PZL TS-11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif PZL TS-11 Iskra Su-27 silhouette.svg
TS-11 RB3.jpg
TS-11 Iskra bis B

Constructeur Drapeau : Pologne PZL-Mielec
Rôle Avion d'entraînement
Premier vol 5 février 1960
Mise en service 1963
Date de retrait Toujours en service
Nombre construits 424
Équipage
1 élève et 1 instructeur
Motorisation
Moteur WSK SO-3 (en)
Nombre 1
Type moteur à réaction
Poussée unitaire 9,81 kN
Dimensions
Envergure 10,06 m
Longueur 11,15 m
Hauteur 3,50 m
Surface alaire 17,15 m2
Masses
À vide 2 560 kg
Avec armement 3 734 kg
Maximale 3 840 kg
Performances
Vitesse de croisière 600 km/h
Vitesse maximale 720 km/h
Vitesse de décrochage 140 km/h
Plafond 11 000 m
Rayon d'action 1 250 km
Charge alaire 213 kg/m2
Rapport poussée/poids 0,30
Armement
Interne canon NS-23 (en) ou NR-23 (en) de 23 x 114 mm dans le nez
Externe 4 pylônes sous les ailes
400 kg de bombes, de roquettes ou de canons

Le PZL TS-11 Iskra est un avion d'entraînement polonais, utilisé par l'armée de l'air polonaise et indienne. C'est l'avion de formateur le plus utilisé de l'armée polonaise, le plus ancien avion à réaction encore en service en Pologne, mais aussi l'un des plus fiables.

Développement[modifier | modifier le code]

L'avion a été conçu suite à une demande de l'armée de l'air polonaise qui voulait un avion à réaction d'entraînement. Le constructeur principal était Tadeusz Sołtyk (en) - par conséquent, l'appareil sera désigné "TS". Cet avion fut le premier avion à réaction à être conçu en Pologne. Le développement commença en 1957, le premier prototype était propulsé par un moteur britannique importé, le Armstrong Siddeley Viper 8 de 7,80 kN, et a volé le 5 février 1960. Les deux prototypes suivants étaient propulsés par une copie polonaise du Viper, le WSK HO-10, et ont volé en mars et juillet 1961.

Le nouvel avion rempli les conditions exigées et, après les essais, a été accepté dans l'armée de l'air polonaise comme le TS-11 bis A Iskra, et entre en production en 1963. Vers 1966, les avions sont produits avec un nouveau moteur polonais, le WSK SO-1, d'une poussée de 9,80 kN. À partir de 1969, les WSK SO-3 sont utilisés pour élargir le temps entre chaque révision et, plus tard, sort une nouvelle version améliorée, le WSK SO-3W, d'une poussée de 10,80 kN.

Conception[modifier | modifier le code]

Le TS-11 est un avion à réaction avec un fuselage tout en métal, d'une configuration conventionnelle, avec des ailes trapézoïdales à faible angle. Les entrées d'air sont dans les ailes, près du fuselage. L'échappement de gaz de l'unique moteur se situe sous la queue de l'appareil, ce qui lui donne une silhouette inhabituelle vu de profil. Les deux hommes d'équipage ont des sièges éjectables. L'avion n'a pas de radar (sauf à partir du TS-11R), mais peut être équipé d'appareils photos et de caméras.

La Pologne est actuellement en train de développer une nouvelle variante, le TS-11S Spark, qui permettra de rallonger une nouvelle fois la durée de vie de l'appareil. Il sera équipé d'une nouvelle avionique, d'une structure renforcée et d'un nouveau moteur.

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

En 1964, le prototype du TS-11 battu 4 records mondiaux dans sa catégorie, parmi eux, le record de vitesse, en atteignant 839 km/h. Le Iskra entra en compétition pour tenter de devenir l'avion d'entraînement standard du Pacte de Varsovie, mais à cause d'une décision politique, c'est finalement l'Aero L-29 Delfin tchécoslovaque qui fut choisi. La Pologne devint le seul pays du pacte à utiliser l'Iskra. 424 exemplaires furent construits jusqu'en 1987. 50 Iskra bis D furent exportés vers l'Inde en 1975, et 26 autres dans les années 1990.

En 2002, la Pologne avait encore 110 TS-11, dont 5 TS-11R. Le Iskra est devenu le premier et le seul avion à réaction d'entraînement polonais à avoir été en service pendant aussi longtemps, et le programme pour un éventuel successeur, le PZL I-22 Iryda (plus tard désigné M-93 Iryda), fut un échec pour plusieurs raisons et seulement quelques Iryda furent construits. En Inde, tous les Iskra ont été retirés du service le 16 décembre 2004.

Depuis 1969, les TS-11 sont utilisés par les pilotes de l'équipe acrobatique polonaise, d'abord appelée "Rombik", et actuellement "Biało-Czerwone Iskry" ("Requins Blancs-et-rouges").

Variantes[modifier | modifier le code]

  • TS-11 Iskra bis A : Avion d'entraînement biplace. L'Iskra bis A était le premier modèle de production.
  • TS-11 Iskra bis B / TS-11 Iskra 100 : Avion d'entraînement biplace, avec 4 pylônes sous les ailes capable d'emporter de l'armement.
  • TS-11 Iskra bis C / TS-11 Iskra 200 Art : Avion de reconnaissance monoplace développé en 1971. Il avait une caméra sous le fuselage et une capacité d'emport de carburant accrue. Seulement 5 appareils furent construits en 1972, et furent convertis en avions d'entraînement en 1983.
  • TS-11 Iskra bis D / TS-11 Iskra 200 SB : Avion d'entraînement biplace développé en 1973. 15 de ces appareils furent construits pour l'armée de l'air indienne, leur charge utile a été augmentée.
  • TS-11 Iskra bis DF : Avion de reconnaissance/entraînement biplace développé en 1974. Il peut emporter de l'armement et 3 caméras.
  • TS-11 Iskra R : Avion de reconnaissance navale biplace, équipé d'un radar RDS-81. Six Iskra reconvertis en 1991.
  • TS-11 Iskra BR 200 : Prototype d'avion d'attaque et de reconnaissance monoplace créé en 1972. L'appareil n'est pas entré en production.
  • TS-11 Iskra MR : TS-11 avec une avionique modernisée en accord avec les normes de l'OACI, utilisé par la "Biało-Czerwone Iskry" depuis 1998.
  • TS-11 Iskra Jet / TS-11 Spark : Après avoir été retiré du service, il a été désarmé et vendu à des utilisateurs privés aux États-Unis, en Australie et dans d'autres pays en tant que "warbird", considéré comme excellent grâce à sa grande maniabilité et à ses deux sièges.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Inde Inde : L'armée de l'air indienne avait reçu 76 appareils à partir de 1975. Ils ont tous été retirés du service en décembre 2004. Cependant, le TS-11 est considéré par les pilotes comme le meilleur avion d'entraînement que l'Inde n'ait jamais utilisé.
  • Drapeau de la Pologne Pologne : L'armée de l'air polonaise

voir aussi[modifier | modifier le code]

Aéronefs comparables

TS-7 (en) - TS-8 - TS-9 (en) - TS-11 - TS-15 - TS-16 (en) - TS-17

Références[modifier | modifier le code]

  • "Poland's Veteran Spark". Air International, mars 1979, Vol 16 No. 3. Bromley, UK:Fine Scroll Publishing. p. 126–131.
  • (en) John W.R. Taylor (éditeur), Jane's all the world's aircraft, 1976-77, New York, Franklin Watts Inc,‎ 1976 (ISBN 978-0531032602).

Liens externes[modifier | modifier le code]