Ottignies-Louvain-la-Neuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ottignies-Louvain-la-Neuve
L’hôtel de ville (1881) à Ottignies
L’hôtel de ville (1881) à Ottignies
Blason de Ottignies-Louvain-la-Neuve
Héraldique
Drapeau de Ottignies-Louvain-la-Neuve
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Arrondissement Nivelles
Bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo)
Majorité Ecolo-Avenir-PS
Sièges
OLLN 2.0
Ecolo
PS
Avenir
31
12
10
4
5
Section Code postal
Ottignies
Céroux-Mousty
Limelette
Louvain-la-Neuve
1340
1341
1342
1348
Code INS 25121
Zone téléphonique 010
Démographie
Gentilé Ottintois(e)
Cérousien(ne)
Limelettois(e)
(Néo-)Louvaniste
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
31 190 (1er janvier 2014)
48,86 %
51,14 %
946 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
22,02 %
65,59 %
12,39 %
Étrangers 13,52 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 11,80 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 14 493 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 39.95′ N 4° 34.03′ E / 50.66583, 4.5671750° 39.95′ Nord 4° 34.03′ Est / 50.66583, 4.56717  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
32,96 km2 (2005)
46,56 %
12,21 %
39,09 %
2,14 %
Localisation
Situation de la ville au sein de la province du Brabant wallon
Situation de la ville au sein de la province du Brabant wallon

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Ottignies-Louvain-la-Neuve

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Ottignies-Louvain-la-Neuve
Liens
Site officiel olln.be

Ottignies-Louvain-la-Neuve (en wallon : Ocgniye-Li Noû Lovén) est une commune et ville francophone de Belgique, située dans la province du Brabant wallon, qui accueille sur son territoire l'Université catholique de Louvain.

La commune d'Ottignies-Louvain-la-Neuve regroupe les entités d'Ottignies, de Louvain-la-Neuve, de Limelette et de Céroux-Mousty.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ottignies.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Ottignies chevauche la vallée de la Dyle, au cœur du Brabant wallon. La commune est située à environ 25 kilomètres au sud-est du centre de Bruxelles, la capitale belge.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rixensart
Lasne, Rixensart Rixensart Wavre
Rixensart Rixensart Chaumont-Gistoux
Genappe Court-Saint-Étienne Mont-Saint-Guibert

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

  • Superficie : 3.397 ha
  • Altitude : de 50 à 150 mètres
  • Latitude nord : 50°40' - Longitude est : 4°30'

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les cours d’eau qui traversent la commune sont la Dyle et ses affluents, le Stimont, le Ry Pinchart, le Ry Angon, la Malaise et le Blanc-Ry.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les routes et autoroutes et est reliée à

Chemins de fer[modifier | modifier le code]

La gare d'Ottignies est la plus importante en Région wallonne en termes de navetteurs quotidiens (plus de 20 000)[1]. Elle est le carrefour entre les lignes menant à Bruxelles (ligne 161), à Namur (ligne 162), à Charleroi et à Louvain. Le bâtiment actuel a été érigé en 2000 pour remplacer un ancien édifice jugé inadapté.

Une petite jonction rendue indispensable par l'extension de l'Université permet de rejoindre Louvain-la-Neuve.

Un projet de RER autour de Bruxelles permettrait encore la densification des liaisons ferroviaires vers la capitale et dans la commune. Les travaux d'élargissement de la ligne vers Bruxelles à 4 voies au lieu de deux ont commencé dans la commune au début 2008.

Le 6 octobre 1895, un accident de chemin de fer a eu lieu sur la ligne 140 vers Charleroi Sud. Quatorze personnes y perdirent la vie. Cet événement est commémoré par un mémorial placé rue du Monument n°11.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1425, l’Université de Louvain accueillait des étudiants francophones et néerlandophones. C’est à la suite de la demande de ces derniers que les francophones partirent et que la ville de Louvain-la-Neuve et l'UCL furent créées.

Art nouveau à Ottignies

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Conseil communal[modifier | modifier le code]

Le Conseil communal se réunit le dernier mardi du mois, à 20 h 15, dans la Salle du Conseil communal de l'Hôtel de Ville. Il réunit les 29 Conseillers communaux.

Collège communal[modifier | modifier le code]

Le Collège communal se compose du bourgmestre et de six échevins :

Collège communal (en 2013)
Bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo) (affaires générales, développement durable, personnel, police, mobilité, voiries, espaces verts, patrimoine, contentieux)
Échevins
  1. Cédric du Monceau, (Avenir - anciennement ICH) (aménagement du territoire, urbanisme, régie foncière, affaires économiques, commerce, classes moyennes, affaires rurales)
  2. Jacques Benthuys (PS) (Enseignement, bâtiments, énergie, sécurité et hygiène, jumelages, coopération Nord-Sud, droits de l’homme, laïcité, protocole)
  3. Cécile Lecharlier (Ecolo) (Environnement, logement, famille, aînés, petite enfance, santé, accueil des personnes d’origine étrangère)
  4. David da Câmara Gomes (Ecolo) : culture, budget, finances, emploi, informatique
  5. Benoît Jacob (Avenir - anciennement ICH) Citoyenneté, information, participation, jeunesse, fêtes, tourisme, cultes.
  6. Annie Galban (PS) État civil, population, associations patriotiques, sports.

La nouvelle législation prévoit que le président du CPAS est désormais membre du Collège à part entière. Le Collège se réunit chaque semaine - en principe, le jeudi après-midi - dans les locaux de l’administration communale.

L'actuel secrétaire communal est Thierry Corvilain. Jeanne-Marie Oleffe, présidence du CPAS (Avenir - anciennement ICH) Politique sociale.

Bourgmestres[modifier | modifier le code]

Période Nom Parti
2000 - aujourd'hui Jean-Luc Roland Ecolo
1994 - 2000 Jacques Otlet PRL
1993 - 1994 Jacques Benthuys PS
1989 - 1993 Valmy Féaux PS
1958-1989 Yves du Monceau de Bergendael PSC
 ?  ?  ?
19??-19?? Auguste Devreux[2] (1860-1920) [3] à préciser
1890 - xx Alphonse de Thomaz de Bossière  ?
 ?  ?  ?
1819 - (après) 1848[4] Paul-Henri-Dominique de Marcq de Tiège[5]  ?
 ?  ?  ?

Jumelages et pactes d'amitié[modifier | modifier le code]

Ottignies-Louvain-la-Neuve est jumelée avec les villes suivantes[6] :

Jumelages[modifier | modifier le code]

Pactes d'amitié[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Au 1er octobre 2011, la commune comptait 31 090 personnes domiciliées, appartenant à 127 nationalités différentes et se répartissant comme suit :

  • Ottignies : 9 689 habitants
  • Céroux-Mousty : 4 900 habitants
  • Limelette : 5 542 habitants
  • Louvain-la-Neuve : 10 565 habitants

Folklore[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Demeester, Ottignies, première gare wallonne depuis 2005 t, in Vers l'Avenir, 28 février 2008.
  2. Pierre tombale au cimetière communal
  3. A. Devreux, entrepreneur de son état, a projeté, construit et habité un bâtiment : la double villa Marie et Les Rochettes, rue Albert 1er 7 & 9, reprise à l'inventaire du patrimoine remarquable de la Commune.
  4. "Le Baron de Marcq remplit depuis plus de 40 ans les fonctions de bourgmestre d'Ottignies. Son entrée en fonction remonte à 1819." Source: Le Livre d'Or de l'Ordre de Léopold. Par Ferdinand Veldekens. 1861.
  5. La Belgique ancienne et Moderne. Tarlier et alii, 1963
  6. http://www.olln.be/fr/visiter-decouvrir/presentation/jumelages.html
  7. Annuaire des communes jumelées

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ghislain Geron, Catherine Dhem, Geneviève Rulens (et alii autores) Patrimoine architectural et territoires de Wallonie. Court-Saint-Etienne, Mont-Saint-Guibert et Ottignies Louvain-la-Neuve. (Mardaga et Service Public de Wallonie) 2010, 223 pages.
  • Jean-Michel Bruffaerts, Ottignies sous l'Occupation 1940-1944, [Louvain-la-Neuve], Université Catholique de Louvain, 1987, 124 pp. (Séminaire d'histoire contemporaine / sous la direction de Jacques Lory) ;
  • Jean-Michel Bruffaerts, Une paroisse sous l'Occupation (1940-1944) : Saint-Rémy d'Ottignies, in Revue d'Histoire religieuse du Brabant wallon, V, 1991, n° 1, pp. 54–65.

Liens externes[modifier | modifier le code]