Philippe de Savoie-Nemours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe de Savoie, né en 1490 au château de Bourg-en-Bresse, mort à Marseille le 25 octobre 1533, fut comte de Genève de 1514 à 1533 et duc de Nemours de 1515 à 1533. Il était fils de Philippe II, duc de Savoie et prince de Piémont, et de Claudine de Brosse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est d'abord destiné à une vie ecclésiastique : Dès l'âge de cinq ans, il est élu évêque de Genève .C'est, pour le XV° siècle, le quatrième prince de la Maison de Savoie nommé à la tête de cet important diocèse, après Pierre(1451-1458), Jean-Louis(1460-1482), et François(1484-1490).Il est pourvu en commende de la Prévôté de l'Hospice du Grand-Saint-Bernard (1494-1509), des abbayes de Saint-Juste à Susa et de Saint-Pierre de Rivalta en 1502. Il participe à la bataille d'Agnadel le 14 mai 1509 au côté du roi de France, puis renonce à son évêché qu'il confie à Charles de Seyssel en novembre 1509, et à ses bénéfices ecclésiastiques pour se consacrer entièrement à la politique intérieure et extérieure menée par son frère, le duc Charles III de Savoie. Il reçoit alors en apanage le Genevois et le Faucigny, en 1514.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Il épousa en septembre 1528 Charlotte d'Orléans (1512 † 1549), fille du duc de Longueville Louis Ier, et de Jeanne de Bade. À cette occasion, son neveu François Ier lui donna le duché de Nemours[1].

Ils eurent :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph-Antoine Besson Mémoires pour l'histoire ecclésiastique des diocèses de Genève, Tarantaise,Aoste et Maurienne et du dècanat de Savoye, Henault imprimeur-libraire, Nancy 1759.