Nœud de papillon alpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nœud de papillon alpin
Image illustrative de l'article Nœud de papillon alpin
abok #331, #532
Autres noms Nœud de vire, nœud d'encordement
Catégorie nœud d'ajut, nœud de boucle
Voisins Nœud de Zeppelin, nœud de gabier

Le Nœud de papillon, ou nœud de papillon alpin, ou nœud d'encordement, ou encore nœud de vire, est un nœud de boucle en milieu de corde réputé très sûr[1],[2],[3], utilisé en alpinisme et en spéléologie.

Il peut aussi être utilisé en ajut, pour attacher deux cordes entre elles ou réaliser un anneau.

Type de nœud[modifier | modifier le code]

Le nœud de papillon est de la famille des nœuds de base entrelacés, comme le nœud de Zeppelin ou le nœud de gabier.

Nouage[modifier | modifier le code]

Une simple torsion à contre sens peu provoquer la réalisation du Faux nœud de papillon, aux propriétés fondamentalement différentes (nœud coulant). Il est difficile de distinguer à l'œil le vrai nœud du faux. Or, utilisé en ajut, le faux nœud de papillon se dénoue à une charge de 50 kg seulement[4].

Les méthodes de nouage décrites ci-dessous offrent l'avantage d'éloigner ce danger.

Réalisation en boucle[modifier | modifier le code]

Réalisation de plusieurs boucles

Noeud de papillon alpin tete beche.jpg

Même méthode que pour la réalisation d'une boucle simple, avec les différences suivantes :

  • Pendant la première phase, on ajoute autant de tours que de boucles supplémentaires.
  • Pendant la deuxième phase, on attrape par dessous tous les brins "du milieu", donc tous à l'exception des extrémités.


Réalisation de deux boucle tête-bêches (décoratif)

Papillon volant.jpg

Même méthode que pour la réalisation d'une boucle simple, avec les différences suivantes :

  • Pendant la première phase, ajouter un tour.
  • Pendant la deuxième phase, attraper par dessous un des deux brins "du milieu" ; fabriquer la première ganse du côté choisi et procéder à la phase trois sans modifier l'ordre de chevauchement des trois autres brins.
  • Avec le brin du milieu restant, recommencer les phases 2 et 3 du côté inverse.
  • Serrer lentement afin que le nœud se mette bien en place.

Réalisation en ajut[modifier | modifier le code]

Même méthode que pour la réalisation d'une boucle simple, avec la différence suivante :

  • Pendant la première phase, joindre les deux extrémités têtes-bêches, de façon à ce qu'elles forment le "brins du milieu". Lier les brins au préalable avec du ruban adhésif ou un élastique peut simplifier les premiers essais.

Méthode alternative par les ganses :

Sécurité[modifier | modifier le code]

Le test de traction lente dans la boucle du DPMC[6] a montré un glissement limité.

De manière générale et quel que soit le nœud d'ajut, dès que la sécurité d'une personne est en jeu, il convient de laisser suffisamment de brin libre pour réaliser un nœud d'arrêt en sécurité.

Intérêt[modifier | modifier le code]

Facile, voire ludique à réaliser ; économe en corde ; se dénoue assez facilement.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En alpinisme, avant que se généralise l'usage du baudrier, ce nœud était utilisé pour encorder en milieu de corde.

En spéléologie, il est utilisé pour amarrer les points intermédiaires d'une corde de progression dans une traversée horizontale (main courante) exposée à un danger de chute.

Le nœud de papillon, qui est aussi un excellent[6] nœud d'ajut, est recommandé[7] pour isoler la partie endommagée d'une corde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Knot Break Strength vs. Rope Break Strength (en)
  2. Cordage Institute Tests (en)
  3. Tests de mise en charge statique de nœuds sur corde et sangles, DPMC
  4. Noeuds d'ajut, remarque en page 18 (en)
  5. ou boucler toutes deux par derrière, l'important est que les deux bouclent dans le même sens. Boucler une par devant et l'autre par derrière résulterait en un nœud de Hunter.
  6. a et b DPMC
  7. Techniques de la spéléologie alpine, Georges Marbach, Bernard Tourte, Expé 2000

Voir aussi[modifier | modifier le code]