Marguerite de Clisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clisson (homonymie).

Marguerite de Clisson, dite Margot (v.1372 - 1441), fille du connétable Olivier V de Clisson et de Catherine Béatrix de Laval, fut comtesse de Penthièvre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle épouse le 20 janvier 1388 Jean Ier de Châtillon, comte de Penthièvre qui décède en 1404 ; elle est connue pour avoir passé sa vie à intriguer pour mettre un de ses fils à la tête du duché de Bretagne.

En mai 1420[1], l'ambitieuse comtesse de Penthièvre qui résidait dans la citadelle de Châteauceaux (devenue Champtoceaux), tendit un piège au duc Jean V, ainsi qu'à son frère le comte d'Étampes, et les fit prisonniers. Marguerite de Clisson fut obligée de fuir après le siège de la citadelle par l'armée bretonne, qui dura 4 mois et 18 jours. À la suite de cet attentat, le duc Jean V ordonna aux habitants de Châteauceaux de démonter la citadelle pierre par pierre et leur interdit de reconstruire sur les ruines de celle-ci, les biens des Penthièvre furent quant à eux confisqués et Clisson devint l'apanage de Richard d'Etampes.

Elle fit édifier le porche de la fontaine Saint-Brieuc en 1420.

En Bretagne, au moins quatre rues portent son nom, d'après Les Noms qui ont fait l'histoire de Bretagne, 1997.

Source[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]