Jeremy Scahill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeremy Scahill
Image illustrative de l'article Jeremy Scahill

Naissance (40 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession journaliste
Autres activités Écrivain
Site internet firstlook.org/theintercept
Médias
Média principal The Intercept
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis

Jeremy Scahill (né le ) est un écrivain et journaliste d'investigation américain. Il est notamment correspondant pour le programme télé et radio Democracy Now! Il est l'auteur de Blackwater. L'ascension de l'armée privée la plus puissante du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeremy Scahill est né à Chicago et a grandi dans la banlieue de Milwaukee. Ses parents, Michael et Lisa Scahill, tous deux infirmiers, sont des activistes politiques[1]. Il est diplômé de le la Wauwatosa East High School en 1992[2]. Après avoir abandonné l'université, il travaille pendant plusieurs années sur la côte est dans des foyers pour sans-abri. Il commence comme stagiaire non rémunéré pour l'émission d'actualités Democracy Now!. Il y apprend les aspects techniques de la radio, et approche le « journalisme comme commerce, plutôt qu'académiquement »[3].

En 2008, il publie son premier livre Blackwater. L'ascension de l'armée privée la plus puissante du monde (Blackwater:The Rise of the World's Most Powerful Mercenary Army) consacré à la société militaire privée (SMP) américaine Blackwater. Selon Thierry Leclère de Télérama, « l’extraordinaire enquête du journaliste américain Jeremy Scahill sur le cauchemar de la sécurité privée aux États-Unis [...] montre jusqu’à quelle folie peut mener cette politique de privatisation de la sécurité (ex-) publique »[4].

En 2013, il publie son second livre Dirty Wars, Le nouvel art de la guerre (Dirty Wars: The World Is a Battlefield) qui traite de la guerre contre le terrorisme. Selon Olivier Pascal-Moussellard de Télérama, « dans la grande tradition de l'investigation anglo-saxonne, l'auteur accumule avec une précision d'horloger les pièces de son dossier, et laisse le lecteur tirer seul les conclusions. Dont celle-ci : par ses méthodes – la torture organisée, l'assassinat institué, l'infraction tous azimuts du droit international –, cette « guerre contre le terrorisme » multiplie les atteintes graves à la Constitution des États-Unis. [...] Cette guerre contre le terrorisme s'annonce en fait perpétuelle, le monde – entier – est son champ de bataille et, selon certains hauts fonctionnaires américains, « le programme d'assassinats ciblés devrait durer au moins une autre décennie ». »[5].

Le , Jeremy Scahill lance avec Glenn Greenwald et Laura Poitras le magazine en ligne The Intercept, la première publication du Groupe First Look Media financé à hauteur de 250 millions de dollars par Pierre Omidyar[6],[7],[8]. À court terme, le magazine doit servir de plateforme pour présenter les documents sur la NSA révélés par Edward Snowden et ainsi poursuivre la publication d’enquêtes sur la surveillance globale par les États-Unis[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jeremy Scahill, Chatham House, 2013

en anglais[modifier | modifier le code]

  • Blackwater : The Rise of the World's Most Powerful Mercenary Army, Serpent's Tail,‎ , 560 p. (ISBN 978-1846686528)
  • Dirty Wars : The World Is a Battlefield, Serpent's Tail,‎ , 352 p. (ISBN 978-1846688508)

en français[modifier | modifier le code]

  • Blackwater : L'ascension de l'armée privée la plus puissante du monde [« Blackwater:The Rise of the World's Most Powerful Mercenary Army »], Actes Sud,‎ , 392 p. (ISBN 978-2742778577)
  • Dirty Wars : Le nouvel art de la guerre [« Dirty Wars:The World Is a Battlefield »], Lux Éditeur,‎ , 704 p. (ISBN 978-2895961796)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Author Jeremy Scahill discusses how Blackwater is changing how war is waged sur le site Indyweek
  2. Real Time Episode 249 sur le site HBO
  3. Journalist Jeremy Scahill Speech n the Iraq War, Blackwater & WikiLeaks sur le site cspan
  4. [1] Mais que fait la police ? Elle se privatise, et l’armée aussi…, 17 décembre 2008
  5. [2] Le Nouvel Art de la guerre : Dirty Wars, 10 mai 2014
  6. (en) « Glenn Greenwald's new website launches with fresh NSA revelations - The Intercept one of several sites to be launched by new media company First Look, started by eBay founder Pierre Omidyar », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  7. « Le nouveau média du créateur d'eBay démarre avec une révélation sur la NSA », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. Mehdi Atmani, « «The Intercept», le site né des révélations sur la NSA », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  9. (en) The Intercept, « About The Intercept », FirstLook.org/theintercept, The Intercept,‎ (consulté le 10 février 2014)