuxième marche du podium à Lienz[36] et à Zagreb[37], à chaque fois derrière Marlies Schild qui domine largement la discipline. Elle renoue aussi avec les bons résultats en super G en se classant deuxième à Bad Kleinkirchheim[38]. À cette occasion, l'équipe suisse dépose une réclamation auprès de la fédération internationale de ski, affirmant que Maze porterait des sous-vêtements en caoutchouc interdits par le règlement[39]. Après une enquête de la fédération, la plainte est finalement rejetée ; une semaine plus tard, après une nouvelle deuxième place à Cortina d'Ampezzo[40], elle dévoile son soutien-gorge portant un message « Not your business » (« Ce ne sont pas vos affaires »), mettant un terme à la polémique[41]. En super-combiné, les deux seules courses de l'hiver ont lieu à Saint-Moritz où elle termine deuxième et cinquième, ce qui lui permet de s'adjuger la deuxième place au classement de la discipline[42]. Dans le top dix lors des premiers géants de la saison, elle monte trois fois de plus sur le podium, finissant deuxième dans la station andorrane de Soldeu et échouant à quelques centièmes de la victoire lors des deux manches remportées par Viktoria Rebensburg à Ofterschwang[43]. Lors des finales de Schladming, elle termine troisième de la descente, concluant un hiver ponctué par des podiums dans les cinq disciplines. Si elle ne remporte aucune épreuve, Maze est très régulière tout au long de la saison et obtient la deuxième place du classement général de la coupe du monde, derrière l'Américaine Lindsey Vonn. Pour sa dernière course de l'hiver, elle gagne un nouveau titre de championne nationale en slalom géant.

2012-2013 : le record[modifier | modifier le code]

Tina Maze entame la saison 2013 par une victoire lors du slalom géant de Sölden, prenant ainsi la tête du classement général de la coupe du monde ainsi que de celui de la spécialité dès la première course. Quatrième du slalom de Levi, Maze accentue son avantage grâce une victoire en géant et une troisième place en slalom à Aspen[44]. La Slovène conserve la tête à l'issue des trois courses de Lake Louise remportées par Lindsey Vonn. À Saint-Moritz, elle remporte tout d'abord le super combiné[45], finit deuxième du super G et gagne le slalom géant. Avec 677 points, elle devance alors Maria Höfl-Riesch de 234 points au classement provisoire de la coupe du monde[46]. Gagnante pour la quatrième fois consécutive en slalom géant à Courchevel[47], elle obtient ensuite quatre podiums consécutifs en géant et en slalom pour pointer en tête du classement général de la coupe du monde à la fin de l'année avec 427 points d'avance sur Höfl-Riesch[48]. Le 13 janvier 2013, une semaine après son premier abandon de sa saison en slalom, Maze rentre dans l'histoire en remportant le super G de Sankt Anton[49] s'imposant dans la seule discipline manquant à son palmarès et rejoignant ainsi Petra Kronberger, Pernilla Wiberg, Janica Kostelić, Anja Pärson et sa rivale Lindsey Vonn dans le gotha des skieuses ayant remporté une victoire dans les cinq disciplines du ski alpin[50]. Une semaine plus tard, elle signe 2 nouveaux podiums en vitesse lors du week-end de Cortina d'Ampezzo qui lui permettent d'aborder le week-end technique à domicile dans la station de Maribor en pleine confiance. Deuxième du slalom géant derrière sa rivale Lindsey Vonn, la Slovène remporte le premier globe de spécialité de sa carrière puisqu'elle compte plus de 200 points d'avance sur Kathrin Zettel à 2 géants de la fin[51]. Le lendemain, Maze remporte le slalom organisé dans la station slovène devant Frida Hansdotter et Kathrin Zettel soit sa septième victoire de l'hiver lui permettant de conforter son avance au classement général de la coupe du monde[52].

Maze aborde forte de sa domination, les Championnats du monde disputés à Schladming en Autriche en position de favorite pour obtenir une medaille dans les cinq disciplines. Elle déclare viser deux médailles[53]. Lors de la première course, le Super G, Maze s'impose devant Lara Gut et Julia Mancuso alors que sa rivale Lindsey Vonn chute et se blesse grièvement au genou droit, ce qui met fin à sa saison[54]. Trois jours après, lors du super combiné, malgré le meilleure temps de la descente, la Slovène est battue par Maria Höfl-Riesch entre les piquets du slalom et doit se contenter d'une médaille d'argent comme deux ans plus tôt[55]. La Slovène perd ensuite son titre en slalom géant, mais obtient une nouvelle médaille d'argent en terminant sa course à 1 seconde 12 centièmes de Tessa Worley[56]. Maze conclut ces championnats par une cinquième place en slalom.

Lors du week-end suivant disputé à Méribel en France, Maze termine 4e de la descente remportée par Carolina Ruiz Castillo et remporte le lendemain sa 8e victoire de la saison en super combiné. En tête au terme de la descente, elle gagne à l'issue de la manche de slalom devant les Autrichiennes Nicole Hosp et Michaela Kirchgasser. Cette victoire, combinée à l'abandon de Maria Höfl-Riesch, permet à Maze de remporter la coupe du monde 2013 neuf manches avant son terme[57]. Lors du super G de Garmisch-Partenkirchen disputé le 1er mars, la deuxième place de Maze derrière Tina Weirather, qui représente son dix-neuvième podium de la saison, lui permet de battre le record du nombre de podiums de coupe du monde en une saison détenu jusque là par Hanni Wenzel (en 1980) et Pernilla Wiberg (en 1997)[58]. Le lendemain, en remportant la descente de Garmisch, Tina Maze, en plus de revenir à un point de Lindsey Vonn au classement de la descente, dépasse la barre des 2000 points au classement général de la Coupe du monde. Elle est la première skieuse alpine de l'histoire à atteindre ce score, et seulement la 2e, hommes et femmes confondus, 13 ans après Hermann Maier améliorant même son record qui était de 2000 points tout rond au terme de la saison 1999-2000, alors que Maze totalise déjà 2024 points à 7 courses du terme de la saison[59]. Cette victoire permet en outre à Maze de rejoindre Petra Kronberger (en 1991), Janica Kostelić (en 2006)[60] et Marc Girardelli (en 1989) qui s'étaient imposés sur une saison dans les 5 disciplines du ski alpin.

Maze continue sur sa lancée le week-end suivant dans la station allemande d'Ofterschwang en terminant 2e du géant derrière Anna Fenninger[61] et en signant le lendemain la 10e victoire de sa saison lors du slalom devant Wendy Holdener et sa rivale pour le globe de la spécialité Mikaela Shiffrin. Cette victoire lui permettant ainsi de prendre la tête du classement de la discipline avant le dernier slalom des finales de Lenzerheide. Ces 2 podiums du week-end bavarois lui permettent de rejoindre Hermann Maier et ses 22 podiums lors de la saison 2000[62].

Elle se présente lors des finales de la coupe du monde 2013 disputées à Lenzerheide avec la possibilité de réussir un grand chelem historique puisque Maze est en position de remporter tous les globes de spécialités en plus du classement général déjà acquis avant les dernières courses de la saison. Cependant le mercredi 13 mars 2013, la descente est annulée à cause du brouillard permettant de fait à sa rivale blessée depuis les mondiaux, Lindsey Vonn de remporter sans courir le globe de la spécialité pour un point devant Maze mettant fin aux espoirs de grand chelem de la slovène[63]. Le lendemain suite à une nouvelle annulation, Maze remporte sans concourir son 2e petit globe de cristal de la saison avec celui du super G[64]. Deux jours plus tard lors du slalom, Maze ne parvient pas malgré une première manche dominée à contenir le retour en seconde manche de l'Américaine Mikaela Shiffrin qui remporte la course et ravit le globe de la discipline à la Slovène, troisième de la course, pour trente-trois points. Maze termine la saison en remportant le slalom géant devant Tessa Worley. La Slovène établit le record de points en coupe du monde, hommes et femmes confondus, avec 2414 points[65].

