Westhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Westhouse.
Westhouse
Maisons à colombages.
Maisons à colombages.
Blason de Westhouse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Arrondissement de Sélestat-Erstein
Canton Canton d'Erstein
Intercommunalité Communauté de communes de Benfeld et environs
Maire
Mandat
Claude Wissenmeyer
2014-2020
Code postal 67230
Code commune 67526
Démographie
Gentilé Westhousien(ne)s
Population
municipale
1 419 hab. (2011)
Densité 119 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 52″ N 7° 35′ 24″ E / 48.3977777778, 7.59 ()48° 23′ 52″ Nord 7° 35′ 24″ Est / 48.3977777778, 7.59 ()  
Altitude Min. 153 m – Max. 159 m
Superficie 11,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Westhouse

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Westhouse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Westhouse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Westhouse
Liens
Site web Westhouse.info

Westhouse est une commune française située entre Strasbourg et Sélestat, dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrée du village de Westhouse
L'artère principale du village de Westhouse
Maison à colombages
Maisons à colombages

Située en plein cœur de la Plaine d'Alsace, dans le canton d'Erstein et l'arrondissement de Sélestat-Erstein à l'intersection des routes départementales D206 et D213. Westhouse est entourée des villages d'Uttenheim, Benfeld, Sand, Kertzfeld et Valff. La Scheer coule au Sud et à l'Est du village, l'Andlau borde l'Ouest du ban communal, aux confins du Bruch de l'Andlau, zone caractérisée par sa forêt de plaine et ses prairies humides. La localité est desservie par la route départementale 1083 ainsi que la gare de Benfeld.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau qui passe à Westhouse est la Scheer, petite rivière issue d'un bras de l'Aubach près de Scherwiller ; au-delà du village en forêt et dans les prairies humides coule l'Andlau rivière plus importante qui prend sa source au pied du Champ du Feu - Le Hohwald.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Du germanique West «ouest» + hausen «maisons», francisé en house.
  • westhusen (1204), Vesthausen (1793), Westhausen (1801).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est déjà occupée dès les premiers siècles de notre ère par les troupes romaines qui vont y établir un important centre administratif. En 1139, le couvent de Gergenbach possède des biens dans la commune ainsi que l'abbaye de Honcourt à partir de 1162. Vers le XIe siècle, le village de Weshouse fait partie des biens appartenant aux Habsbourg qui le cèdent en fief en 1278 au chevalier de Graiffenstein (originaire de Saverne). Dès le XIIe siècle, les barons de Westhausen contrôlent une partie du village, l'autre partie étant échue aux nobles des Rathsamhausen zum Stein. Le village restera sous la dépendances des Rathsamhausen de 1369 à 1689. En 1706, le comte de Wurmser dernier seigneur du fief, y possède un château qui sera transformé en ferme après la Révolution. En 1648, le Traité de Westphalie qui met fin à la guerre de Trente Ans transfère les droits des Habsbourg à la France. Une église dont il subsiste d'importants vestiges au XIXe siècle, se trouve dans le cimetière fortifié et entouré d'un fossé. Westhouse possède une synagogue construite en 1856 et détruite lors de la Seconde Guerre mondiale. Le village a de nombreuses fermes dont beaucoup datent du XVIIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Westhouse

Les armes de Westhouse se blasonnent ainsi :
« Chevronné et contre-chevronné d'azur et d'or de quatre pièces. »[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Commune essentiellement agricole, elle est établie au milieu des champs où l'on cultive le maïs, le blé, le tabac et les betteraves sucrières pour l'essentiel. La commune compte par ailleurs plusieurs artisans (menuisier, électricien) ou entreprises de services (transport, terrassement ou battage agricole), ainsi que quelques commerces de proximité (boulanger-pâtissier, coiffeur, esthéticiennes). L'absence d'industrie et de zone artisanale confèrent à cette commune le calme d'une commune dortoir, à mi-chemin entre Strasbourg et Sélestat.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Claude WISSENMEYER    
mars 2008 mars 2014 Claude WISSENMEYER    
mars 2001 mars 2008 Claude WISSENMEYER    
mars 1976 mars 2001 Raymond SPECHT    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 419 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
803 658 933 1 022 1 224 1 258 1 221 1 260 1 278
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 266 1 264 1 261 1 238 1 185 1 241 1 211 1 141 1 145
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 100 1 096 1 067 977 1 021 988 972 946 921
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
932 941 922 953 1 170 1 351 1 382 1 375 1 398
2011 - - - - - - - -
1 419 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Matthieu (1895)
Mairie de Westhouse

Église Saint-Matthieu[modifier | modifier le code]

La première église date du XIe siècle. Un peu plus tard, on entoura l'église d'un cimetière fortifié et d'un large fossé. Ce fossé fut remblayé entre 1848 et 1860. Au cours des siècles, l'église de Westhouse va subir de nombreuses transformations : le bas de la tour remonte au XIe siècle, la nef et le chœur ont été aménagé entre 1720-1724. À plusieurs reprises, la foudre s'abattra sur le clocher nécessitant autant de réparations. Pendant la Révolution, la grande croix du clocher est descendue conformément aux nouvelles instructions bannissant tout objet du culte. Petit à petit, l'église de Westhouse tomba à l'abandon. À partir de 1860, l'abbé Foessel originaire de Meistratzheim décida de relever le défi en décidant de reconstruire une nouvelle église. Mais les choses trainèrent jusqu'en 1878 avec l'exhumation des tombes qui se trouvaient dans le cimetière à côté de l'ancienne église pour les transférer vers le nouveau cimetière. Ce n'est finalement qu'en 1892 que le Conseil municipal approuve le projet de construction d'une nouvelle église. L'ancienne église avait une tour érigée au XIIIe siècle qui fut démolie le 4 mars 1895. En 1895, les travaux de la nouvelle église peuvent commencer, tout en conservant certains vestiges de l'ancienne église qui vont être incorporés au nouvel édifice. La nouvelle église gothique est bâtie entre 1895 et 1897 sur les vestiges des édifices antérieurs. L’évêque (Bischof) Marbach bénit la nouvelle église le 18 août 1897.L'église sera restaurée plusieurs fois, l’intérieur en 1965, l’extérieur en 1995. Le clocher qui domine la plaine est le plus haut entre Strasbourg et Sélestat.

Chapelle Saint-Ulrich (XIIe siècle, au lieu-dit du Holzbad)[modifier | modifier le code]

Fresque de la chapelle Saint-Ulrich, la création d'Adam

A 1 km, à l'ouest du village se trouve le lieu-dit de Holtzbach où se trouvait autrefois un bain dont on attribue la découverte à un miracle opéré au Xe siècle par saint Uldaric, en l'honneur duquel les habitants ont élevé au XIIe siècle une chapelle. À l'intérieur de cette chapelle, on découvre une simple nef et un petit chœur qui remontent au XVIIIe siècle. À l'intérieur de cette chapelle on trouve de superbes peintures murales du XIVe siècle représentant la création du monde ainsi que des scènes de l'ancien testament. Au-dessus de l’entrée, sur le mur du fond, on découvre une fresque représentant le Quatrième Cavalier de l’Apocalyse terrassant la peste noire bubonique qui avait sévi en Alsace durant l’été 1349. Près de l'endroit, on découvre également une maison des bains, construite là où existait déjà des bains à l'époque romaine. Au cours de la dernière guerre mondiale, la chapelle fut détruite et resta complètement ruinée. En 1975, une équipe de bénévoles prenant l'affaire en mains décida de restaurer la chapelle et quelques habitants de Westhouse.

Wikimedia Commons possède d’autres illustrations sur les fresques de la chapelle Saint-Ulrich.

Ancienne maison de bains[modifier | modifier le code]

Les eaux curatives du Holzbad sont exploitées depuis l'époque romaine. D'après la légende, au XIe siècle, saint-Ulrich y aurait fait jaillir une source pour étancher sa soif. Cette maison de bains construite pour soigner les calculs, l'arthrite et les perclusions comprend la chaufferie et les cabines de bains, une cuisine, une salle de bains au rez-de-chaussée, une salle et des chambres, et treize chambres dans les combles. Au XVIIIe siècle, 100 à 120 bains sont données par jour. Cet établissement a fonctionné jusqu'en 1990.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Associations locales[modifier | modifier le code]

  • Amicale des donneurs de sang
  • Amicale des sapeurs-pompiers
  • Association des Amis de la Chapelle du Holzbad
  • Association des Parents d'Elèves de Westhouse (APEW)
  • Association Sportive de Westhouse (ASW) - football
  • Bibliothèque
  • Chorale Clé des Chants de Westhouse
  • Chorale Sainte-Cécile de Westhouse
  • Comité de gestion de la salle polyvalente
  • Etoile Sportive Westhouse (ESW) - basket-ball
  • Musique Harmonie de Westhouse
  • Nature Ried
  • Panda-club (randonnée)
  • Pétanque-club de la Scheer
  • Tennis-Club de Westhouse (TCW)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.newgaso.fr (consulté le 24 mai 2009)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :