Oberheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oberheim Electronics était une société spécialisée dans la fabrication de synthétiseurs et d'effets fondée par l'ingénieur américain Tom Oberheim.

Histoire de la société[modifier | modifier le code]

De fournisseur à fabricant[modifier | modifier le code]

Tom Oberheim est au départ ingénieur en informatique, mais sa passion pour la musique et la réalisation de divers modules électroniques pour ses amis musiciens le pousse à créer sa société en 1970. La même année, il conçoit un modulateur en anneau pour Maestro, un sous-traitant de Norlin Music (un très gros distributeur). Ce produit se vendra très bien.

Également revendeur de synthétiseurs ARP, Tom Oberheim crée en 1972 comme produit complémentaire un séquenceur numérique, le DS-2, puis en 1974 un générateur de sons très complet appelé SEM (Synthesizer Expansion Module) qui servira de base à la conception des premiers claviers polyphoniques (Two voice, Four voice…) en 1975 avec l'aide de la société E-mu. Oberheim devient alors indépendant de son distributeur Norlin.

Succès et déclin[modifier | modifier le code]

Une boîte à rythmes Oberheim DX non MIDI

La série OB (OB-1, OB-X, OB-Xa) conçue à partir de 1978 rend la marque célèbre auprès des musiciens qui apprécient les sons particulièrement dynamiques et puissants de ces claviers. La production continuera avec des synthétiseurs modernes pilotés par micro-processeur (OB-8, Matrix-12, Xpander, boîtes à rythmes DX et DMX) en partie fabriqués au Japon, puis Oberheim fait faillite en 1985 malgré d'excellentes ventes. La société est rapidement recrée sous le nom Oberheim ECC et lance de nouveaux modèles (Matrix 6, matrix 1000) et des accessoires (l'arpégiateur Cyclone, le Prommer pour programmer ses propres échantillons, le strummer et le Drummer pour les guitaristes, etc). Finalement, la marque est rachetée par Gibson en 1991. Quelques effets (dont le fameux Echoplex) et l'OB-Mx, un synthétiseur en rack avec filtres interchangeables conçu par Don Buchla sortent en 1993.

Tom Oberheim quant à lui s'est retiré en 1987 pour fonder Marion Systems, une société spécialisée dans la fabrication de modules complémentaires pour les échantillonneurs Akai et de synthétiseurs analogiques en rack (MSR-2, Prosynth) proches des Matrix-6 et 1000. Il a participé à la conception de l'Adrenalinn, un processeur d'effets créé par Roger Linn.

Très récemment le distributeur et fabricant italien Viscount a réutilisé le nom Oberheim pour la commercialisation de l'OB-12, un synthétiseur entièrement numérique basé sur la modélisation analogique, des effets pour guitares, des claviers de commande MIDI et un émulateur d'orgue Hammond, l'OB-3².

Liste des produits Oberheim[modifier | modifier le code]

Un OB-1
Un OB-X
Un OB-12
  • DS-2, séquenceur numérique (1972)
  • SEM, expandeur synthétiseur (1974)
  • 2 voice, 4 voice, 8 voice (1974 - 1976)
  • OB-1, synthétiseur monophonique programmable (1978)
  • OB-X, synthétiseur polyphonique programmable (1979)
  • OB-Sx, synthétiseur polyphonique préprogrammé (1980)
  • DMX, boîte à rythmes (1980)
  • OB-Xa, synthétiseur polyphonique programmable (1981)
  • OB-8, synthétiseur polyphonique programmable (1982)
  • DX, boîte à rythmes (1982)
  • DSX, séquenceur numérique (1982)
  • Matrix-12, expandeur, synthétiseurs polyphoniques programmables (1984)
  • Matrix-6, synthétiseur polyphonique programmable (1986)
  • OB-Xk, clavier de commande (1986)
  • Prommer DMS, échantillonneur (1986)
  • DPX-1, échantillonneur (1987)
  • Matrix-1000, synthétiseur polyphonique en rack (1988)
  • OB-Mx, synthétiseur modulaire par Don Buchla (1993)
  • OB-12, synthétiseur à modélisation par Viscount (2000)