2013-2014 : doublé aux Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

Tina Maze se fait plus discrète en durant la première partie de la saison 2013-2014, enregistrant quelques rares places d'honneur mais n'obtenant aucune victoire avant la descente de Cortina d'Ampezzo le 25 janvier[66]. Lors des Jeux olympiques de Sotchi qui sont son véritable objectif, Tina Maze commence par se classer 2e de la descente du Super-Combiné le 10 février, avant de prendre la 4e place de l'épreuve à l'issue du slalom. Le 12 février, la Suissesse Dominique Gisin signe le meilleur temps de la descente olympique avec le dossard no 8. Partie en 21e position, Tina Maze réalise le même chrono (1 min 41 s 57) au centième près, et la médaille d'or leur est attribuée conjointement, ce qui constitue un grande première aux Jeux[67]. Le 18 février, Tina Maze est sacrée championne olympique du slalom géant en construisant sa victoire en première manche. L'avance qu'elle a prise lui permet de contenir en deuxième manche le retour de l'Autrichienne Anna Fenninger pour la devancer de 7/100e de seconde à l'arrivée et remporter une deuxième médaille d'or[68]. Tina Maze offre ainsi à la Slovénie ses deux premiers titres aux Jeux Olympiques d'hiver. Elle termine la saison au quatrième rang du classement général de la Coupe du monde avec 964 points.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ski alpin aux Jeux olympiques.
Épreuve / Édition Drapeau : États-Unis Salt Lake City 2002 Drapeau : Italie Turin 2006 Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie Sotchi 2014
Descente - - 18e médaille d'or, Jeux olympiques Or
Super G - 39e médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 5e
Slalom géant 12e 12e médaille d'argent, Jeux olympiques Argent médaille d'or, Jeux olympiques Or
Combiné - - 5e 4e
Slalom - - 9e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Sankt Anton 2001 Drapeau : Suisse Saint-Moritz 2003 Drapeau : Italie Bormio 2005 Drapeau : Suède Åre 2007 Drapeau : France Val d'Isère 2009 Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen 2011 Drapeau : Autriche Schladming 2013
Descente 14e 5e 7e
Super G 32e 6e 14e 5e 11e médaille d'or, Coupe du Monde Or
Slalom géant 22e 5e Ab. 22e médaille d'argent, Coupe du Monde Argent médaille d'or, Coupe du Monde Or médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Slalom 16e Ab. Ab. Ab. 5e 5e
Combiné 10e Ab. Ab. médaille d'argent, Coupe du Monde Argent médaille d'argent, Coupe du Monde Argent

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coupe du monde de ski alpin.
  • 1 gros globe de cristal :
    • Vainqueur du classement général en 2013.
  • 2 petits globes de cristal :
    • Vainqueur du classement du super G en 2013.
    • Vainqueur du classement du slalom géant en 2013.
  • 68 podiums dont 23 victoires en carrière (13 en slalom géant, 3 en descente, 1 en super G, 3 en combiné et 3 en slalom).

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Descente Super G Slalom géant Slalom Super-combiné Total
2003 - - Drapeau : Autriche Sölden - - 1
2005 - - Drapeau : Suisse Saint-Moritz
Drapeau : Italie Santa Caterina
Drapeau : Slovénie Maribor
- - 3
2006 - - Drapeau : Autriche Sölden - - 1
2008 Drapeau : Suisse Saint-Moritz - - - - 1
2009 - - Drapeau : Slovénie Maribor
Drapeau : Suède Åre
- - 2
2010 - - Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen - - 1
2011 - - - Drapeau : Suisse Lenzerheide Drapeau : Italie Tarvisio 2
2013 Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen Drapeau : Autriche Sankt Anton Drapeau : Autriche Sölden
Drapeau : États-Unis Aspen
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
Drapeau : France Courchevel
Drapeau : Suisse Lenzerheide
Drapeau : Slovénie Maribor
Drapeau : Allemagne Ofterschwang
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
Drapeau : France Méribel
11
2014 Drapeau : Italie Cortina d'Ampezzo 1
Total 3 1 13 3 3 23

(État au 16 mars 2014)

Différents classements en coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Général Descente Super G Géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2001 54e 109 - - - - 23e 93 44e 16 - -
2002 36e 236 - - - - 8e 224 44e 12 - -
2003 38e 190 - - - - 13e 190 - - - -
2004 33e 244 - - 47e 10 8e 234 - - - -
2005 10e 650 31e 31 9e 236 4e 366 39e 17 - -
2006 14e 525 37e 36 13e 164 7e 309 46e 7 32e 9
2007 30e 268 - - 10e 143 19e 81 51e 7 19e 37
2008 28e 287 18e 125 19e 98 30e 24 - - 17e 40
2009 6e 852 6e 256 7e 202 3e 368 - - 21e 26
2010 4e 943 25e 67 8e 200 3e 372 6e 272 14e 32
2011 3e 1139 8e 261 18e 83 6e 208 7e 295 2e 212
2012 2e 1402 9e 210 4e 257 5e 367 3e 413 2e 125
2013 1re 2414 2e 339 1re 420 1re 800 2e 655 1re 200
2014 4e 964 3e 409 7e 183 13e 184 16e 148 6e 40

En 2013, la Fédération internationale de ski décide de ne pas attribuer de globe concernant le classement du combiné[69].

