Nike Air Max

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Nike Air Max est un modèle de basket créée pour Nike en 1987 par Tinker Hatfield, designer chez Nike. Elle se distingue avec sa bulle d'air visible. Le premier modèle, appelé Air Max 87 ou Air Max 1, est blanc, gris et rouge et c'est une véritable icône du running et du street wear. Elle sortira la même année que d'autres modèles phare de la firme de l'Oregon comme la Air Trainer ou la Air Safari. Ces nouveautés, et particulièrement la Air Max, marque l'entrée de Nike dans une nouvelle ère car elle se différencie complétement des designs sobres adoptés jusque là par l'entreprise. La Air Max relança d'ailleurs l'entreprise qui était sur le point de faire faillite.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un modèle de Nike Aix Max Classic BW.

Tinker Hatfield, le père de la Nike Air Max, est recruté par Nike en 1981 pour designer des showrooms et des bureaux, il sera par la suite débauché pour dessiner des chaussures. La légende veut que Tinker Hatfield se soit inspiré de l'architecture du centre Beaubourg de Paris pour la conception de la Nike Air Max. En effet, le bâtiment avec ses escaliers dans des tubes de verre rappelle le design des bulles d'air de la Air Max. Tinker Hatfield veut que ce nouveau concept de chaussure soit à la fois un accessoire de mode mais également qu'il ait un aspect didactique. Tinker part du constat que les gens ont du mal à comprendre le sens du Air de Nike Air. Il choisit donc d'expliquer l'idée de la manière la plus simple qu'il soit, en montrant la fameuse bulle d'air.

Le premier modèle est commercialisé en 1987, de nombreux modèles avec des designs différents sortiront par la suite. Le plus célèbre d'entre eux est probablement la Air Max BW pour Big Windows, plus communément appelé Air Max Classique. La Air Max est encore aujourd'hui un des best seller de Nike qui sort régulièrement de nouveaux designs et de nouvelles couleurs. Cette marque de chaussure s'est auparavant popularisé auprès de certaines cultures musicales comme le hip-hop et le gabber.

Ci-dessous un tableau récapitulant les principaux modèles de Nike Air Max :

Modèle Date de commercialisation Spécificités
Air Max 1987 communément appelée « Air Max 1 »
Air Stab 1988
Air Max II 1989 communément appelée « Air Max Light »
Air Max III 1990 communément appelée « Air Max 90 »
Air Max IV 1991 communément appelée « Air Max BW » ou « Air Max Classic »
Air Structure Triax 91 1991
Air Max 180 1991
Air Max ST 1992
Air Tailwind 92 1992
Air Max 93 1993 communément appelée « Air Max 270 »
Air Max 2 1994
Air Max 2 Charles Barkley 34 1994 communément appelée « Air Max CB 34 »
Air Max Triax 94 1994
Air Max Light 2 1994
Air Max 95 1995
Air Max Racer 1995
Air Max 96 1996
Air Max 96 II 1996
Air Max 97 1997
Air Max 98 1998
Air Max 98 II 1998
Air Max 99 1999
Air Max Posterize SL 1999
Air Max Deluxe 1999
Air Max 2000 2000
Air Max Plus 2001 communément appelée « Air Max TN »
Air Max Ltd 2002
Air Max 2003 2003
Air Max 2004 2004
Air Max Destined 2006
Air Max 360 2006
Air Max 180 2006
Air Max 360 2007
Air Max 180 II 2008
Air Max Elite 2008
Air Max 180 2008
Air Max T-Zone 2009
Air Max Skyline 2009
Air Max 2009 2009
Air Max 90 Current 2009 Adaptation de la « Air Max 90 », avec comme changement le plus notable

la « toe box »

Air Maxim 2009 Adaptation de la « Air Max 1 », La langue de cette portion d’article est : en featuring Flywire or torch materials  ⇔ 
Air Max BW Gen II 2010 Adaptation de la « Air Max BW », La langue de cette portion d’article est : en featuring torch material  ⇔ 
Air Max 2010 2010
Air Max Tailwind+ 2 2010
Air Max Trainer 1 2010
Air Max Trainer 1+ 2010 « Air Max Trainer 1 » avec « Flywire », « toe strap », et la « 360 Air Max Technology »
Air Max Turbulence 2010
Air Max 2011 2011
Air Max 24/7 2011
Air Max+ 2012 2012
Air Max+ 2013 2013
Air Max+ 2014 2014
Flyknit Air Max 2014
Jacquard pack Air Max 2014

Dans la culture[modifier | modifier le code]

La Nike Air Max se trouve intégrée dans certaines œuvres d'art. On peut citer le cas des artistes Pinar & Viola qui, dans le cadre des manifestations du festival « Gabber Expo » à Paris en mai 2014, ont organisé la performance « fétichiste » Lick my Nikes[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Daan Rombaut, « Pinar & Viola - Lick my Nikes », sur www.blendbureaux.com,‎ 14 mai 2014 (consulté le 7 juin 2014).