Thomas Römer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Römer.

Thomas Christian Römer

Naissance 1955
Mannheim
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession Professeur, spécialiste de Bible hébraïque à l'Université de Lausanne (UNIL) et au Collège de France
Formation
Licence en théologie de l'Université de Heidelberg en 1980
Doctorat en théologie de l'Université de Genève en 1988

Thomas Christian Römer, né à Mannheim en 1955 est un exégète, philologue et bibliste suisse, d'origine allemande. Après avoir enseigné à l'Université de Genève, il devient professeur d'Ancien Testament à l'Université de Lausanne et occupe la chaire de « Milieux bibliques » du Collège de France à partir de 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Thomas Römer, élevé au sein d'une famille protestante pratiquante[1], s'est passionné très tôt pour l'Ancien Testament, intrigué notamment ses paradoxes[2]. Sans vocation particulière et à l'instar de ce qui se pratique régulièrement alors en Allemagne, il se dirige vers la théologie[3]. Il accomplit des études de théologie et de science des religions aux facultés de théologie des universités d'Heidelberg et Tübingen[4]. Il étudie l'hébreu biblique, l'ougaritique et d'autres langues sémitiques notamment sous la direction de Rolf Rendtorff, professeur d'Ancien Testament à Heidelberg, qui l'encourage à développer une thèse sur la question des Patriarches dans le Deutéronome et l'histoire deutéronomiste[4]. Lors de la préparation de celle-ci à Paris où il arrive en 1980, il fréquente l'École pratique des hautes études, l'Institut catholique de Paris et l'Institut protestant de théologie - où il a pour professeur l'exégète Françoise Florentin-Smyth - et obtient son doctorat en 1988[4].

Cette thèse exhaustive[5] intitulée Israels Väter et combinant approches structuralistes et historico-critique[6], s'inscrit dans la poursuite des travaux de John Van Seters[7]. Elle postule la visée polémique des rédacteurs du Deutéronome à l'encontre de certains milieux judéens et que le Pentateuque est le fruit d'une tentative d'unification entre deux factions internes au judaïsme post-exilique, clivé entre les exilés de retour de Babylone et les juifs restés au pays et dont les visions s'expriment respectivement à travers la tradition des Patriarches et celle de l'Exode[8]. L'innovation du chercheur consiste notamment dans les idées que les pères mentionnés dans le Deutéronome sont ceux de l'Exode et non les patriarches, que le rédacteur deutéronomiste considère que le seul et vrai Israël se trouve dans la Golah, c'est-à-dire les exilés babyloniens, et que les patriarche Abraham, Isaac et Jacob n'apparaissent dans le Deutéronome que lors de la rédaction finale du Pentateuque[9].

A l'invitation d'Albert de Pury, rencontré à Paris, Thomas Römer rejoint l'université de Genève où il devient maître d'enseignement et de recherche à la faculté de Théologie de 1989 à 1991, avant d'y enseigner la philologie biblique et l'exégèse biblique jusqu'en 1993[4].

À partir de 1993, il enseigne la Bible hébraïque à la faculté de Théologie et de Science des religions à l'université de Lausanne[10], ainsi qu'à l'Institut romand des sciences bibliques (IRSB)[11] qui lui est rattaché[4]. En 2003, il est contacté par les autorités françaises, quand Jacques Chirac tente d'éclaircir les allusions de George W. Bush aux prophéties bibliques sur « Gog et Magog » quelques semaines avant l'invasion de l'Irak, auxquelles il remet une note biblique sur cette prophétie de type apocalyptique[12].

En 2007, à l'invitation de l'assyriologue Jean-Marie Durand, Thomas Römer est nommé professeur au Collège de France où il occupe la chaire « Milieux bibliques » : c'est la première fois que le terme « Bible » figure dans un intitulé d'un programme de recherche[4].

Ses travaux ont contribué à profondément renouveler la compréhension de la formation et de la datation du Pentateuque[4] ainsi que de la constitution des traditions juives sur les Pères, Abraham et Moïse en particulier. Ainsi, son ouvrage The So-Called Deuteronomistic History, édité en anglais en 2005 et traduit dans plusieurs langues, marque un jalon dans l'histoire de la recherche deutéronomiste[13].

Approche historico-critique[modifier | modifier le code]

Thomas Römer adopte une approche de type académique qui allie critique historique, analyse littéraire[14] et philologique[15] des texte vétérotestamentaires, parfois appuyé par l'archéologie[16], cherchant à déceler les circonstances sociales, politiques ou culturelles qui sont le cadre de la pensée religieuse qu'ils génèrent, indépendamment de l'impact ou de lectures théologiques contemporains[14]. Il relève que la rédaction des textes bibliques constitue une forme de synthèse entre des conceptions identitaires et des conceptions théologiques assez différentes et pense que cette approche, qui parfois heurte les représentations traditionnelles, peut servir tant aux athées qu'aux croyants dans leur réflexions sur les enjeux actuels[14].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Thomas Römer est lauréat pour 2014 du Prix d’histoire des religions de la Fondation « Les amis de Pierre-Antoine Bernheim » pour son ouvrage L'Invention de Dieu[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 13
  2. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 14
  3. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 15-16
  4. a, b, c, d, e, f et g Benoît de Sagazan, « Thomas Römer », Le Monde de la Bible, no 207,‎ décembre-janvier-février 2014, p. 94-97
  5. John Van Seters, The Pentateuch : A Social-Science Commentary, Sheffield Academic Press,‎ 1999, p. 67
  6. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 56
  7. Thomas B. Donzeman, « The Commission of Moses and thhe Book of Gennesis », dans Thomas B. Dozeman et Konrad Schmid (éds.), A Farewell to the Yahwist ? : The Composition of the Pentateuch in Recent European Interpretation,‎ 2006, p. 109
  8. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 55
  9. Michel Gourgues et Léo Laberge, De bien des manières : La recherche biblique aux abords du XXIe siècle : actes du cinquantenaire de l'ACEBAC (1943-1993), Fides/Cerf, coll. « Lectio Divina » (no 163),‎ 1995, p. 60
  10. Site de la faculté
  11. Site de l'IRSB
  12. Jocelyn Rochat, « George W. Bush et le Code Ezéchiel », Va Savoir!, UNIL,‎ 2007 (lire en ligne)
  13. voir par exemple Harmut N. Rösel, « « The So-Called Deuteronomistic History » : A Conversation with Thomas Römer », dans Thinking Towards New Horizons : Collected Communications to the XIXth Congress of the International Organization for the Study of the Old Testament, Ljubljana 2007, Peter Lang,‎ 2008, p. 91-96 ou encore Richard D. Nelson, « The Deuteronomistic Historian in Samuel », dans Cynthia Edenburg et Juha Pakkala (éds.), Is Samuel among the Deuteronomists ? : Current Views on the Place of Samuel in a Deuteronomistic History,‎ 2013
  14. a, b et c Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 12-13
  15. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 44
  16. Thomas Römer et Estelle Villeneuve, La Bible, quelles histoires : Entretien avec Estelle Villeneuve, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides,‎ 2014, p. 45,48
  17. http://www.aibl.fr/prix-et-fondations/fondations/grand-prix-d-histoire-des/prix-2014-429/article/dossier-de-presse?lang=fr

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Israels Väter. Untersuchungen zur Väterthematik im Deuteronomium und in der deuteronomistischen Tradition (OBO 99), Academic Press / Vandenhoeck & Ruprecht, Fribourg / Göttingen, 1990
  • avec J.D. Macchi, Guide de la Bible hébraïque. La critique textuelle dans la Biblia Hebraica Stuttgartensia (BHS), Labor et Fides, Genève, 1994
  • Dieu obscur. Le sexe, la cruauté et la violence dans l’Ancien Testament (Essais Bibliques 27), Labor et Fides, Genève, 1996, 1998²
  • Le peuple élu et les autres. L’Ancien Testament entre exclusion et ouverture, Éditions du Moulin, Poliez-le-Grand, 1997
  • Les chemins de la sagesse. Proverbes, Job, Qohéleth, Éditions du Moulin, Poliez-le-Grand, 1999
  • Moïse « lui que Yahvé a connu face à face » (Découvertes 424), Gallimard, Paris, 2002
  • Jérémie. Du prophète au livre, Éditions du Moulin, Poliez-le-Grand, 2003
  • avec L. Bonjour, L'homosexualité dans le Proche-Orient ancien et la Bible (Essais bibliques 37), Labor et Fides, Genève, 2005
  • The So-Called Deuteronomistic History, Continuum International Publishing Group, Londres, 2006
    • La première histoire d'Israël. L'École deutéronomiste à l'œuvre, traduit de l'anglais par F. Smyth (Le Monde de la Bible 56), Labor et Fides, Genève, 2007
  • Psaumes interdits, Éditions du Moulin, Aubonne, Suisse, 2007
  • Les Cornes de Moïse : Faire entrer la Bible dans l'histoire, éd. Fayard, Paris, 2009 (leçon inaugurale de Thomas Römer au Collège de France, prononcée le 5 février 2009, vidéo sur le site du Collège de France voir en ligne)
  • avec Jean-Marie Durand et Jean-Pierre Mahé, La faute et sa punition dans les sociétés orientales, Peeters, Leuven, 2013
  • avec Diana Edelman, Philip Davies et Christophe Nihan, Clés pour le Pentateuque, état de la recherche et thèmes fondamentaux (Le Monde de la Bible 65), éd. Labor et Fides, 2013 (ISBN 978-2-8309-1518-1)
  • L’Invention de Dieu, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Les Livres du nouveau monde », 2014
  • La Bible, quelles histoires ! Les dernières découvertes, les dernières hypothèses, éd. Labor et Fides, 2014 (ISBN 978-2-8309-1541-9)

Articles[modifier | modifier le code]

Pour les articles dans des ouvrages collectifs dont il a (co-)dirigé l'édition, voir au paragraphe suivant

  • avec A. de Pury, « Le Pentateuque en question : position du problème et brève histoire de la recherche », in A. de Pury (dir.), Le Pentateuque en question (Le Monde de la Bible 19), Labor et Fides, Genève, 1989 p. 9-80
  • (en) Thomas C. Römer et Marc Z. Brettler, « Deuteronomy 34 and the Case for a Persian Hexateuch », Journal of Biblical Littérature, vol. 119, no 3,‎ automne 2000, p. 401-419
  • « La thématique de l'Exode dans les récits patriarcaux », in D. Marguerat (dir.), La Bible en récits. L'exégèse biblique à l'heure du lecteur (Le Monde de la Bible 48), Labor et Fides, Genève, 2003, p. 186-195
  • (en) « The Form-Critical Problem of the So-Called Deuteronomistic History », dans Marvin Alan Sweeney et Ehud Ben Zvi (éds.), The Changing Face of Form Criticism for the Twenty-first Century, Wm. B. Eerdmans Publishing,‎ 2003, p. 240-252
  • (en) « The Elusive Yahvist : A Short History of Research », dans Thomas B. Dozeman et Konrad Schmid (éds.), A Farewell to the Yahwist ? : The Composition of the Pentateuch in Recent European Interpretation, Society of Biblical Literature,‎ 2006, p. 9-27
  • (en) « The Exodus Narrative According to the Priestly Document », dans Sarah Shectman et Joel S. Baden (éds.), The Strata of the Priestly Writings, Theologischer Verlag Zürich,‎ 2009, p. 157-174

Directeur d'édition d'ouvrages collectifs, et articles y inclus[modifier | modifier le code]

  • avec A. de Pury et J.-D. Macchi, Israël construit son histoire. L’historiographie deutéronomiste à la lumière des recherches récentes, Genève, Labor et Fides (Le Monde de la Bible 34), 1996
    • avec A. de Pury, « L'historiographie deutéronomiste (HD). Histoire de la recherche et enjeux du débat », p. 9-120
    • « Y a-t-il une rédaction deutéronomiste dans le livre de Jérémie ? », p. 419-441
  • Abraham. Nouvelle jeunesse d'un ancêtre (Essais bibliques 28), Labor et Fides, Genève, 1997
    • « Qui est Abraham ? Les différentes figures du patriarche dans la Bible hébraïque », p. 13-33
  • avec A. H. W. Curtis, The Book of Jeremiah and Its Réception - Le livre de Jérémie et sa réception (BTHL 128), Peeters, Leuven, 1997
  • avec J.-D. Macchi, Jacob. Commentaire à plusieurs voix de Gen. 25-36. Mélanges offerts à Albert de Pury (Le Monde de la Bible 44), Labor et Fides, Genève, 2001
    • « Genèse 32,2-22 : préparations d'une rencontre », p. 181-196
  • avec J.-D. Macchi et C. Nihan, Introduction à l’Ancien Testament (Le Monde de la Bible 49), Labor et Fides, Genève, 2004
    • « Le formation du Pentateuque : histoire de la recherche », p. 67-84
    • avec C. Nihan, « Le débat actuel sur la formation du Pentateuque », p. 85-113
    • « Nombres », p. 196-210
    • « L'histoire deutéronomiste (Deutéronome-2 Rois) », p. 234-250
    • « Josué », p. 251-263
    • « Jérémie », p. 345-358
    • « Osée », p. 383-398
  • Philippe Borgeaud, Thomas Römer et Youri Volokhine, Interprétations de Moïse : Égypte, Judée, Grèce et Rome, Brill,‎ 2010 (ISBN 9789004179530)
  • Diana Edelman, Philip Davies, Christophe Nihan et Thomas Römer, Clés pour le Pentateuque : État de la recherche et thèmes fondamentaux, Labor et Fides, coll. « Le Monde de la Bible » (no 65),‎ 2013 (ISBN 978-2-8309-1518-1)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


.