Savary Ier de Mauléon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mauléon.
Savaric de Mauléon à cheval
Savary de Mauléon.jpg

Savary Ier de Mauléon est le fils de Raoul de Mauléon et d'Alix Chabot. Il est né vers 1181 au château de Mauléon (Deux-Sèvres) et il décède le 29 juillet 1233. Il est Seigneur de Châtelaillon, de Talmond, de Benon, d’Angoulême, de La Flotte-en-Ré et de Fontenay Le Comte. Il sera nommé Sénéchal de Saintonge.

Il épousa Belleassez de Pareds (fille de Guillaume Chantemerle, seigneur de Pouzauges et de Pareds), avec qui il aura 2 enfants :

D'après une charte de 1227, il épousa Amielle de Ré en l'église de la Tranche.

Il eut plusieurs maitresses, parmi lesquelles :

  • Amable du Bois avec qui il aura un fils, Raoul de Mauléon, légitimé par l'évêque de Bordeaux, sur ordre du pape, puis par le roi d'Angleterre par lettres patentes du 10 mai 1232;
  • Guillemette de Benavias, noble dame de Gascogne, selon son biographe Hugues de Saint-Cyr;
  • Mahaut de Montagnac;
  • Guillemette de Benanguises.

Grand seigneur poitevin, Savary de Mauléon participe à toutes les révoltes des seigneurs poitevins qui secouent l’empire plantagenêt de Henri II puis de Richard Cœur-de-Lion. Grand seigneur et grand troubadour alternativement au service des Plantagenêts ou des Capétiens suivant ou précédant les événements politiques et militaires qui émaillent la première moitié du XIIIe siècle, c’est une grande figure de l’histoire du Poitou, emblématique de son époque. Il fut dépeint par Jean-François Dreux du Radier (1714-1780) comme brave, galant, ami des lettres et même un tantinet littérateur.

En 1213 Il commande une flotte pour Philippe Auguste. Avec le mercenaire Lambert Cadoc et ses troupes, il pille le port de Damme sur les côtes de Flandre[1].

Les domaines de Savary, s'étendaient d'Olonne à Mauléon (en Poitou) et de Talmont à Thouars. Il possédait une flotte redoutable dont les ports de refuge étaient Olonne et l'Aiguillon.

En 1218 il fonda la ville des Sables-d'Olonne.

Il fut enseveli le 5 août à Saint-Michel-en-l'Herm dans le chœur de la grande église.

De nos jours, un établissement scolaire public porte son nom : le lycée général et technologique Savary de Mauléon aux Sables-d'Olonne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque de l'École des chartes volume 3 (1842 - page 419)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrice Le Roux, Savary de Mauléon : Sénéchal du Poitou: un prince poète au XIIIe siècle, Terres de braise,‎ 2002 (ISBN 978-2-9505-9343-6)