Vie privée et musique[modifier | modifier le code]

Tina Maze en janvier 2011

Quand elle n'est pas en compétition ou en train de s'entraîner à l'étranger, Tina Maze habite sa ville natale de Črna na Koroškem. Elle vit en couple avec son actuel entraîneur italien Andrea Massi[70]. Massi est de 16 ans son aîné et vient de Gorizia, une ville située sur la frontière entre l'Italie et la Slovénie. Il est citoyen italien et parle couramment les deux langues[71].

À l'école primaire, en dehors de sa pratique assidue du ski, Tina Maze a également appris à jouer du piano[72]. Durant sa préparation pour la saison 2012-2013, elle a enregistré sa première chanson, My Way Is My Decision[73], dont elle évoque la réalisation sur son blog[74],[75]. Les médias de son pays n'ont pas manqué à cette occasion de parler de la naissance d'une « popstar » ou « rockstar »[76],[77],[78],[79]. Elle également à cette occasion suscité l'intérêt des médias étrangers[80],[81],[82].

My Way is My Decision a été produite par Raay, un des producteurs les plus réputés de son pays. La musique a été écrite par Matjaž Jelen et Raay, et les paroles par Charlie Mason et Leon Oblak[83]. La chanson, sortie le 26 octobre 2012 à la veille de la première épreuve de la Coupe du monde à Sölden est rapidement devenue très populaire : le clip sur YouTube est le plus visionné pour un artiste slovène et a dépassé les 400.000 vues en moins de trois jours, ce qui constitue le démarrage le plus rapide pour un titre slovène dans l'industrie musicale[83]. La chanson résonne également dans les aires d'arrivée de Coupe du monde, comme le 2 mars 2013 à Garmisch après que Tina Maze a passé la ligne d'arrivée de la descente avec le meilleur temps[84].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 3 gagnantes ex aequo ! », sur sport.fr,‎ 26 octobre 2002
  2. « Paerson fait coup double », sur sport.fr,‎ 7 février 2004
  3. « Maze surprend Paerson », sur sport.fr,‎ 22 décembre 2004
  4. « Maze finit plus fort », sur eurosport.fr,‎ 8 janvier 2005
  5. (en) « Maze holds nerve for a second win », sur cnn.com,‎ 8 janvier 2005
  6. « Maze reine de Maribor », sur eurosport.fr,‎ 22 janvier 2005
  7. a, b et c (sl) « Društvo športnih novinarjev slovenije », sur dsns-drustvo.si
  8. François-Xavier Rallet, « Maze aime Sölden », sur eurosport.fr,‎ 22 octobre 2005
  9. (en) Hank McKee, « Tina Maze savors Soelden giant slalom victory », sur skiracing.com,‎ 22 octobre 2005
  10. « Les déclarations de Sölden », sur eurosport.fr,‎ 23 octobre 2005
  11. « La totale pour Paerson », sur eurosport.fr,‎ 28 décembre 2005
  12. « Tina Maze fait sensation à Saint-Moritz », sur reuters.com,‎ 2 février 2008
  13. « Course folle et victoire de la Slovène Maze à Saint-Moritz », sur avmaroc.com,‎ 2 février 2008
  14. « Maribor : Tina Maze remporte le géant », sur ski-nordique.net,‎ 10 janvier 2009
  15. « La surprise Hölzl », sur sport.fr,‎ 12 février 2009
  16. Mirko Hominal, « Kathrin Hoelzl reine surprise du géant, Worley 7e, les déclarations », sur ski-nordique.net,‎ 12 février 2009
  17. « Fischbacher remporte la deuxième descente de Bansko », sur cyberpresse.ca,‎ 28 février 2009
  18. Manuèle Lang, « Lindsey Vonn remporte le super G de Tarvisio », sur reuters.com,‎ 22 février 2009
  19. « Victoire de Vonn, Jacquemod 4e à Bansko », sur menara.ma,‎ 1er mars 2009
  20. « Tina Maze première du Géant à Are, le globe à Tanja Poutiainen », sur arcinfo.ch,‎ 14 mars 2009
  21. François Tesson, « Victoire de Tessa Worley », sur lejdd.fr,‎ 12 décembre 2009
  22. Patrick Lang, « Kathrin Zettel réussit le doublé à Maribor », sur reuters.com,‎ 17 janvier 2010
  23. « La surprise Fischbacher », sur sport.fr,‎ 20 février 2010
  24. François Quivoron, « Barioz engluée dans le brouillard », sur sports.fr,‎ 25 février 2010
  25. « Maze mate l'Allemagne », sur eurosport.fr,‎ 11 mars 2010
  26. François-Xavier Rallet, « Schild, une mutante à Courchevel », sur eurosport.fr,‎ 21 décembre 2010
  27. (en) Hank McKee, « Kostelic, Pietilae-Holmner Claim City Parallel In Munich », sur skiracing.com,‎ 2 janvier 2011
  28. (en) Shauna Farnell, « Tina Maze is world GS champion », sur fisalpine.com,‎ 17 février 2011
  29. Jean-Paul Couret, « Tina Maze championne du monde de géant, Tessa Worley 3e », sur lexpress.fr,‎ 17 février 2011
  30. (en) « Maria Riesch wins super combined in Are », sur fisalpine.com,‎ 25 février 2011
  31. « Maria Riesch s'impose devant Tina Maze et Elisabeth Görgl », sur ouest-france.fr,‎ 25 février 2011
  32. (en) Shauna Farnell, « Tina Maze lands super-combi win in Tarvisio, Vonn gets globe », sur fisalpine.com,‎ 4 mars 2011
  33. « Super-combiné de Tarvisio : victoire de Maze, globe pour Vonn », sur lexpress.fr,‎ 4 mars 2011
  34. (en) Shauna Farnell, « Tina Maze lands first ever World Cup slalom win in Lenzerheide », sur fisalpine.com,‎ 18 mars 2011
  35. « Invincible Schild », sur eurosport.fr,‎ 20 décembre 2011
  36. Mirko Hominal, « Imbattable Marlies Schild », sur ski-nordique.net,‎ 29 décembre 2011
  37. (en) « Maze Second in Zagreb », sur sloveniatimes.com,‎ 4 janvier 2012
  38. « Au bonheur de Suter », sur eurosport.fr,‎ 7 janvier 2012
  39. (en) Courtney Subramanian, « Olympic Skier Under Scrutiny for ‘Performance-Enhancing Underwear’ », sur time.com,‎ 19 janvier 2012
  40. « Vonn prend sa revanche », sur eurosport.fr,‎ 15 janvier 2012
  41. (en) Andrew Dampf, « Tina Maze strips down to her sports bra to send out underwear message: 'Not your business' », sur winnipegfreepress.com,‎ 15 janvier 2012
  42. « Vonn est impitoyable », sur eurosport.fr,‎ 27 janvier 2012
  43. « Viktoria Rebensburg remporte le premier géant de Coupe du monde d'Ofterschwang », sur 20minutes.fr,‎ 2 mars 2012
  44. « Tina Maze remporte le géant d'Aspen et consolide son avance au général », sur eurosport.fr,‎ 24 novembre 2012
  45. François-Xavier Rallet, « St-Moritz : Le Super-Combiné pour Tina Maze, l'abandon pour Lindsey Vonn », sur eurosport.fr,‎ 7 décembre 2012
  46. Simon Bardet, « Maze en patronne, Worley 3e », sur sportmag.fr,‎ 9 décembre 2012
  47. « Tina Maze poursuit son sans-faute en slalom géant à Courchevel », sur lemonde.fr,‎ 16 décembre 2012
  48. « Zuzulova bat Maze », sur sport.fr,‎ 29 décembre 2012
  49. « Tina Maze leur fait tout », sur eurosport.fr,‎ 13 janvier 2013
  50. « Tina Maze réalise un grand chelem historique », sur eurosport.fr,‎ 13 janvier 2013
  51. « Géant de Maribor : Lindsey Vonn fait pleurer Maze », sur eurosport.fr,‎ 26 janvier 2013
  52. « Maze sans contestation », sur lequipe.fr,‎ 27 janvier 2013
