Hermann Maier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maier.
Hermann Maier Alpine skiing pictogram.svg
Hermann Maier 2.jpg
Hermann Maier à Hinterstoder en décembre 2006
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active 1995 - 2009
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche Autrichienne
Naissance 7 décembre 1972
Lieu de naissance Altenmarkt im Pongau
Surnom Herminator[1]
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 1 1
Championnats du monde 3 2 1
Coupe du monde (globes) 14 5 5
Coupe du monde (épreuves) 54 21 21
* Dernière mise à jour : 31 janvier 2014

Hermann Maier, né le 7 décembre 1972 à Altenmarkt im Pongau, est un skieur alpin autrichien s'illustrant dans les disciplines du super G, descente, slalom géant et combiné. Au cours de sa carrière, il a notamment remporté deux titres olympiques en super G et slalom géant lors des Jeux olympiques de 1998 à Nagano (ainsi que deux autres médailles olympiques en 2006), il fut également à trois reprises champion du monde (en descente et super G en 1999 et en slalom géant en 2005), enfin il a conquis quatre gros globes de cristal en coupe du monde (1998, 2000, 2001 et 2004) ainsi que dix autres petits globes de cristal (cinq en super G, trois en géant et deux en descente) et est l'Autrichien le plus victorieux en coupe du monde avec 54 victoires (seul le Suédois Ingemar Stenmark fait mieux avec 86 victoires).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts officieux en coupe du monde en 1996 sur la piste de son village à Flachau où il fait office d'ouvreur. Auteur d'un bon temps non communiqué, il est ensuite sélectionné pour le slalom géant d'Hinterstoder où il marque ses premiers points en terminant 26e. Vainqueur cette saison de la Coupe d'Europe, il est ensuite qualifié dans l'équipe nationale ce qui lui vaut de courir la Coupe du monde 1996/1997. Victime d'une chute à Chamonix lors de sa première descente Coupe du monde, il se brise une main ce qui l'empêche de courir les Mondiaux de Sestrières. Mais en février, de retour de blessure lors d'un Super-G, sa discipline de prédilection, à Garmisch-Partenkirchen, il termine à la 2e place avant de triompher dans la seconde épreuve disputée le même week-end dans la station bavaroise.

Il domine la saison suivante, triomphant parfois avec des avances impressionnantes en descente, Super-G ou slalom géant, ce qui lui valut d'être bientôt surnommé « Herminator » par ses pairs.

Lors de ses premiers Jeux olympiques, à Nagano, il est victime d'une chute spectaculaire lors de la descente[2], remportée par le Français Jean-Luc Crétier. Il n'est que légèrement blessé et remporte quelques jours plus tard deux médailles d'or, une en Super-G et une en slalom géant.

Il accumule les victoires dans les années suivantes, établissant un record de 2000 points marqués lors de sa victoire en Coupe du monde en mars 2000[3]. Il remporte treize courses lors de la saison 2000-2001[4], égalant ainsi à l'occasion Ingemar Stenmark.

Le 24 août 2001, Maier est victime d'un accident de moto[5] qui faillit lui coûter une jambe[6]. Après des mois d'absence, l'ancien Herminator revint finalement à la compétition en janvier 2003 et participa aux championnats du monde à St. Moritz en Suisse où il remporta une médaille d'argent en Super-G. En 2004, il gagne sa quatrième Coupe du monde. Il remportait un an plus tard, en 2005, son premier titre mondial en slalom géant lors des Championnats du monde de Bormio en Italie.

Lors des Jeux olympiques de Turin, il termine 2e en Super-G derrière le Norvégien Kjetil-André Aamodt et 3e du slalom géant gagné par son compatriote Benjamin Raich[7]. Lors de cette saison, il remportera au moins une épreuve en descente, super G et slalom géant[8].

Lors de la saison 2007, il ne gagne pas une seule épreuve[9] et ne termine que 3e dans le Super-G d'Hinterstoder gagné par l'Américain Bode Miller. Il doit observer une période de repos forcé pour soigner un orteil gelé après deux descentes à Garmisch-Partenkirchen où il termine très loin des premiers.

En novembre 2008, il remporte sa dernière victoire en Super-G à Lake Louise[10].

Le mardi 13 octobre 2009, à 36 ans, il annonce la fin de sa carrière[11].

Il rejoint en 2014 l'encadrement de l'équipe d'Autriche de football en tant que préparateur mental[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Japon Nagano 1998 Drapeau : Italie Turin 2006
Descente Abandon 6e
Super G médaille d'or, Jeux olympiques Or médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Slalom géant médaille d'or, Jeux olympiques Or médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : États-Unis Vail 1999 Drapeau : Autriche Sankt Anton 2001 Drapeau : Suisse Saint-Moritz 2003 Drapeau : Italie Bormio 2005 Drapeau : Suède Åre 2007 Drapeau : France Val d'Isère 2009
Descente médaille d'or, monde Or médaille d'argent, monde Argent 8e 17e 13e 6e
Super G médaille d'or, monde Or médaille de bronze, monde Bronze médaille d'argent, monde Argent 4e 7e 18e
Slalom géant Abandon 4e médaille d'or, monde Or 21e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du classement Général en 1998, 2000, 2001 et 2004.
  • 54 succès en course (24 en super G, 15 en descente, 14 en géant, 1 en combiné).
  • 96 podiums (record en super G avec 38 podiums).

Différents classement en coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année/Classement Général Descente Super G Géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
1996 106e 29 - - 34e 24 52e 5 - - - -
1997 21e 379 - - 4e 230 15e 149 - - - -
1998 1er 1685 2e 479 1er 400 1er 620 39e 26 2e 100
1999 3e 1307 6e 360 1er 516 3e 371 - - 6e 60
2000 1er 2000 1er 800 1er 540 1er 520 - - 2e 140
2001 1er 1618 1er 576 1er 420 1er 622 - - - -
2003 45e 185 25e 85 19e 100 - - - - - -
2004 1er 1265 3e 537 1er 580 17e 110 - - 10e 38
2005 3e 1295 3e 451 2e 453 4e 362 - - 9e 29
2006 6e 818 7e 305 2e 282 8e 223 - - 42e 8
2007 19e 452 18e 189 6e 177 16e 86 - - - -
2008 21e 411 16e 168 10e 192 30e 51 - - - -
2009 26e 343 21e 112 4e 231 - - - - - -

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Descente Super G Géant Combiné Total
1996-1997 Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen 1
1997-1998 Drapeau : Italie Bormio
Drapeau : Suisse Wengen
Drapeau : États-Unis Beaver Creek
Drapeau : Autriche Schladming
Drapeau : Autriche Schladming
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : États-Unis Park City
Drapeau : Autriche Saalbach
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : SuisseVeysonnaz 10
1998-1999 Drapeau : Italie Bormio Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Autriche Innsbruck
Drapeau : Autriche Schladming
Drapeau : Norvège Kvitfjell
Drapeau : Autriche Sölden
Drapeau : Suisse Adelboden
7
1999-2000 Drapeau : États-Unis Vail
Drapeau : France Chamonix
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : États-Unis Vail
Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Italie Bormio
Drapeau : France Tignes
Drapeau : États-Unis Vail
Drapeau : Allemagne Todtnau
10
2000-2001 Drapeau : États-Unis Vail
Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Norvège Kvitfjell
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Norvège Kvitfjell
Drapeau : Autriche Sölden
Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Japon Shiga Kogen
Drapeau : Suède Åre
13
2002-2003 Drapeau : Autriche Kitzbühel 1
2003-2004 Drapeau : États-Unis Beaver Creek
Drapeau : Autriche Sankt Anton
Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : Italie Sestrières
5
2004-2005 Drapeau : Norvège Kvitfjell Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Norvège Kvitfjell
3
2005-2006 Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen Drapeau : Autriche Kitzbühel Drapeau : Autriche Sölden 3
2008-2009 Drapeau : Canada Lake Louise 1
Total 15 24 14 1 54

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ski: Tina Maze éclipse Herminator à Garmisch-Partenkirchen
  2. En souvenir d'Herminator
  3. Tina Maze supplante Herminator
  4. Fiche Hermann Maier sur l'Équipe
  5. Hermann Maier absent des JO
  6. Hermann Maier annonce son retrait
  7. Résultats d'Hermann Maier aux Jeux Olympiques de Turin
  8. L'Équipe - Ski alpin 2005-2006
  9. Saison 2006-2007 de la coupe du Monde de ski - Aucune victoire pour Hermann Maier
  10. Dernière victoire d'Hermann Maier
  11. Hermann Maier, légende vivante du ski, prend sa retraite
  12. « Hermann Maier préparateur mental de l'équipe nationale », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 3 septembre 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]