Obenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obenheim
La mairie d'Obenheim.
La mairie d'Obenheim.
Blason de Obenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Sélestat-Erstein
Canton Erstein
Intercommunalité C.C. du Rhin
Maire
Mandat
Rémy Schenk
2014-2020
Code postal 67230
Code commune 67338
Démographie
Population
municipale
1 399 hab. (2011)
Densité 175 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 39″ N 7° 41′ 24″ E / 48.3608, 7.69 ()48° 21′ 39″ Nord 7° 41′ 24″ Est / 48.3608, 7.69 ()  
Altitude Min. 154 m – Max. 159 m
Superficie 7,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Obenheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Obenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Obenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Obenheim

Obenheim est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé entre le canal du Rhône au Rhin et le Rhin lui-même, au nord du Ried, à 22 km au sud de Strasbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monstres anguipèdes sur un bloc sculpté du IIe siècle (Musée archéologique de Strasbourg).

Durant l'hiver 1944-1945, Obenheim fut le théâtre de la résistance héroïque des soldats de la 1re DFL pour sauver Strasbourg de l'opération Nordwind lancée par les troupes allemandes depuis la poche de Colmar. Après avoir tenu leurs positions, les troupes françaises se replient sur Boofzheim puis sur Obenheim dans la nuit du 8 au 9 janvier 1945. Le BM24 se retrouve encerclé dans le village d'Obenheim et cela malgré les tentatives de désengagement de la part des troupes situées à Benfeld. L'ordre de résister jusqu'au bout leur est donné. Les soldats en viennent rapidement à affronter les chars Tigre allemands au fusil et la grenade. Une pluie incessante d'obus s'abat sur le village qui n'est plus qu'un immense brasier. Les incitations allemandes à la reddition sont rejetées. Le 11 janvier, les troupes allemandes, supérieures en nombre malgré de lourdes pertes, submergent les défenseurs du village qui, à court de munition, détruisent leur équipement avant de se rendre et d'être envoyés en Allemagne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Obenheim

Les armes d'Obenheim se blasonnent ainsi :
« D'azur à la bande d'or accompagnée, en chef, d'un bouquetin saillant d'argent accorné et onglé aussi d'or et, en pointe, d'une bâtisse à colombage aussi d'argent posée sur un mont cousu de sinople mouvant de la pointe. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Rémy Schenck[2]    
mars 2001 mars 2008 Roger Karst    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 399 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
523 425 497 699 750 722 724 784 870
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
870 918 922 932 851 877 873 856 857
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
835 880 892 832 808 885 816 838 864
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
901 1 042 1 127 1 130 1 078 1 214 1 352 1 390 1 399
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Molières (Dordogne) (France)

Drapeau de la France Ouessant (France)

Obenheim s'est jumelé avec deux autres cités du Périgord en juillet 2007.

  • Alles sur Dordogne 24480
  • Cadouin 24480 comme pour Molières Obenheim a été évacué dans ces villages entre 1939 et 1940

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lotissement des Jardins créé en 1997 situé à la sortie du village en direction de Daubensand.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roland Chrapatyj, Obenheim, une cité, une histoire, Carré Blanc, Strasbourg, 2002, 96 p.
  • Fondation B. M. 24, La bataille d'Obenheim 4-11 janvier 1945, Le Verger éd., Illkirch-Graffenstaden, 2004 (rééd.), 319 p. (ISBN 2-84574-052-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]