Niederentzen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niederentzen
La mairie.
La mairie.
Blason de Niederentzen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Guebwiller
Canton Ensisheim
Intercommunalité C.C. du Centre Haut-Rhin
Maire
Mandat
Jean-Pierre Widmer
2014-2020
Code postal 68127
Code commune 68234
Démographie
Population
municipale
494 hab. (2011)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 55″ N 7° 22′ 55″ E / 47.9486, 7.3819 ()47° 56′ 55″ Nord 7° 22′ 55″ Est / 47.9486, 7.3819 ()  
Altitude Min. 201 m – Max. 209 m
Superficie 8,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Niederentzen

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Niederentzen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Niederentzen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Niederentzen
Liens
Site web http://www.niederentzen.fr/

Niederentzen est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entre Vosges et Rhin, le village de Niederentzen est établi sur la rive gauche de l'Ill, à une altitude de 205 mètres, au centre d'un ban de 888 hectares s'étirant d'est en ouest entre la forêt de la Thur et les vestiges de la forêt de la Hardt. La surface boisée occupe 135 hectares et 725 hectares sont affectés à l'agriculture. Le climat local est caractérisé par des précipitations faibles, 539 mm par an en moyenne, et une température annuelle moyenne de 10,2 °C.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des tombes, des bijoux et des céramiques datant de la première période de l’âge du fer jusqu’à la fin de l’âge du bronze ont été découverts au lieu-dit « Giessen » et permettent de penser à une occupation ancienne de ce lieu situé sur une vieille piste celte.

Le nom (Nidern Enszheim 1276) est une contraction de Nieder-Ensisheim (Nieder : le bas).

Jusqu’au XIIe siècle, Niederentzen et Oberentzen ne forment qu’un seul ban.

Au XIIIe siècle, le ban est dissocié et Niederentzen appartient à l’abbaye de Murbach.

En 1358, le village est donné en fief aux seigneurs de Hattsatt.

En 1585, la famille de Hattsatt s’éteint et Niederentzen devient la propriété des Truchsess de Rheinfelden et le reste jusqu’à la Révolution. La dépouille de Jean-Melchior Truchsess, décédé en 1699, repose dans le chœur de l’église.

Après la Révolution, Niederentzen fait partie du bailliage d’Ensisheim.

Au XIXe siècle, l’homme d’affaires Henri Castro propose des terres dans l’État du Texas. Certains habitants répondent à l’appel et vont s’installer à Castroville et à D’Hanis. Cette seconde ville est actuellement jumelée avec Niederentzen ; une place du village porte son nom.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Niederentzen

Les armes de Niederentzen se blasonnent ainsi :
« Ecartelé, au 1er d'or au sautoir de gueules, au 2nd et au 3ème lascé d'argent et d'azur de six pièces, au 4ème de gueules à quatre maillons de chaîne d'or en forme de croix retenus au centre par un cercle de même. »[1]

Le Blason de Niederentzen a été élaboré en 1978 par M.Lucien Bilger, alors maire de la commune. Il regroupe les armoiries des sires Hattstatt et ceux de la famille noble de Truchsess rappelant ainsi l'histoire du village.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2001 Lucien Bilger    
2001 en cours Jean-Pierre Widmer    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Niederentzen fait partie intégrante de la C.C. du Centre Haut-Rhin. L'intercommunalité a inauguré en 2007 une crèche pour accueillir les enfants de 3 mois à 3 ans appelée coquelibulle.

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Fiscalité 2007 :
Taxe d’habitation : 6,38 %
Taxe foncière bâti : 6,64 %
Taxe foncière non bâti : 38,55 %
Taxe professionnelle : 13,42 %

Budget primitif 2007 :
Section de fonctionnement : 389 195,00
Section d’investissement : 411 396,73

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 494 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270 252 322 332 431 472 493 478 415
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
399 421 412 416 397 412 351 327 289
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
284 266 249 260 263 246 226 228 218
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
245 226 263 312 320 322 358 368 494
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Mairie
  • Salle des fêtes
  • Salle des associations
  • Dépôt de pompiers
  • Crèche
  • École (aux quatre vents)

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Agathe.

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Équipements ou Services[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

une école est au nord du village dans la direction de Biltzheim.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Schlaefli, « Un cas de sorcellerie de Niederentzen (1618) », in Annuaire de la Société d'histoire de la Hardt et du Ried, 1996, no 9, p. 53-54

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]