  53. « Maze veut deux médailles », sur lequipe.fr,‎ 4 février 2013
  54. « Maze par K.-O. », sur lequipe.fr,‎ 5 février 2013
  55. Quentin Ruaux, « Mondiaux Schladming: Hoefl-Riesch décroche l'or du Super-Combiné devant Tina Maze », sur eurosport.fr,‎ 8 février 2013
  56. François-Xavier Rallet, « Mondiaux Schladming : Tessa Worley championne du monde de géant », sur eurosport.fr,‎ 14 février 2013
  57. « Maze en cristal », sur lequipe.fr,‎ 24 février 2013
  58. « Tina Maze, victorieuse, s'assure le grand Globe de cristal », sur rts.ch
  59. « Maze dans l'histoire », sur lequipe.fr,‎ 2 mars 2013
  60. Nicolas Sbarra, « Tina Maze écrit l'histoire avec 2000 points en Coupe du monde », sur eurosport.fr,‎ 2 mars 2013
  61. Melinda Davan-Soulas, « Anna Fenninger résiste à Tina Maze », sur eurosport.fr,‎ 9 mars 2013
  62. Melinda Davan-Soulas, « Tina Maze remporte le slalom et reprend la tête du classement », sur eurosport.fr,‎ 10 mars 2013
  63. « Lenzerheide - Finales : Lindsey Vonn sauvée par le brouillard, Aksel Lund Svindal sacré », sur eurosport.fr,‎ 13 mars 2013
  64. « Lenzerheide - Finales : La météo anéantit la compétition », sur eurosport.fr,‎ 14 mars 2013
  65. « Lenzerheide - Géant dames : Tina Maze résiste à Tessa Worley », sur eurosport.fr,‎ 17 mars 2013
  66. descente de Cortina d'Ampezzo 25/01/2014 site officiel de la FIS, consulté le 28/07/2014
  67. "Dominique Gisin et Tina Maze, l'or à deux en descente Olympic.org, consulté le 28/07/2014
  68. "Tina Maze, la skieuse de tous les records Biographie de Tina Maze sur Olympic.org, consulté le 28/07/2014
  69. (en) « Skiing plans to revive Alpine super-combined event », sur sports.yahoo.com,‎ 5 octobre 2012
  70. Tina Maze in Andrea Massi: Zmagoslavni poljub (en slovène) 5 mars 2010, consulté le 17 février 2011
  71. (sl) « Tina Maze in Andrea Massi ramišljata o družini », dax-photo.com,‎ 29 Mars 2009 (consulté le 17 février 2011)
  72. About Tina Maze tinamaze.com, consulté le 10 novembre 2012 (Slovène et Anglais)
  73. (en) « Tina Maze: My Way Is My Decision (Official Music Video) » (consulté le 28 Octobre 2012)
  74. (en) « Tina's blog about her recording song My Way Is My Decision » (consulté le 28 Octobre 2012)
  75. (en) « Tina's homepage » (consulté le 28 octobre 2012)
  76. (sl) « First news about Tina's music trip », 24ur.com,‎ 23 Octobre 2012 (consulté le 28 Octobre 2012)
  77. (sl) « Premiere of Music Video for My Way Is My Decision », 24ur.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 28 Octobre 2012)
  78. (sl) « News about Tina recording song on national tv's web portal », rtvslo.si,‎ 23 Octobre 2012 (consulté le 28 Octobre 2012)
  79. (sl) « Music Video release on national's TV web-portal », rtvslo.si,‎ 26 Octobre 2012 (consulté le 28 Octobre 2012)
  80. (bg) « News about Tina's music video in Bulgaria », ski.bg,‎ 27 Octobre 2012 (consulté le 28 Octobre 2012)
  81. Tina Maze is now Rockstar blick.ch, 28 octobre 2012 (allemand)
  82. Tina Maze will be singer news bil.de, 28 octobre 2012 (Allemand)
  83. a et b Pol milijona ogledov spota Mazejeve na YouTubu rtvslo.si (Slovène)
  84. « Maze, une descente pour l'histoire », Eurosport (vidéo), 2/03/2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :