Saint-Louis-du-Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Louis-du-Sud
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Sud
Arrondissement Aquin
Démographie
Population 59 042 hab. (est.2009)
Densité 318 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 16′ N 73° 33′ O / 18.267, -73.5518° 16′ Nord 73° 33′ Ouest / 18.267, -73.55  
Altitude 9 m
Superficie 185,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Saint-Louis-du-Sud

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Saint-Louis-du-Sud

Saint-Louis-du-Sud (Sen Lwi disid en créole) est une commune d'Haïti, située dans le département du Sud, arrondissement d'Aquin.

Elle se trouve au sud de l'île de Saint-Domingue, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Cavaillon.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est peuplée de 59 042 habitants[1](recensement par estimation de 2009). La ville chef-lieu de Saint-Louis-du-Sud se trouve au fond de la baie de Saint-Louis.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1508, les Espagnols fondent la cité sous le nom de « Villa Nueva de Yaquine ».

En 1655, les Anglais s'installent dans la baie, qu'ils appellent Cromwell Bay (Baie de Cromwell).

En 1677, les Français s’y installent après en avoir chassé les Anglais et lui donnent son nom en l'honneur de Saint-Louis sans oublier le roi de l'époque, le roi-Soleil ou Louis XIV.

Créée en 1698, la Compagnie de Saint-Domingue établit ses bâtiments et entrepôts à Saint-Louis. La ville prend le nom de Saint-Louis-du-Sud en 1721.

Article détaillé : Bataille de Saint-Louis-du-Sud.

Le 19 mars 1748, une escadre anglaise commandée par le vice-amiral Charles Knowles attaque le fort de Saint-Louis. La garnison du fort capitule : le vice-amiral Knowles convient avec Antoine de Caffaro, major du Fort Saint-Louis, que Saint-Louis serait port libre pour les navires anglais pour y faire de l'eau et du bois. Les Anglais font sauter une grande partie des remparts du fort[2]. Dans les années qui suivent, le centre de gravité du sud se déplace vers Les Cayes.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune est composée de la ville de Saint-Louis-du-Sud et des sections communales de :

  • Grand Fonds
  • Baie Dumesle
  • Grenodière
  • Zanglais
  • Sucrerie Henri
  • Solon
  • Cherette
  • Corail-Henri

Monuments et sites[modifier | modifier le code]

  • Le Fort Saint-Louis a été construit par les Français à l'époque coloniale.
  • Le Fort des Oliviers remonte à la période d'occupation de Saint-Louis-du-Sud par les Anglais.

Projet du « port international du Sud »[modifier | modifier le code]

En novembre 2011, le président haïtien Michel Martelly annonçait la construction du port international du Sud, dédié au commerce extérieur, dont le projet peinait à se concrétiser depuis une quinzaine d’années[3]. Le site prévu pour accueillir celui-ci, la baie du Mesle située à environ 7 km de la ville (18° 14′ 54″ N 73° 36′ 35″ O / 18.2484267, -73.6096001) a été finalement préféré à la baie de Saint-Louis, car elle est beaucoup plus abritée des vents dominants venant du Sud-Est et ne posera donc pas d'inconvénients pour l'installation d'un service conteneur. La société danoise Ramboll, chargée de l'étude de faisabilité, propose de construire seulement un appontement de deux postes à quai de 140 mètres et 160 mètres avec au moins 10 mètres de profondeurs, une clôture et un bâtiment d'administration, ainsi que toutes les autres fonctions du port qui se feront par contrat. On estime que la construction de ce port contribuera à l'industrialisation et au développement de la région, ainsi l'implantation d'une centrale thermique, d'un terminal pétrolier et d'un terminal de ciment, est notamment prévu[4].

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (fr) Population totale, par sexe et population de 18 ans et plus estimées en 2009, au niveau des différentes unités géographiques sur le site de l'Institut haïtien de statistique et d'informatique (IHSI)
  2. Moreau de Saint-Méry, Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l'isle Saint-Domingue, Philadelphie, Paris, Hambourg, 1797-1798, (réédition, 3 volumes, Paris, Société française d'histoire d'outre-mer, 1984), p. 1254-1255.
  3. « L’aéroport Toussaint Louverture en voie de réhabilitation », sur Kiskeya (consulté le 8 novembre 2011)
  4. « Le port international du Sud, à St Louis du Sud », sur Le Nouvelliste (consulté le 24 novembre 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Moreau de Saint-Méry, Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l'isle Saint-Domingue, Philadelphie, Paris, Hambourg, 1797-1798, (réédition, 3 volumes, Paris, Société française d'histoire d'outre-mer, 1984), pp. 1241–1264.

Liens externes[modifier | modifier le code]