Nicole Hosp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Hosp Alpine skiing pictogram.svg
Nicole Hosp Semmering 2008.jpg
Nicole Hosp en décembre 2008 à Semmering (Autriche)
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2001 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche Autrichienne
Naissance 6 novembre 1983 (30 ans)
Lieu de naissance Ehenbichl
Taille 174 cm
Poids de forme 69 kg
Club Skiklub Bichlbach
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 2 1
Championnats du monde 2 1 3
Coupe du monde (globes) 2 4 2
Coupe du monde (épreuves) 11 23 20
* Dernière mise à jour : 15 février 2014

Nicole Hosp (née le 6 novembre 1983 à Ehenbichl dans le Tyrol) est une skieuse alpine autrichienne. Révélée à seulement 18 ans sur le circuit de la Coupe du monde, Niki Hosp, comme elle est également appelée[1], s'affirme année après année comme une skieuse complète s'illustrant aussi bien dans les disciplines techniques (le slalom et le slalom géant) que dans les épreuves de vitesse (le super G et descente). Elle concrétise cette réussite en 2007 par le gain du « gros » globe de cristal récompensant la meilleure skieuse de la saison. Sacrée pour la première fois championne du monde au début de cette même année 2007, l'Autrichienne est également médaillée olympique en 2006 à Turin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Nicole Hosp fait sa première apparition en équipe nationale en décembre 2000 lors d'une épreuve de Coupe d'Europe organisée à Serre Chevalier (France). Sans se distinguer particulièrement, elle participe aux Mondiaux juniors de Verbier en 2001 (son meilleur résultat est une neuvième place obtenue en descente). C'est le 18 février 2001 que Nicole Hosp dispute sa première épreuve de Coupe du monde lors d'un slalom organisé à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne[2]. Non qualifiée pour la seconde manche, elle refait son apparition durant la saison 2001-2002 au cours de laquelle elle marque ses deux premiers points sur un slalom géant se tenant à Maribor (Slovénie)[3]. Effectuant la majeure partie de la saison en Coupe d'Europe, l'antichambre de l'élite mondiale, elle se distingue par un succès et plusieurs podiums lui permettant de terminer la saison à la quatrième place du classement général et au second rang du classement du slalom géant[4]. Par ailleurs, l'Autrichienne enlève la médaille de bronze lors des Championnats du monde juniors 2002 organisés en Italie.

La révélation en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

La skieuse alpine autrichienne marque les esprits à l'occasion de l'épreuve d'ouverture de la Coupe du monde 2002-2003, théâtre de son huitième départ dans une épreuve de ce niveau. Onzième temps du premier tracé du slalom géant de Sölden, Hosp parvient à décrocher la victoire finale en réalisant le meilleur temps lors de la seconde manche[5]. Elle doit cependant partager ce succès avec deux autres skieuses, la Slovène Tina Maze et la Norvégienne Andrine Flemmen. Cette triple égalité pour la victoire constitue une conclusion inédite pour une épreuve depuis la création de la Coupe du monde en 1967[6]. L'Autrichienne confirme ce premier succès durant l'hiver par plusieurs places d'honneur et surtout cinq nouveaux podiums obtenus en slalom ou en slalom géant. Pour sa première année complète par l'élite mondiale, Hosp conclue la saison au 10e rang mondial au classement général et au 4e pour le slalom géant. Révélation de l'année dans les disciplines techniques à seulement 19 ans[7], Nicole Hosp s'illustre également lors des Championnats du monde organisés à Saint-Moritz en février 2003. Elle y décroche en effet une médaille d'argent lors de l'épreuve du combiné, seulement battue de 6 centièmes par la Croate Janica Kostelić. C'est de nouveau cette dernière qui s'impose en slalom tandis que Nicole Hosp enlève le bronze derrière sa compatriote Marlies Schild.

La saison 2003-2004 débute aussi bien qu'avait commencé la précédente puisqu'elle aligne sept podiums dont deux victoires en onze courses (elle remporte notamment son premier slalom à Madonna di Campiglio[8]). Cette bonne dynamique est cependant interrompue en janvier 2004 lorsque la skieuse se fracture la cheville, une blessure contractée lors d'un footing à Schladming[9]. Nicole Hosp est alors contrainte de mettre un terme à sa saison alors qu'elle figurait au troisième rang au classement général de la coupe du monde et au second pour le slalom[10].

En piste vers les Jeux olympiques (2005-2006)[modifier | modifier le code]

L'Autrichienne effectue son retour à la compétition en novembre 2004 lors d'un slalom géant organisé à Sölden. Malgré quelques non-qualifications pour des secondes manches dans les disciplines techniques ou des sorties de pistes en début de saison, elle retrouve le haut-niveau en obtenant trois podiums en fin de saison. Hosp ne remporte cependant aucun succès durant cette année qu'elle termine au 14e rang mondial, en baisse donc par rapport aux deux précédentes saisons. Non récompensée à titre individuel aux Mondiaux 2005, elle s'illustre en revanche avec l'équipe autrichienne en remportant l'argent lors de la Coupe des nations. Nicole Hosp ne retrouve son meilleur niveau qu'au début de la Coupe du monde 2005-2006 : auteur de plusieurs podiums, elle renoue avec le succès à Cortina d'Ampezzo lors d'un slalom géant organisé quelques semaines avant les Jeux olympiques d'hiver de 2006[11]. Sélectionnée dans la Wunderteam autrichienne, elle participe ainsi pour la première fois au rendez-vous olympique qu'organise la ville piémontaise de Turin.

D'abord alignée sur l'épreuve du combiné, Nicole Hosp doit se satisfaire de la cinquième place finale à plus d'une seconde et demie du podium. L'Autrichienne se distingue en revanche sur le slalom à l'issue duquel elle décroche la médaille d'argent seulement devancée par la Suédoise Anja Pärson. Elle rate cependant une seconde médaille en échouant au pied du podium lors de l'épreuve du slalom géant (à 33 centièmes de la troisième place de la Suédoise Anna Ottosson). Après les Jeux, l'Autrichienne s'illustre de nouveau sur le circuit de la Coupe du monde notamment lors des finales annuelles organisées à Åre (Suède). La jeune skieuse s'y révèle dans les disciplines de vitesse en décrochant un premier succès en carrière sur un super G[12] et en signant une quatrième place sur une descente. Auteur d'une saison riche de deux succès et d'une médaille olympique, la skieuse alpine achève l'année au quatrième rang mondial derrière les intouchables Janica Kostelić et Anja Pärson et sa compatriote Michaela Dorfmeister.

Au sommet de la hiérarchie mondiale (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Après un début de saison 2006-2007 marqué par plusieurs podiums, Nicole Hosp remporte son premier succès à Kranjska Gora (Slovénie). En février 2007, elle participe de nouveau aux Championnats du monde. D'abord quatrième sur le super G (à six centièmes du podium), elle doit se contenter de la sixième sur le super combiné. Elle se rattrape lors de la descente en remportant la médaille de bronze, le premier top-3 de sa carrière dans cette discipline. Pourtant vice-championne olympique de la discipline, Hosp ne termine que 17e sur le slalom. Elle devenait auparavant championne du monde du slalom géant pour la première fois en devançant la Suédoise Maria Pietilä Holmner.

En Coupe du monde, auteur d'un premier succès en carrière sur une épreuve combinée à Tarvisio, Nicole Hosp se distingue par plusieurs podiums qui lui permettent de figurer au sommet du classement général de la Coupe du monde. À la lutte avec ses compatriotes Marlies Schild et Renate Götschl et l'Américaine Julia Mancuso, Nicole Hosp prend un avantage décisif en gagnant les deux dernières épreuves de la saison à Lenzerheide (Suisse). Par ce succès, la skieuse autrichienne remporte le classement général final de la coupe du monde, le classement final du slalom géant et termine parmi les trois premières en super G, en slalom et en combiné. Championne du monde et lauréate du « gros » globe de cristal pour la première fois, la meilleure skieuse de la saison est par ailleurs distinguée dans son pays puisqu'elle est désignée sportive autrichienne de l'année 2007[13].

En 2008, deux victoires en slalom lui permettent de rivaliser avec sa compatriote Marlies Schild pour le classement particulier du slalom. Plusieurs podiums et places d'honneur la placent en outre comme une candidate à sa propre succession pour le classement général de la Coupe du monde. Elle ne parvient cependant pas à conserver le titre de meilleure skieuse de la saison puisque l'Américaine Lindsey Vonn lui ravit le trophée.

Lors de la saison 2008-2009, l'Autrichienne se blesse sérieusement au genou gauche lors d'un entraînement à Zagreb en janvier 2009. Contrainte au repos pendant un mois et demi, Hosp est longtemps incertaine pour les Championnats du monde 2009 prévus à Val d'Isère mais s'aligne finalement dans les épreuves techniques[14].

Sa saison saison 2009-2010 s'achève dès le slalom géant de Sölden suite à une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Italie Turin 2006 Drapeau : Russie Sotchi 2014
Slalom géant 4e
Slalom médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Combiné 5e médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Super-G médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze
Descente 9e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Championnats du monde élites
Épreuve / Édition Drapeau : Suisse St-Moritz 2003 Drapeau : Italie Bormio 2005 Drapeau : Suède Åre 2007 Drapeau : France Val d'Isère 2009 Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen 2011 Drapeau : Autriche Schladming 2013
Descente médaille de bronze, monde Bronze - - -
Super-G 4e - 12e -
Slalom géant Ab. 5e médaille d'or, monde Or 23e - -
Slalom médaille de bronze, monde Bronze Ab. 17e - 18e 15e
Combiné médaille d'argent, monde Argent 6e * - 12e * médaille de bronze, monde Bronze *
Coupe des nations - médaille d'argent, monde Argent - - - médaille d'or, monde Or

* Super combiné

Championnats du monde juniors
Épreuve / Édition Drapeau : Suisse Verbier 2001 Drapeau : Italie Tarvisio 2002
Descente 9e médaille de bronze, monde Bronze
Super G 14e
Slalom géant 25e Ab.
Slalom 10e 4e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coupe du monde de ski alpin.
  • Meilleur classement au général : 1er en 2007.
  • Vainqueur du classement de slalom géant en 2007.
  • 54 podiums dont 11 victoires (5 en slalom géant, 4 en slalom, 1 en super G, 1 en super-combiné).

Différents classements en coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Général Descente Super G Géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2002 121e 2 - - - - 58e 2 - - - -
2003 10e 558 - - - - 4e 332 10e 226 - -
2004 12e 566 - - - - 6e 260 6e 360 - -
2005 14e 492 - - - - 6e 238 7e 204 4e 50
2006 4e 1112 23e 79 10e 175 4e 461 6e 307 5e 90
2007 1re 1572 20e 122 2e 352 1re 490 2e 418 3e 190
2008 2e 1183 19e 123 10e 222 7e 241 2e 515 9e 82
2009 14e 496 46e 3 25e 63 24e 75 8e 275 8e 80
2010 - - - - - - - - - - - -
2011 15e 454 - - 8e 141 28e 41 12e 160 5e 112
2012 22e 367 36e 28 20e 116 - - 26e 73 3e 120
2013 16e 423 - - 20e 88 - - 15e 175 2e 160

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Super G Géant Slalom Combiné Total
2003 Drapeau : Autriche Sölden 1
2004 Drapeau : Autriche Lienz Drapeau : Italie Madonna di Campiglio 2
2006 Drapeau : Suède Åre Drapeau : Italie Madonna di Campiglio 2
2007 Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : Suisse Lenzerheide
Drapeau : Suisse Lenzerheide Drapeau : Italie Tarvisio 4
2008 Drapeau : États-Unis Aspen
Drapeau : Slovénie Maribor
2
Total 1 5 4 1 11

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comme l'indique son site internet officiel
  2. (en) Résultats officiels du slalom organisé le 18 février 2001 à Garmisch-Partenkirchen, site de la Fédération internationale de ski.
  3. (en) Résultats officiels du slalom géant organisé le 4 janvier 2002 à Maribor, site de la Fédération internationale de ski.
  4. (de) Fiche de Nicole Hosp, site de la Fédération autrichienne de ski, Österreichischer Skiverband, oesv.at.
  5. (en) Résultats du slalom géant organisé le 26 octobre 2002 à Sölden, site de la Fédération internationale de ski.
  6. « Une victoire pour trois », site du quotidien sportif L'Équipe, lequipe.fr. Consulté le 1er février 2008.
  7. « Kostelic touche l'or », site du quotidien français L'Équipe, lequipe.fr. Consulté le 1er février 2008.
  8. (en) Résultats du slalom organisé le 17 décembre 2003 à Madonna di Campiglio, site de la Fédération internationale de ski.
  9. « Saison terminée pour Nicole Hosp », site du quotidien français L'Équipe, lequipe.fr. Consulté le 2 février 2008.
  10. (en) « Austrian slalom specialist Nicole Hosp has been ruled out for the rest of the World Cup season after breaking her left ankle while jogging », site de CNN, cnn.com, 27 janvier 2004. Consulté le 5 février 2008.
  11. (en) Résultats du slalom géant organisé le 29 janvier 2006 à Cortina d'Ampezzo, site de la Fédération internationale de ski.
  12. (en) Résultats du super-G organisé le 16 mars 2006 à Are, site de la Fédération internationale de ski.
  13. (de) « Vanek und Hosp Sportler des Jahres », sur le site oe24.at, 24 octobre 2007. Consulté le 3 février 2008.
  14. « Nicole Hosp présente en géant », sur lequipe.fr, 10 février 2009. Consulté le 10 février 2009.
  15. « Saison terminée pour Hosp », sur lequipe.fr, 24 octobre 2009. Consulté le 24 octobre 2009.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]