Uttenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uttenheim
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul en reconstruction
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul en reconstruction
Blason de Uttenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Sélestat-Erstein
Canton Erstein
Intercommunalité C.C. du Pays d'Erstein
Maire
Mandat
Christian Huck
2014-2020
Code postal 67150
Code commune 67501
Démographie
Population
municipale
571 hab. (2011)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 43″ N 7° 35′ 53″ E / 48.4119, 7.5981 ()48° 24′ 43″ Nord 7° 35′ 53″ Est / 48.4119, 7.5981 ()  
Altitude Min. 153 m – Max. 159 m
Superficie 4,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Uttenheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Uttenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uttenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uttenheim

Uttenheim est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Uttenheim se situe à côté de Matzenheim, Westhouse et Bolsenheim.

Uttenheim est situé a 6.5 km de Erstein et 26 km de Strasbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du village pourrait remonter à l'époque romaine, si l'on en croit l'inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Une population plus ou moins importante à l'époque mérovingienne (environ 460-750) est néanmoins certaine. En effet, lors de travaux d'adduction d'eaux au nord du village en 1952, sept sépultures provenant d'un cimetière mérovingien ont été mises au jour.

C'est aussi durant cette période, en l'an 677 plus précisément, lors de la fondation de l'abbaye d'Ebersmunster par le duc d'Alsace Aldaris, que des donations furent faites à cette abbaye, donations situées sur le ban d'Uttenheim. Mais ce n'est qu'environ un siècle plus tard qu'est mentionné pour la première fois officiellement le nom du village : en l'an 788, il s'appela Ottinghaim, ce qui reste assez près, phonétiquement, du nom d'Uttenheim en dialecte, Uadna. Il s'appellera alors successivement Veratesheim (817), Ousenheim (1156), Outenheim (1183), Udenheim (1240), Uotenheim (1270), Utenheim (1339), avant de prendre son nom définitif en 1422.

Le village a appartenu à l'évêque de Strasbourg et d'autre part aux landgraves de Werde jusqu'en 1232. À cette date, Henri, comte de Werde, donne définitivement à titre de fief oblat à l'évêque de Strasbourg, Monseigneur Mandrescheid, sa cour sise Uttenheim et d'autres biens situés ailleurs. Il y eut ensuite des changements fréquents, et en 1790, la famille Reinach-Werd perd définitivement le titre et la terre. Mais revenons quelques siècles en arrière, pour bien comprendre les différents et principaux changements subis par Uttenheim. En 1147, Uttenheim donne son nom à une famille de nobles. Ceux-ci achetèrent plus tard le château de Ramstein, près de Scherwiller, et deviendront dès lors les Uttenheim de Ramstein. Issus d'une famille de paysans qui se sont peu à peu enrichis et cultivés, les Uttenheim ont été anoblis et nommés chevalier d'Uttenheim, et admis au sein de l'ordre Teutonique. Différents documents font état de nombreuses possessions dans le village. La lignée s'éteindra en 1669 à la mort de Bernard-Frédéric d'Uttenheim-Ramstein. Les figures les plus marquantes de la famille furent Berthold, abbé de Schuttern de 1245 à 1252, Jean III, abbé de Herrenalb, mort en 1478, Christophe (1457-1527) et Craton Hoffmann (1450-1501).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Uttenheim

Les armes d'Uttenheim se blasonnent ainsi :
« De sable à la bande d'or. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie d'Uttenheim
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Pierre Grignon[2]    
mars 2001 mars 2008 Pierre Grignon    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 571 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490 431 501 608 638 632 650 666 674
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
628 605 566 517 525 567 548 556 557
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
485 480 456 398 434 416 418 378 383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
393 393 380 387 428 533 572 578 571
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Schlaefli, « Notes sur le clergé paroissial d'Uttenheim jusqu'en 1648 », in Annuaire de la Société d'histoire des quatre cantons, 2008, no 26, p. 73-80

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :