Port-Margot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Port-Margot
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Nord
Arrondissement Borgne
Démographie
Population 45 360 hab. (est.2009)
Densité 308 hab./km2
Géographie
Coordonnées 19° 45′ N 72° 26′ O / 19.75, -72.43319° 45′ Nord 72° 26′ Ouest / 19.75, -72.433  
Altitude 108 m
Superficie 147,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Port-Margot

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Port-Margot

Port-Margot (Pò Mago en créole haïtien) est une commune d'Haïti située dans le département du Nord d'Haïti et chef-lieu de l'arrondissement de Borgne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Port-Margot est située au Nord-Ouest de la ville de Limbé et à l'Est de la ville de Borgne. La ville est traversée par la rivière de Port-Margot.

Port-Margot possède plusieurs plages de sable, la baie de l'Anse à Chouchou, Coco, Coup de sable, Cabaret et Pas Kannot, ainsi que le bassin Waka, qui est situé dans le secteur de Novion.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est peuplée de 45 360 habitants[1](recensement par estimation de 2009).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avec l'île de la Tortue, Port-Margot est le premier établissement français sur l'île d'Hispaniola : c'est là que François Levasseur débarque en 1640, envoyé par Philippe de Longvilliers de Poincy, lieutenant-général des îles d'Amériques pour le roi de France. Il prend le commandement de l'île de la Tortue, dont il est le premier gouverneur.

En 1679, Port-Margot est le théâtre d'une rébellion d'esclaves, dirigée par un prêtre nommé Père Jean.

La paroisse de Port-Margot est fondée en 1711, sous le patronage de sainte Marguerite.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune est composée des sections communales de :

  • Grande Plaine
  • Bas Petit Borgne
  • Corail
  • Haut Petit Borgne
  • Bas Quartier (dont le quartier « Bayeux »)
  • Bras Gauche (dont le quartier « Petit-Bourg »)

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie locale repose, d'une façon générale, sur l'agriculture et la culture du cacao, du café et des fruits.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (fr) Population totale, par sexe et population de 18 ans et plus estimées en 2009, au niveau des différentes unités géographiques sur le site de l'Institut haïtien de statistique et d'informatique (IHSI)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Moreau de Saint-Méry, Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l'isle Saint-Domingue, Philadelphie, Paris, Hambourg, 1797-1798, (réédition, 3 volumes, Paris, Société française d'histoire d'outre-mer, 1984), pp. 644–653.

Liens externes[modifier | modifier le code]