Pierre Omidyar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Omidyar

Description de l'image  Pomidyarji.jpg.
Nom de naissance Pierre Morad Omidyar
Naissance (46 ans)
Paris, Seine
Nationalité Drapeau de l’Iran Iranienne
Drapeau de la France Française
Drapeau des États-Unis Américaine
Pays de résidence Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Entrepreneur
Activité principale Fondateur et président d'eBay
Fondateur du Omidyar Network
Formation

Pierre Omidyar est un entrepreneur iranien, français, et américain né le à Paris. Il est le fondateur d'eBay.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris et issu d'une famille iranienne, Pierre Omidyar déménage aux États-Unis à l'âge de six ans. Élevé à Washington, il développe un intérêt pour l'informatique au collège. En 1988, diplôme d'informatique de l'Université Tufts en poche, il rejoint Claris, une filiale d'Apple, pour l'écriture du logiciel MacDraw. En 1991 il cofonde Ink Development, une startup dans l'informatique qui est renommée eShop, une société de commerce électronique.

C'est à 28 ans qu'il commence l'écriture du site AuctionWeb (littéralement « réseau d'enchères ») qui devient par la suite eBay en 1995 (raccourci de « Echo Bay Technology », le premier nom de la société[1]).

Avec une fortune estimée en 2008 par Forbes à 7,7 milliards de dollars[2], Pierre Omidyar et son épouse Pamela sont des philanthropes connus qui ont fondé Omidyar Network dans le but d'augmenter la portée des investissements de la fondation Omidyar en soutenant, non seulement des projets à but non-lucratif, mais aussi des entreprises à but lucratif et des actions publiques qu'ils considèrent comme favorisant l'auto-habilitation.

First Look Media[modifier | modifier le code]

Le , Pierre Omidyar annonce qu'il va financer à hauteur de 250 millions de dollars un nouveau média lancé par Glenn Greenwald, en collaboration avec Laura Poitras et Jeremy Scahill[3], dont l'objectif est de contribuer à la « recherche de la vérité » et de « préserver et renforcer le rôle que le journalisme joue dans la société[4],[5]».

Le , Pierre Omidyar annonce avoir débloqué une première tranche de 50 millions de dollars, afin de lancer prochainement le groupe de médias First Look Media[6].

Le , Pierre Omidyar annonce le lancement du magazine en ligne The Intercept, la première publication de First Look Media[7],[8],[9]. A court terme, le magazine doit servir de plateforme pour présenter les documents sur la NSA révélés par Edward Snowden et ainsi poursuivre la publication d’enquêtes sur la surveillance globale par les États-Unis[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The history of ebay - Happy Living
  2. (en) The World's Billionaires : #120 Pierre Omidyar - Forbes, 5 mars 2008
  3. (en) Jay Rosen, « Why Pierre Omidyar decided to join forces with Glenn Greenwald for a new venture in news », Jay's Rosen Press Link,‎ 16 octobre 2013 (lire en ligne)
  4. (en) Pierre Omidyar, « My Next Adventure in Journalism », OmidyarGroup.com,‎ 16 octobre 2013 (lire en ligne)
  5. « Le fondateur d'eBay financera le nouveau média de Glenn Greenwald », Le Monde,‎ 16 octobre 2013 (lire en ligne)
  6. Pierre Omidyar Provides Initial Funding of $50M to Establish First Look Media, 19 décembre 2013
  7. (en) « Glenn Greenwald's new website launches with fresh NSA revelations - The Intercept one of several sites to be launched by new media company First Look, started by eBay founder Pierre Omidyar », The Guardian,‎ 10 février 2014 (lire en ligne)
  8. « Le nouveau média du créateur d'eBay démarre avec une révélation sur la NSA », Libération,‎ 10 février 2014 (lire en ligne)
  9. Mehdi Atmani, « «The Intercept», le site né des révélations sur la NSA », Le Soir,‎ 10 février 2014 (lire en ligne)
  10. (en) The Intercept, « About The Intercept », FirstLook.org/theintercept, sur The Intercept,‎ 2014-02-10 (consulté en 2014-02-10)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]