Michaela Dorfmeister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michaela Dorfmeister Alpine skiing pictogram.svg
Michaela Dorfmeister 2008.jpg
Michaela Dorfmeister en 2008
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active 1992-2006
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de l'Autriche Autriche
Naissance (41 ans)
Lieu de naissance Vienne
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 1 0
Championnats du monde 2 1 1
Coupe du monde (globes) 6 5 6
Coupe du monde (épreuves) 25 16 23

Michaela Dorfmeister, née le 25 mars 1973 à Vienne, est une ancienne skieuse alpine autrichienne spécialiste des épreuves de vitesse. Vainqueur de la coupe du monde en 2002, elle remporte deux titres olympiques, en descente et en super G, lors des Jeux olympiques d'hiver de 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michaela Dorfmeister passe les quatre premières années de sa vie à Vienne. Sa famille déménage ensuite à Neusiedl, dans la commune de Waidmannsfeld, où elle apprend le ski. À l'âge de 14 ans, elle commence une formation à l'école de ski de Schladming. Elle devient championne d'Autriche junior de descente et de slalom géant en 1992. Elle surprend en remportant le super G des Championnats d'Autriche la même année[1].

Michaela Dorfmeister participe à sa première course de Coupe du monde en 1991. Elle rentre pour la première fois dans le top 10 en Coupe du monde en janvier 1995 avec une neuvième place lors du super G de Haus im Ennstal (Autriche). La saison suivante, elle monte pour la première fois sur le podium en remportant la descente de Sankt Anton am Arlberg, également en Autriche, le 16 décembre 1995. Lors de sa première participation aux Jeux olympiques, en 1998 à Nagano, elle est médaillée d'argent du super G avec seulement un centième de seconde de retard sur la championne olympique américaine Picabo Street. Elle gagne ensuite deux médailles aux Championnats du monde 1999 à Vail (États-Unis) : l'argent en descente et le bronze en super G[2].

Après avoir gagné cinq épreuves (quatre slaloms géants et un super G) pendant la saison de Coupe du monde 1999-2000, Dorfmeister remporte le classement du slalom géant et termine deuxième du classement général derrière sa compatriote Renate Götschl[3]. Elle remporte la descente des Championnats du monde 2001 à Sankt Anton am Arlberg[2].

Michaela Dorfmeister est la skieuse la plus complète pendant la saison 2001-2002, ce qui lui permet de remporter le classement général de la Coupe du monde[3]. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2002 organisés à Salt Lake City, elle fait partie des favorites mais elle termine quatrième du slalom géant, cinquième du combiné, sixième du super G et neuvième de la descente[2].

Elle est championne du monde pour la deuxième fois en Championnats du monde 2003 à Saint-Moritz (Suisse), cette fois en super G. Elle remporte le classement de Coupe du monde de la descente[2] et est élue sportive autrichienne de l'année également en 2003[4].

Après des moins bons résultats en 2003-2004, elle remporte le classement de la Coupe du monde du super G en 2004-2005. Les Championnats du monde 2005 à Bormio (Italie) sont pour elle une grande déception puisqu'elle ne termine aucune des trois courses auxquelles elle participe[2].

Lors de la descente du super-combiné de Saint-Moritz le 22 janvier 2006, Dorfmeister passe près d'un très grave accident : elle évite au dernier moment un volontaire qui traverse la piste pendant sa descente[5]. Elle annonce fin 2005 qu'elle prendra sa retraite sportive à la fin de la saison[6].

Lors des Jeux olympiques de Turin en 2006, Dorfmeister devient championne olympique de la descente le 15 février puis du super G le 20 février. Première championne olympique autrichienne de descente depuis Annemarie Moser-Pröll en 1980, elle est également la première skieuse à réaliser le doublé descente-super G aux Jeux olympiques[6]. Dorfmeister remporte les classements de Coupe du monde de la descente et du super G à la fin de la saison 2005-2006. Elle participe à sa dernière course de Coupe du monde le 18 mars 2006 lors du slalom géant d'Åre (Suède), deux jours après s'être classée deuxième du super G. Dorfmeister termine sa carrière après quinze saisons en Coupe du monde au cours desquelles elle est montée sur le podiums à 64 reprises, dont 25 fois sur la plus haute marche[2]. Elle est élue sportive autrichienne de l'année pour la deuxième fois en 2006[7].

Dorfmeister met au monde son premier enfent en mars 2009[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Japon Nagano 1998 Drapeau : États-Unis Salt Lake City 2002 Drapeau : Italie Turin 2006
Descente 18e 9e médaille d'or, Jeux olympiques Or
Super G médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 6e médaille d'or, Jeux olympiques Or
Slalom Géant - 4e -
Combiné - 5e -

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Espagne Sierra Nevada 1996 Drapeau : Italie Sestrières 1997 Drapeau : États-Unis Vail/Beaver Creek 1999 Drapeau : Autriche Sankt Anton 2001 Drapeau : Suisse Saint-Moritz 2003 Drapeau : Italie Bormio 2005
Descente 11e 16e médaille d'argent, Coupe du Monde Argent médaille d'or, Coupe du Monde Or 12e Ab.
Super G 29e 8e médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 24e médaille d'or, Coupe du Monde Or Ab.
Slalom Géant 9e 17e - 8e 4e Ab.
Combiné 12e 12e 6e - - -

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Suisse Zinal 1990 Drapeau : Norvège Geilo/Hemsedal 1991 Drapeau : Slovénie Maribor 1992
Descente 7e 31e 5e
Super G - 21e 8e
Slalom Géant - - 10e
Slalom - 21e 19e
Combiné - - 7e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du classement général en 2002.
  • Vainqueur du classement de la descente en 2003 et 2006.
  • Vainqueur du classement du slalom géant en 2000.
  • Vainqueur du classement du super G en 2005 et 2006.
  • 64 podiums dont 25 victoires (8 en descente, 9 en super G, 8 en géant).

Différents classements en coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année/Classement Général Descente Super G Géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
1992 103e 16 47e 12 55e 4 - - - - - -
1993 117e 10 49e 10 - - - - - - - -
1994 95e 25 52e 9 44e 16 - - - - - -
1995 18e 434 13e 195 16e 117 23e 93 - - 9e 29
1996 9e 727 8e 298 6e 249 12e 144 - - 7e 36
1997 39e 174 29e 42 20e 94 27e 38 - - - -
1998 33e 234 16e 112 16e 102 - - - - 20e 20
1999 6e 920 3e 454 2e 373 - - 47e 11 4e 82
2000 2e 1306 7e 290 7e 287 1re 684 - - 5e 45
2001 5e 923 9e 210 5e 332 3e 341 - - 6e 40
2002 1re 1271 2e 469 3e 212 2e 494 - - 2e 96
2003 4e 972 1re 372 5e 298 9e 266 - - 7e 36
2004 6e 943 5e 334 3e 391 10e 218 - - - -
2005 4e 1122 3e 432 1re 493 12e 181 - - 15e 16
2006 3e 1364 1re 498 1re 626 12e 210 - - 14e 30

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Descente Super G Géant Slalom Combiné Total
1995-1996 Drapeau : Autriche Sankt Anton - 1
1998-1999 Drapeau : Suisse Saint-Moritz - - 1
1999-2000 - Drapeau : Italie Santa Caterina Drapeau : France Serre Chevalier
Drapeau : France Val-d'Isère
Drapeau : Slovénie Maribor
Drapeau : Allemagne Berchtesgaden
5
2000-2001 - Drapeau : États-Unis Aspen Drapeau : Italie Sestrières - - 2
2001-2002 Drapeau : Autriche Altenmarkt Drapeau : Autriche Altenmarkt Drapeau : Autriche Sölden
Drapeau : Allemagne Berchtesgaden
Drapeau : Suède Åre
- - 5
2002-2003 Drapeau : Suisse Lenzerheide
Drapeau : Autriche Innsbruck
- - - 2
2004-2005 Drapeau : Italie Santa Caterina
Drapeau : Italie Cortina d'Ampezzo
Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Suisse Lenzerheide
- - - 5
2005-2006 Drapeau : Suisse Saint-Moritz Drapeau : France Val-d'Isère
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
Drapeau : Norvège Kvitfjell
- - - 4
Total 8 9 8 0 0 25

Arlberg-Kandahar[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Portrait - Michaela Dorfmeister (AUT) », sur skiinfo.de,‎ 23 août 2012 (consulté le 20 mars 2014)
  2. a, b, c, d, e et f (en) Michaela Dorfmeister dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  3. a et b Michel Chemin, « Coup double pour Michaela Dorfmeister », Libérationconsulté le=20 mars 2014,‎ 7 mars 2002
  4. (de) « LHStv. Onodi: Herzliche Gratulation an die Sportler des Jahres Michaela Dorfmeister und Werner Schlager », sur ots.at,‎ 23 octobre 2003 (consulté le 20 mars 2014)
  5. « La peur de Dorfmeister », Eurosport (France),‎ 22 janvier 2006 (consulté le 20 mars 2014)
  6. a et b « Michaela Dorfmeister », sur olympic.org (consulté le 20 mars 2014)
  7. (de) « Dorfmeister und Raich Sportler des Jahres », sur oe24.at,‎ 17 octobre 2006 (consulté le 20 mars 2014)
  8. (de) « Michaela Dorfmeister ist Mama geworden », sur noe.orf.at,‎ 31 mars 2009 (consulté le 20 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :