Julien de Médicis (1478-1516)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Médicis et Julien de Médicis.
Julien de Médicis

Julien de Médicis, en italien Giuliano de' Medici (1478/1479 - 17 mars 1516), créé duc de Nemours en 1515, était l'un des trois fils de Laurent de Médicis, dit le Magnifique, ses frères étant Pierre de Médicis, dit Pierre II l'infortuné, et Jean de Médicis qui devint pape sous le nom de Léon X.

En 1512, il se démet peu après en faveur de son neveu pour occuper les fonctions de Capitaine de la Garde Pontificale à Rome, au poste même qu'occupa naguère César Borgia sous le pontificat de son père Alexandre III.

Il épousa en février 1515, Philiberte de Savoie (fille du duc Philippe II de Savoie), à la cour de France[1],[2].

Il aura un fils naturel, Hippolyte de Médicis, d’une dame noble, Pacifica Brandini, dont Julien de Médicis abusa lors d’une visite à Urbino dans la province de Pésaro  après s’être enivré.

Son monument funéraire est un des deux tombeaux des Médicis réalisés par Michel-Ange dans la Sagrestia Nuova de la basilique San Lorenzo de Florence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Julien de Médicis (1478-1516) » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)
  2. (en) Giuliano di Lorenzo de' Medici